Le lynx : morphologie, alimentation, mode de vie...

Le lynx : morphologie, alimentation, mode de vie...

Le lynx est un félin de petite taille et trapu, facilement reconnaissable aux favoris larges et fournis qui encadrent sa tête, aux pinceaux (touffes de poils noirs) qui surmontent ses oreilles ainsi qu'à sa courte queue dont l'extrémité est noire.


Son pelage, son alimentation, son comportement reproducteur et sa population varient selon les zones géographiques. Ses effectifs sont dans l'ensemble plutôt stables, mais il compte dans ses rangs l'espèce de félins la plus menacée au monde.

Les espèces de lynx

Les espèces de lynx

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le mot lynx ne désigne pas une espèce en particulier, mais un genre de félins de taille moyenne, cousins du chat domestique. Ils sont présents uniquement dans l'hémisphère nord  et sont reconnaissables à leur queue courte ainsi qu'à la touffe de poils noirs ornant l'extrémité de leurs oreilles.

 

À ce jour, il existe quatre espèces de lynx :

  • le lynx roux (Lynx rufus), qui vit dans toutes sortes d'habitat d'Amérique du Nord ;
  • le lynx boréal (Lynx lynx), que l'on trouve dans une grande partie de l'Europe et de l'Asie ;
  • le lynx du Canada (Lynx canadensis), un habitué des grands froids, que l'on trouve essentiellement au Canada et dans le nord-ouest des Etats-Unis ;
  • le lynx pardelle ou lynx ibérique (Lynx pardinus), qui vivait encore récemment dans toute la péninsule ibérique et qui ne subsiste plus désormais plus qu'à la pointe sud de l'Espagne.

 

Certaines d'entre elles sont elles-mêmes divisées en plusieurs sous-espèces, mais ce découpage fait encore l'objet de débat entre les spécialistes de la question.


Le caracal, un autre félin de petite taille qui ressemble beaucoup aux lynx, a longtemps été considéré comme appartenant à ce genre, avant d'être finalement classé dans un genre à part avec le Chat Doré d'Afrique. Malgré cela, il est toujours surnommé « lynx du désert ».

La morphologie du lynx

Les dimensions du lynx

Les dimensions du lynx

Le lynx a beau avoir eu pendant longtemps la réputation d'être un prédateur féroce, il est en fait de petite taille et bien moins menaçant que ses cousins les grands félins. Il est toutefois nettement plus gros que nos chats domestiques.

 

En effet, il mesure à l'âge adulte entre 76 et 135 cm de longueur, de 45 à 75 cm au garrot, et pèse jusqu'à 35 kg, sachant que le mâle est globalement bien plus imposant que la femelle. Il existe toutefois de grandes disparités selon les espèces : par exemple, le lynx pardelle est le plus petit des quatre et dépasse rarement les 50 cm au garrot, tandis que le boréal est le plus imposant et détient tous les records de taille et de poids du genre.

Le corps du lynx

Le corps du lynx

Si les lynx sont facilement reconnaissables, ce n'est pas tant du fait de leur gabarit qu'en raison de leur morphologie particulière. Ils sont en effet plutôt hauts sur pattes, dotés de membres postérieurs plus longs et plus puissants que les antérieurs (ce qui est assez unique chez les félins), et leurs pattes sont très larges par rapport au reste du corps. Cette particularité serait une adaptation naturelle destinée à faciliter leurs déplacements et la chasse dans la neige : les appuis larges leur permettent de ne pas s'enfoncer en marchant, tandis que les coussinets volumineux étouffent le bruit de leurs pas.

 

Les lynx possèdent une fourrure plutôt longue et dense, exception faite du lynx pardelle, qui vit exclusivement dans la péninsule ibérique et a un pelage nettement plus léger. La couleur de robe varie du gris pour les individus des climats froids au roux pour ceux vivant sous des latitudes plus clémentes. Quatre types de motifs sont recensés à ce jour : uni, rayé, tacheté et à rosettes (comme le jaguar et le Bengal). En général, plus le poil est long, moins les motifs sont visibles. Dans tous les cas, le ventre, l'intérieur des pattes, le menton et le contour des yeux sont couleur crème, et l'extrémité de la queue est noir de jais.

La tête du lynx

La tête du lynx

La tête des lynx est elle aussi particulière et facilement reconnaissable. Ils sont en effet pourvus de favoris formant une collerette au niveau des joues, ce qui leur donne un air un peu rond et joufflu. Leurs oreilles sont quant à elles surmontées d'une touffe de poils noirs appelée pinceau ou plumet : seuls le caracal, le Chat Chaus, le Chat de Biet et quelques races domestiques comme le Maine Coon et le Norvégien possèdent une telle particularité. D'après l'analyse « Chez nous, le Lynx ? Mythes et réalité » publié en 1981 dans la Revue d'histoire des sciences, ces touffes de poils aideraient à localiser le sens du vent et/ou amélioreraient la localisation sonore.

 

Enfin, les lynx possèdent en général seulement 28 dents, contre 30 pour tous les autres félins : deux prémolaires sont en effet absentes au niveau de la mâchoire supérieure, qui est plus courte mais plus puissante que celle de leurs congénères. Il n'est toutefois pas rare d'observer des individus pourvus de 30 dents, en particulier chez le lynx boréal.

L'habitat du lynx

L'habitat du lynx

Les lynx sont présents dans une grande partie de l'hémisphère nord. Le lynx du Canada et le lynx roux vivent tous deux sur le continent américain, le lynx boréal en Eurasie (depuis l'Espagne jusqu'à la pointe est de la Russie, à l'exception de la Grande Bretagne où il n'a jamais été présent), et le lynx ibérique au sud de l'Espagne.

 

Dans l'ensemble, leur habitat de prédilection est constitué de forêts à feuilles caduques et de forêts boréales, à l'exception du lynx pardelle qui préfère les pins et la garrigue. Le lynx roux est le plus adaptable des quatre espèces, puisqu'il accepte sans problème des habitats plus hostiles, comme les terres semi-désertiques et les zones marécageuses.

 

Dans l'ensemble, ce sont de bons nageurs, mais aussi et surtout de formidables grimpeurs. Ils sont également capables d'effectuer des bonds de plusieurs mètres de haut grâce à leurs pattes arrière très musclées. Ils s'accommodent également assez bien des climats froids et de la neige, leurs larges coussinets leur permettant de ne pas s'enfoncer en marchant.

L'alimentation du lynx

Le lynx chasse en bondissant sur sa proie
Le lynx chasse en bondissant sur sa proie

Comme les autres félins, les lynx sont des animaux opportunistes, qui chassent les proies accessibles sur leur territoire. La plupart du temps, ils se contentent de petit gibier, comme les lièvres, les lapins ou les oiseaux, mais ils peuvent aussi chasser des animaux plus grands à l'occasion (en particulier le lynx boréal, qui s'attaque préférentiellement au chamois et au chevreuil).

 

Des attaques de lynx sur du bétail sont parfois recensées, mais les pertes correspondantes sont portion congrue en comparaison de celles occasionnées par le loup ou l'ours : ces félins ne constituent donc pas une préoccupation majeure des éleveurs à ce jour. Ils ne semblent pas non plus s'en prendre aux humains, même lorsque ceux-ci se trouvent sur leur territoire et/ou s'approchent de leurs petits. Ils ne méritent donc probablement pas leur réputation de prédateurs féroces et sanguinaires.

 

Par ailleurs, les lynx ne sont pas suffisamment endurants pour pouvoir poursuivre leurs proies longtemps ; ils chassent donc essentiellement à l'affût. Ils approchent à pas de loup du gibier repéré jusqu'à une distance d'environ 20 mètres, puis bondissent dessus grâce à leurs puissantes pattes arrière. Ils le plaquent ensuite au sol et le mordent à la gorge pour l'étouffer. Le lynx boréal est probablement une des espèces de félins dont le taux de réussite est le plus important, puisqu'il parvient à capturer sa proie dans 50 à 60% des cas. À titre de comparaison, le taux de réussite du tigre du Bengale est inférieur à 10%.

 

Une fois la proie tuée, le lynx la mange en position accroupie : il commence par enlever la peau, les poils et les plumes, et ingère les parties charnues comme les pattes, délaissant les viscères. Un bon repas peut lui permettre de se passer ensuite de nourriture pendant deux ou trois jours.

La reproduction chez le lynx

La reproduction chez le lynx

En général, la saison des amours chez le lynx a lieu à la fin de l'hiver (de fin février à avril) et ne dure que quelques jours, après lesquels le mâle retourne sur son territoire, laissant à sa compagne d'un instant le soin d'élever sa progéniture.

 

La gestation dure en moyenne entre 60 et 70 jours (soit aussi longtemps que la gestation de la chatte), puis la mère donne naissance à une portée de 2 à 3 petits pour le lynx boréal et le lynx pardelle, et jusqu'à 8 pour les deux autres espèces. Les petits restent aux côtés de leur mère jusqu'à l'âge d'environ 10 mois, après quoi ils la quittent pour partir à la recherche d'un territoire bien à eux, généralement à proximité. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers 20 mois pour les femelles et 30 mois pour les mâles, à l'exception du lynx roux, chez qui ces âges sont respectivement de 10 et 18 mois.

 

En théorie, un lynx peut espérer vivre une quinzaine d'années dans la nature, et jusqu'à 30 ans en captivité. Mais dans la pratique, beaucoup n'atteignent pas la puberté (jusqu'à 80% des jeunes chez le lynx boréal, d'après l'ouvrage Le lynx boréal de Patrice Raydelet). Les principales causes de mortalité chez les jeunes sont le manque de nourriture et les maladies parasitaires.

Le mode de vie du lynx

Le mode de vie du lynx

Comme tous les félins, les lynx sont plutôt solitaires, discrets et territoriaux. Leur domaine dépend du type de terrain et du nombre de proies : en Amérique du Nord, il peut atteindre une superficie de 300 km². Celui d'un mâle recouvre généralement celui de plusieurs femelles, mais les individus de même sexe s'évitent soigneusement.

 

Les lynx délimitent leur domaine grâce à des marquages olfactifs (urine et sécrétions anales, notamment) et des griffures sur des supports facilement visibles, comme des troncs d'arbre. Contrairement à beaucoup d'animaux, ils marquent de préférence le centre de leur territoire plutôt que la périphérie : cette dernière constitue donc en quelque sorte une zone neutre, dans laquelle d'autres individus peuvent passer sans qu'il y ait affrontement. Il faut dire que la dispersion est faible chez les lynx, les jeunes s'installant généralement à proximité immédiate de leurs congénères : sans ces zones neutres, les conflits et donc les bagarres seraient sans doute beaucoup plus nombreux que chez les autres félins.

Les lynx, des espèces menacées ?

Les lynx, des espèces menacées ?

Dans l'ensemble, les lynx sont des super prédateurs : cela signifie qu'à l'âge adulte, ils ne sont la proie d'aucun autre animal. Compte tenu de leur gabarit relativement réduit, ils peuvent tout de même être attaqués et tués par des carnivores plus gros qui veulent éliminer un concurrent potentiel : le puma, l'ours, le loup, le carcajou (un mammifère omnivore ressemblant à un ours miniature)...

 

Néanmoins, la principale menace qui pèse sur eux est l'activité humaine.

La situation des lynx en Europe

Le lynx pardelle est le félin le plus menacé au monde
Le lynx pardelle est le félin le plus menacé au monde

Pendant longtemps, le lynx boréal fut persécuté en Europe en raison de sa mauvaise réputation, puisqu'il était présenté comme une bête féroce mangeuse d'hommes. Il finit par disparaître aux alentours du 19ème siècle de bon nombre de pays d'Europe de l'Ouest (dont la France et la Belgique), avant de faire l'objet de tentatives de réintroduction vers la fin du 20ème siècle. Il continue toutefois d'être accusé par les éleveurs et les chasseurs de nuire à leurs activités, même si les dégâts qui lui sont imputés sont sans commune mesure avec ceux de l'ours ou du loup. Aujourd'hui, sa population est estimée à environ 10.000 individus sur l'ensemble de son aire de répartition et est jugée globalement stable, même si moins importante que par le passé.

 

Pour ce qui est du lynx pardelle, sa situation est loin d'être aussi glorieuse que celle de son cousin eurasien. En effet, alors qu'il était encore très répandu au début du 20ème siècle (environ 100.000 individus sur l'ensemble de la péninsule ibérique), sa population se réduisa considérablement à partir de la fin du 20ème siècle en raison d'épidémies terribles qui décimèrent sa proie principale, le lapin européen. Ainsi, il ne restait plus que 1200 individus dans les années 80 et moins de 200 en 2005. Ce nombre est remonté à un peu moins de 600 spécimens en 2017, mais le lynx pardelle conserve le titre peu glorieux de félin le plus menacé au monde, juste devant le léopard du Caucase.

La situation des lynx en Amérique du Nord

Le lynx roux n'est pas considéré comme menacé
Le lynx roux n'est pas considéré comme menacé

La situation des lynx en Amérique du Nord est moins préoccupante que celle des espèces en Europe.

 

Ainsi, le lynx du Canada n'est globalement pas considéré comme menacé, même si ses populations aux États-Unis et dans certaines provinces canadiennes sont jugées fragiles en raison de la fragmentation de leur territoire.

 

Pour ce qui est du lynx roux, ses effectifs sont estimés à plusieurs centaines de milliers d'individus : aucune mesure de conservation globale n'a donc été prise en sa faveur. Il est tout de même considéré comme en danger dans certains Etats américains comme l'Indiana et le New Jersey, et ne peut donc y être chassé. La situation est assez comparable au Canada : l'espèce n'y étant pas jugée menacée, elle ne fait l'objet d'aucune législation au niveau national. Toutefois, certaines provinces ont pris des initiatives visant à le protéger : c'est le cas notamment du Québec, où une interdiction de chasse et de piégeage est en vigueur depuis 1991.

Vidéo documentaire sur le lynx boréal

Dernière modification : 11/23/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Commentaires sur cet article

j'ai bien aime,je ne save pas qu il y en avez en france je connaisais ceux d'espagne et ceux des pays du nord de l'europe norvege,suede,finlande,russie.

   
Par cathier

ce cite es tres bien il y a baucoup d'imformation j'aime baucoup ce cite

0    0
Par benrekta

Sommaire de l'article

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet