10 races de chats qui aiment l’eau

10 races de chats qui aiment l’eau

Les chats n’aiment pas l’eau, dit-on ? C'est globalement vrai, même si les choses sont en réalité plus compliquées que cela...


À l’origine, les tout premiers chats vivaient dans les régions sèches voire désertiques du Proche et Moyen-Orient : ils n'étaient donc pas habitués à boire beaucoup et n'avaient pas l'occasion de nager. Néanmoins, l’évolution de l’espèce, la domestication et la vie de certaines races à proximité d'étendues d'eau ont changé la donne.


Voici donc 10 races de chats qui aiment l’eau et refusent rarement de faire un petit plongeon.

Pourquoi certains chats aiment-ils l'eau ?

Un chat assis au bord d'une piscine

Il existe plusieurs hypothèses tentant d'expliquer pourquoi les chats n'aiment pas l'eau. L'une d'entre elles est que cela serait lié au fait qu'ils sont originaires de régions arides et désertiques, et qu'ils n'auraient donc pas eu souvent l'occasion de se baigner. Une autre hypothèse serait que la sensation des poils mouillés serait désagréable pour eux.

 

Quelle qu'en soit la raison, peu de chats apprécient être mouillés, et encore moins se baigner. Il existe toutefois quelques exceptions au sein de la gent féline.

Des ancêtres vivant à proximité de l'eau

Des chats debout les pattes dans l'eau d'un port de pêche

La race et notamment les conditions dans lesquelles ont vécu ses ancêtres influe sur la propension d'un chat à aimer se baigner.

 

Par exemple, il n'est pas très surprenant qu'une race origine d'une île ou d'une région insulaire comme le Manx ait une affinité particulière pour l'eau, puisqu'elle a toujours vécu à sa proximité immédiate. Même chose pour le Turc de Van, originaire de la région du Lac de Van, en Turquie.

 

On constate d'ailleurs le même phénomène au sein de la gent canine : un grand nombre de races de chiens qui aiment se baigner descendent d'individus qui vivaient au bord de l'eau ou étaient utilisés à l'origine pour chasser des oiseaux aquatiques, aider les pêcheurs dans leurs tâches quotidiennes, secourir les personnes qui se noient...

Un pelage court et imperméable

Un chat joue au bord d'une piscine

Certains facteurs morphologiques ont également une influence.

 

Par exemple, les chats qui possèdent un pelage court ou ras (voire même pas de poil du tout) sont moins gênés dans leurs mouvements lorsqu'ils sont dans l'eau que ceux qui ont un pelage long et dense, a fortiori si ce dernier n'est pas imperméable. La longueur et le type de fourrure ont donc également un rôle.

 

Toutefois, il ne s'agit là encore pas d'une règle absolue, puisque certains à poil long aiment se baigner, et d'autres à poil court ont horreur d'être mouillés.

Peut-on apprendre à un chat à aimer l'eau ?

Un chat Sphynx prend un bain

Même si la race et les origines ont une influence indéniable, ce ne sont pas les seuls facteurs à augmenter ou réduire les chances qu'un chat aime ou non se baigner. En effet, l'environnement, le caractère et le vécu ont également une importance - au point d'ailleurs qu'il est tout à fait possible au sein d'une même portée d'avoir certains individus qui apprécient l'eau et d'autres non.

 

Par exemple, un chat qui a été habitué depuis sa plus tendre enfance à être mouillé et au contact de l'eau a plus de chances de ne pas en avoir peur une fois adulte, voire d'apprécier faire trempette. À l'inverse, un individu qui a toujours vécu dans un endroit chaud et sec, ou qui a subi une expérience traumatisante avec l'eau (par exemple une chute dans une piscine ou dans une baignoire) est susceptible de rester longtemps anxieux et craintif face à cet élément.

Le Turc de Van

Le Turc de Van

Originaires de Turquie comme leur nom l'indique, les Turcs de Van adorent nager, au point qu'ils sont d'ailleurs surnommés “les chats nageurs”. Ils adorent se baigner et jouer dans les lacs, aller faire un tour dans la baignoire ou bien sauter dans les piscines. Leur corps longiligne et leur petit gabarit sont absolument idéaux pour la nage, et leur pelage court résiste très bien à l’eau.

 

En outre, le Turc de Van aime beaucoup jouer et apprécie la compagnie des enfants.

Le Bengal

Le Bengal

Le Bengal est un grand matou, dont les mâles pèsent parfois jusqu’à 9 kg. Il est issu d’un croisement entre un félin sauvage et un chat asiatique (Asian), ce qui lui donne l’apparence et l’élégance d’un petit léopard.

 

En plus de son apparence hors du commun, un autre trait remarquable de ce chat est qu’il adore l’eau et s’avère être un nageur hors-pair. Mieux vaut ne pas laisser la porte de la salle de bains ouverte, car il y a de fortes probabilités que le retrouver dans la baignoire !

Le Maine Coon

Le Maine Coon

Comme son nom l’indique, le Maine Coon est une race originaire de l’Etat du Maine, à l’extrême nord-est des Etats-Unis. Pour ce qui est du “Coon”, il s’agit de l’abréviation de “racoon”, qui signifie “raton-laveur” en anglais. En effet, selon la légende, cette race de chats géants serait issue d’un croisement entre un chat sauvage et un raton-laveur.

 

L’Etat du Maine étant connu pour son histoire maritime, ce n’est peut-être pas une surprise que le Maine Coon soit un fan absolu de la baignade. Ironie du sort, il se trouve que la nature a bien fait les choses, car son manteau est imperméable.

Le Savannah

Le Savannah

Comme le Bengal, le Savannah est un chat qui est génétiquement proche des félins sauvages, puisqu'il est issu d’un croisement entre un Serval mâle et une chatte domestique. Pas étonnant donc qu'il soit plus imposant que nos matous habituels !

 

Il est décrit comme étant très intelligent, capable de faire des sauts incroyables, mais aussi un bon nageur. Non seulement il aime s’amuser dans l’eau, mais il fait également partie des rares races qui apprécient qu’on leur fasse prendre un bain de temps en temps. 

Le Norvégien

Le Norvégien

Sans surprise, le Norvégien est originaire de Scandinavie. Très grand, il est souvent confondu avec le Maine Coon. Il faut dire que tous deux ont une fourrure épaisse, une allure sauvage et... une passion pour l’eau !

 

En effet, ce chat n’a pas peur de se baigner et n’hésite pas à s’amuser dans l'eau dès qu’il en a l’occasion. Au demeurant, son pelage fourni ne l’empêche en rien d’être un excellent nageur.. Par contre, il exige d’en prendre soin après la baignade et de le brosser régulièrement.

Le Sibérien

Le Sibérien

Originaire de Russie comme le nom l'indique, le Sibérien est probablement issu d’un croisement entre un chat domestique et un chat sauvage local.

 

Habitué pendant longtemps à vivre à l’état naturel, il s’est acclimaté aux rigueurs de la région en développant une fourrure mi-longue, épaisse et isolante. Ses origines font de lui un chat qui ne craint ni le froid, ni l’eau. Concernant cette dernière, c’est même plutôt le contraire, puisqu’il aime nager et ne craint pas du tout de prendre un bain.

L’Abyssin

Un Abyssin boit l'eau qui coule d'un robinet

Originaire d’Ethiopie, l’Abyssin est une des races de chats les plus anciennes de tous les temps. C’est un grand joueur qui montre la plupart du temps une affection toute particulière pour les robinets et l’eau qui coule.

 

Au demeurant, son corps athlétique et musclé le rend souple et particulièrement agile lorsqu’il est immergé dans l’eau. En outre, son pelage est court, lisse, plaqué au corps et particulièrement imperméable. Il semble donc que mère Nature a tout bien fait pour que ce petit félin puisse profiter pleinement de l’eau et apprécier un bon bain !

Le Snowshoe

Le Snowshoe

Originaire des Etats-Unis, le Snowshoe se caractérise par sa robe très proche de celle du Siamois. C’est un chat très sociable, qui craint fortement la solitude et a toujours besoin de compagnie.

 

Le Snowshoe aime beaucoup l’eau et ne verra très probablement aucun inconvénient à aller piquer une tête dans un coin d’eau en pleine nature... a fortiori si c’est en compagnie de son maître !

L’Angora turc

L’Angora turc

Sans grande surprise, l’Angora turc est une race originaire de Turquie. Ce que l’on sait peut-être moins, c’est qu’il doit son nom à la capitale de la Sublime Porte, rebaptisée Ankara dans les années 30.

 

Ce chat est avide de caresses et de distingue par ses ronronnements à outrance. En outre, il s'entend bien avec les chiens, en compagnie desquels il pourra par exemple jouer dans l’eau avec grand plaisir.

 

Son pelage mi-long requiert un brossage régulier. C’est tout particulièrement le cas après un bain, afin d’éviter que ses poils ne se nouent ou abritent des saletés, dans le cas où il revient d’une baignade en pleine nature.

Le Manx

Le Manx

Le nom du Manx dérive de celui de l’île de Man, située dans la mer d’Irlande et dont il est originaire. Il se distingue par son corps massif et puissant, mais aussi et surtout par ses pattes avant plus courtes et ses musculeuses pattes arrière. Cette particularité lui donne une démarche par petits bonds, semblable à celle d’un lapin.

 

On est en droit d’attendre qu’un chat originaire des îles (a fortiori dans une région au climat très pluvieux) ne craigne pas particulièrement l’eau, et c’est effectivement le cas avec le Manx. En effet, il aime jouer dans l’eau et est un très bon nageur.

 

Par contre, il ne fait pas partie de ces chats qui apprécient particulièrement les bains à but exclusivement hygiénique. Faire prendre un bain à son chat peut donc ne pas s’avérer plus facile avec un Manx qu’avec une race de chat qui n’aime pas l’eau.

Le mot de la fin

Si le chat est généralement un excellent nageur, il cache bien son jeu, car rares sont les races qui aiment se baigner et font la démonstration de leurs talents.


Il est important en tout cas de bien garder en tête que même le meilleur chat nageur n’est pas à l’abri d"une noyade. En effet, il peut ne plus arriver à sortir de l'eau, par exemple s’il glisse sur les parois lisses d’une piscine dépourvue d'échelle et finit par épuiser ses forces. En outre, il court aussi un risque d’hypothermie, c’est-à-dire de chute de sa température s'il se baigne dans une eau froide et n'a pas un pelage suffisamment dense. Dans ce cas, il se fatigue rapidement, et il lui devient difficile de nager.

 

Par conséquent, les baignades doivent toujours se faire sous la surveillance d'une personne, qu'il soit ou non un bon nageur.

Par Estelle C. - Dernière modification : 07/11/2021.