Voyager avec son chat : règlements pays par pays

Voyager avec son chat : règlements pays par pays

Voyager avec son chat est une expérience que bon nombre de maîtres ont déjà expérimenté, que ce soit pour un court trajet ou des vacances loin de la maison.


Mais lorsque l'on voyage à l'étranger avec son chat, il est important de bien préparer le séjour, car chaque pays a ses propres réglementations.


Que faut-il prévoir lorsque l'on voyager à l'étranger avec son chat ?

Page 1 :
Préparer son voyage à l'étranger avec son chat

Les pays de l'Union Européenne ont une base législative commune en ce qui concerne le transport d'animaux vivants. Ainsi, depuis 2004, les chats voyageant au sein de l'Union Européenne doivent obligatoirement posséder un passeport animal européen et être identifés. Les pays de l'U.E. peuvent ensuite y adjoindre des réglementations spécifiques : par exemple, certains tolèrent l'identification du chat par tatouage sous conditions, tandis que d'autres n'acceptent que la puce électronique pour chat.

 

De manière générale, chaque pays est libre d'imposer les contraintes réglementaires qu'il souhaite aux animaux arrivant sur son territoire, qu'ils proviennent d'un pays étranger, qu'ils reviennent dans leur pays d'origine après un voyage, ou qu'ils soient simplement en transit. Les contraintes peuvent porter sur l'âge du chat (certains chatons sont trop jeunes pour être correctement vaccinés), son état de santé, le nombre d'animaux qu'on transporte, etc.

 

Ainsi, certains pays imposent une vermifugation du chat pour prévenir le risque d'importation de parasites internes dont les oeufs sont dangereux, comme le ténia échinocoque, responsable de graves zoonoses chez l'être humain (la larve se développe dans les viscères). D'autres pays exigent un traitement parasitaire externe, notamment contre les tiques et les puces du chat. C'est par exemple le cas du Sri Lanka ou du Mexique. Enfin, pour ce qui est des cas extrêmes, plusieurs régions très affectées par la rage féline interdisent totalement l'arrivée d'animaux de compagnie (c'est le cas par exemple de certaines îles en Indonésie).

 

Pour éviter les mauvaises suprises pendant le voyage, mieux vaut donc bien se renseigner sur les formalités réglementaires :

  • Du pays dans lequel on se rend, pour y importer son chat,
  • Des pays par lesquels on transite, certains Etats comme l'Islande restreignant fortement le passage d'animaux sur leur sol, même le temps d'une correspondance,
  • De son pays d'origine, pour pouvoir y revenir avec son chat après le voyage, en particulier si on revient d'une zone non indemne de la rage féline.

 

Ce dernier point en particulier n'est pas à négliger. Par exemple, pour revenir dans l'Union Européenne depuis un pays jugé à risque car non indemne de la rage féline, il faut réaliser un titrage sérique antirabique dans un laboratoire ou une clinique agréé(e) par l'U.E. Or, tous les pays ne possèdent pas nécessairement de tels établissements : il peut donc être nécessaire de faire le titrage dans le pays d'origine, avant le départ en voyage, même s'il n'est techniquement pas nécessaire dans le pays de destination.

 

Enfin, bien préparer le voyage de son chat est primordial, qu'il s'agisse d'un voyage en voiture, d'un voyage en avion ou encore d'un voyage en train. Il est important de penser au fait que ce moment peut être particulièrement stressant pour lui, en particulier s'il n'est pas habitué à se déplacer. Il faut donc se renseigner sur les méthodes et solutions pour réduire le stress du chat avant et pendant le voyage. L'animal peut également souffrir du mal des transports ; dans ce cas, une visite chez le vétérinaire quelques jours avant le départ est conseillée afin qu'il puisse prescrire des médicaments adaptés. 

 

Dans tous les cas, une visite chez le vétérinaire avant un départ en voyage est conseillée afin de vérifier, même si la vaccination du chat est à jour, que toutes les vaccinations nécessaires seront effectives pendant la durée du voyage, mais également pour faire évaluer son état de santé, et déterminer quel(s) moyen(s) de transport(s) sont envisageables pour lui.

 

Partir à l'étranger avec son chat ne se décide donc pas à la dernière minute, d'autant plus que certains pays exigent des vaccinations du chat spécifiques, qui doivent parfois être faites plusieurs mois avant l'arrivée. Le non-respect des procédures réglementaires peut entraîner des sanctions pouvant aller jusqu'à l'euthanasie du chat : le sujet n'est donc pas à prendre à la légère...

Page 1 :
Préparer son voyage à l'étranger avec son chat
Dernière modification : 08/23/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

Le certificat antirabique n'est plus obligatoire depuis 2008 du moins pour la France et les DOM

   
Par John

Sommaire de l'article

Discussions sur ce sujet

Articles sur le même thème