Le Manul, ou Chat de Pallas

Page suivante :
Le Serval
Un Manul assis sur un rocher

Le Manul, dont le nom signifie "chat" en mongol, est un chat sauvage vivant dans les steppes montagneuses et arides d'Asie centrale, de Chine occidentale et de Russie de l'Est. Il est également appelé Chat des Steppes ou Chat de Pallas, en hommage au zoologue allemand Peter Simon Pallas, qui l'a découvert à la fin du 18ème siècle. Son nom latin est Otocolobus Manul.

Morphologie du Manul

Un Manul assis sur un rocher

Le Manul est très reconnaissable à son visage grognon et son air perpétuellement fâché. Contrairement à la plupart des autres petits félins, il a des pupilles rondes, et non pas verticales.

 

Son pelage très long et très épais le fait paraître plus gros qu'il ne l'est en réalité : son corps compact et trapu mesure seulement 50 à 60 cm de long, et pèse en moyenne entre 3 et 4,5 kg.

 

Selon le lieu dans lequel il vit, sa robe va du gris au roux ou fauve. Par ailleurs, ses poils sont blancs à leur extrémité, ce qui lui confère une apparence argentée. Sa fourrure épaisse, en plus d'être un camouflage parfait dans son habitat naturel, est une très bonne protection contre le froid.

Mode de vie du Manul

Un Manul marche dans une forêt

Le Manul est un animal solitaire, très territorial et plutôt agressif, très difficile à approcher et encore plus à apprivoiser.

 

Grâce à sa fourrure dense, il peut vivre jusqu'à une altitude de 5600 mètres et dans des zones où la température descend jusqu'à -50°C. Il se nourrit surtout de petits rongeurs et d'oiseaux, qu'il chasse de préférence à l'aube et au crépuscule.

 

Il passe le reste de ses journées dans des cavités, à l'abri du froid et des prédateurs. De fait, sa petite taille en fait une proie de rêve pour de nombreux prédateurs, comme les renards ou les rapaces.

Menaces sur le Manul

Vue proche d'un Manul aux yeux jaunes

En raison de son aire de répartition, le Manul n'est pas une espèce encore bien connue, mais on estime que sa population est en déclin du fait de la fragmentation de son habitat et de l'empoisonnement massif des rongeurs, considérés par l'Homme comme des nuisibles. En Mongolie, il a également été chassé pendant longtemps pour sa belle fourrure argentée.

 

Désormais classé comme espèce quasi menacée par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), il est protégé dans un grand nombre de pays d'Asie (Chine, Mongolie, Inde, etc.). Quelques tentatives d'élevage en captivité ont été tentées dans des zoos, mais le Manul s'habitue très mal à la présence de l'Homme et s'avère quasi impossible à apprivoiser. Pas de caresses entre les oreilles au programme avec ce chat sauvage !

Vidéo de présentation

Page suivante :
Le Serval
Dernière modification : 05/02/2021.