Mal des transports du chat : comment éviter qu'il soit malade

Mal des transports du chat : comment éviter qu'il soit malade

Il arrive souvent que nos animaux de compagnie soient victimes du mal des transports lors de déplacements. Chez le chat, son indisposition et son anxiété se manifestent surtout par des miaulements ininterrompus et des troubles digestifs, qui peuvent rapidement transformer le voyage en calvaire.


Il est heureusement possible de lutter contre ce problème et ainsi partir en déplacement ou en vacances avec son chat l'esprit tranquille.

Page 1 :
Pourquoi le chat est-il malade dans les transports ?
Pourquoi le chat est-il malade dans les transports ?

Le mal des transports, que l'on appelle parfois naupathie ou cinétose, est un phénomène courant chez l'être humain et qui peut aussi toucher le chat. Il est lié à un décalage entre les informations fournies par l'oreille interne (qui gère la sensation de mouvement et l'équilibre) et celles fournies par les autre sens (notamment la vue) lors d'un déplacement en véhicule.

 

Concrètement, à cause des secousses, virages, accélérations ou freinages de la voiture, l'oreille interne d'un animal perçoit qu'il y a un mouvement et transmet cette information au cerveau. Or, dans le même temps, ses yeux font remonter l'information inverse, car à l'intérieur du véhicule, l'animal a l'impression d'être immobile. C'est cette contradiction qui est responsable du fameux mal des transports. Le processus est le même pour tous les types de véhicule, même si on a tendance à lui donner différentes appellations (mal de mer, mal de l'air, mal de voiture, etc.).

 

Les symptômes les plus courants du mal des transports chez les félins sont un abattement, une hypersalivation, des vertiges, des nausées et des vomissements du chat. Il faut savoir que contrairement à une maladie ordinaire, le fait de vomir ne soulage pas le malaise : par conséquent, le chat atteint est susceptible de continuer à vomir tant qu'il se trouve dans le véhicule. Les symptômes sont identiques chez l'Homme.

 

Le mal des transports peut être aggravé par le stress du chat, par exemple s'il a gardé un mauvais souvenir de ses séjours dans sa cage de transport. Des symptômes supplémentaires apparaissent alors, tels que de l'agitation, des miaulements incessants, des mictions ou des diarrhées du chat. Le traumatisme peut parfois remonter jusqu'à son premier trajet pour arriver dans son nouveau foyer, ce qui explique qu'il peut être difficile de régler le problème. Le stress peut même déclencher à lui seul l'apparition de symptômes liés au mal des transports, dans une sorte d'effet placebo.

 

S'il est possible de prendre quelques mesures simples pour limiter le stress du chat en véhicule, le mal des transports requiert quant à lui un travail de longue haleine, car la cause est physiologique et non psychologique. On estime tout de même que l'oreille interne est capable d'"apprendre" car les organes qui la composent se développent avec le temps : ainsi, les jeunes chats y sont souvent plus sensibles que les adultes ou les vieux chats, le mal pouvant s'atténuer avec l'âge.

 

Dans tous les cas, sachez qu'il n'existe pas réellement de recette miracle pour empêcher un chat d'être malade en véhciule. Tout comme l'être humain, chaque individu est différent et réagit différemment face au stress que peut engendrer le transport du chat. Il vous faudra donc, armé de patience, trouver quelle solution est la mieux adaptée pour votre animal et pour vous-même.

Page 1 :
Pourquoi le chat est-il malade dans les transports ?
Dernière modification : 08/11/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager