Comment ouvrir une pension féline ?

Les formations pour ouvrir une pension pour chats

Les formations pour ouvrir une pension pour chats

Il n'existe aucune formation officielle donnant accès à un diplôme de pensionneur.  Cependant, certaines formations aux métiers du chat offrent des notions utiles pour gérer des animaux.

 

C'est le cas des BPA, des BP ou des bacs pros spécialisés dans les métiers de l'élevage. On y enseigne le soin, l'éducation, mais également la relation clientèle et la gestion d'une entreprise. Ces formations complètes préparent à devenir éleveur félin, mais rien n'empêche le diplômé d'ouvrir une pension pour chats par la suite.

 

Si les BPA et les bacs pros sont destinés aux jeunes à partir de la seconde, les brevets professionnels sont, quant à eux, ouverts aux adultes par le biais de la formation continue.

 

Les maisons familiales rurales et certains lycées agricoles proposent ces formations. Il est également possible de se former à distance avec des organismes comme Educatel. Le Syndicat National des Professions du Chien et du Chat (SNPCC) peut offrir des renseignements supplémentaires.

Une pension féline est une activité encadrée par les articles L.216-4 à L216-8 du code rural et de la pêche maritime. Il y est indiqué que les pensionneurs doivent déclarer leur activité auprès du préfet et qu'ils doivent utiliser des installations conformes aux règles sanitaires et de protection animale.

 

Le gérant d'une pension pour chats doit également pouvoir justifier, au choix :

 

La Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV) effectue, à l'improviste, des contrôles permettant de vérifier l'hygiène des lieux et le confort des animaux.

 

En outre, le gestionnaire d'une pension féline est tenu de tenir rigoureusement deux registres officiels : le livre des entrées et sorties et le livre de santé. Il note dans le premier l'identité des animaux gardés avec les dates d'arrivées et de départ, tandis que le second consigne tous les soins réalisés sur les animaux en pension.

 

Les chats n'étant pas bruyants, il n'existe pas, pour les chatteries, d'obligation d'éloignement de maisons d'habitation. Mais, pour plus d'informations légales sur le sujet, l'idéal est de se rapprocher de la mairie de la ville concernée.

Le mot de la fin

Ouvrir une pension pour chats ne s'improvise donc pas. De nombreuses qualités sont requises pour diriger une chatterie et, même sans formation spécifique, ce métier est bien encadré légalement.

 

Il est donc important de bien se renseigner auparavant (auprès du Syndicat National des Professions du Chat et du Chien par exemple) et de se poser les bonnes questions. Cela permettra de se lancer et d'offrir aux chats (et à leurs maîtres) un havre de paix pendant leurs vacances.

 

Si vous êtes vous-même à la tête d'une pension féline, n'hésitez pas à enregistrer votre activité dans notre annuaire de pensions pour chats.

Dernière modification : 07/05/2020.