Les légendes et les mythes liés aux chats

Le chat est, sans aucun doute, l'un des animaux ayant généré le plus de récits extraordinaires et de légendes diverses, tous pays et toutes civilisations confondus.

Les légendes sur les chats en Europe

Les autres autres légendes liées aux chats

En Grèce antique

En Grèce antique

Dans l'Antiquité, les Grecs considéraient que le dieu Phœbus avait créé le lion pour effrayer sa sœur Artémis. Cette dernière, à son tour, inventa le chat pour se moquer du gros félin.

Durant le Moyen-Âge

Les chats ont longtemps été associés à la magie noire et aux sorcières, particulièrement dans les années 1400, ainsi que beaucoup plus tôt, au début du Moyen-Âge.

 

Au cours du Moyen-Âge, en Europe, le sort et la destinée des chats changèrent radicalement. En effet, ils furent associés aux démons, tout comme d'autres objets de superstition. C'est durant cette période de l'Histoire que la persécution des chats a connu son apogée. 

 

L'Église catholique commença une énorme campagne de chasse aux sorcières et aux chats. Durant cette période, la population a procédé au massacre des chats, car la croyance populaire assimilait les félins à l'incarnation même du mal. Ils étaient en effet associés aux sorcières, et partageaient avec elles les pouvoirs de la magie noire.

 

 En 1566, lors de leur procès, les sorcières de Vernon admirent s'être métamorphosées en chat noir durant les cérémonies du sabbat, qui avaient lieu dans un château. Elles ne pouvaient le faire que neuf fois ; ce récit est à l'origine de la croyance voulant que le chat ait neuf vies.

 

En plus du massacre des chats jusqu'à leur quasi-extinction, l'Église accusa de sorcellerie une multitude d'hommes et femmes innocents, les torturant et les brûlant vivants sur des bûchers. Leur crime ? Posséder un chat, ou avoir cherché à aider un chat blessé ou malade. Cela constituait un motif suffisant pour torturer et tuer la personne mise en cause.

 

C'est donc en Europe, au cours de la période médiévale, que le mal et les chats noirs furent associés. Beaucoup croyaient que les chats étaient des sorcières déguisées ou des serviteurs surnaturels de ces dernières, simplement parce qu'ils étaient des animaux nocturnes, errant la nuit avec leurs yeux brillants, si particuliers, mais également à cause de leurs mouvements discrets et furtifs.

 

Les chats, dotés de pouvoirs terrifiants, étaient devenus l'incarnation du mal, du mystère tapi dans l'ombre.

Les mythes concernant les chats dans l'islam

Un récit islamique raconte qu'après le Déluge, l'Arche de Noé fut envahie par les rats. Ne sachant comment s'en débarrasser, Noé alla voir le lion, roi des animaux, pour lui demander aide et conseil. Celui-ci éternua, et c'est de son nez que sortit le premier couple de chats.


Toujours dans le Déluge, une autre légende islamique raconte qu'un singe qui s'ennuyait eût un jour l'idée de courtiser une lionne, et que c'est de leurs amours que naquit le premier couple de chats.

En Égypte

En Égypte

Dans la mythologie égyptienne, Isis se transforme en chat pour échapper à Anubis, Dieu des morts. 

Toujours en Égypte, on raconte que le roi de Perse Cambyse II distribua des chats à ses soldats du premier rang, avant l'assaut contre les Égyptiens du port de Péluse. Ces derniers, pour ne pas avoir à tuer ces chats, animal ayant pour eux un caractère sacré, se rendirent sans combattre.

Les chats étaient momifiés et un culte leur était voué par l'intermédiaire de la déesse à tête de chat : Bastet. Un temple abritant des chats sacrés était d'ailleurs dédié à Bastet dans la ville de Bubastis.

Au Japon

Au Japon

Issu d’une vieille légende japonaise, le Maneki Neko, qui lève sa patte en guise de salut, est un talisman très répandu.


La superstition veut que le chat, qui lève la patte, invite le bonheur et l’harmonie dans la vie de ceux qui possèdent son effigie. Dans l'enceinte du Gotoku-Ji, le temple qui lui est consacré dans l'arrondissement de Setagaya, au sud-ouest de Tokyo, des centaines de statuettes à son effigie accueillent le visiteur. Si vous le priez avec ferveur, vous avez toutes les chances d’accéder au bonheur ! 

 

Le Maneki Neko est également réputé pour ses qualités de protecteur. En effet, selon la légende, il veille sur les âmes des Humains qui ont  pris soin des chats, dans le cimetière entourant le temple. Les pierres tombales y comportent des inscriptions avec des noms de chats disparus et non de leur propriétaire, qu'ils espèrent retrouver au paradis du Bouddha.

Dernière modification : 11/10/2019.

Commentaires sur cet article

super article

   
Par Jean mermoud