Le guépard

Le guépard

C'est le mammifère terrestre le plus rapide en vitesse de pointe sur une courte distance.

Partager
 

Quel félin est le guépard ?

Il a donc un physique très allongé, de longues pattes (griffes non rétractiles), une silhouette qui n'est pas sans rappeler les chiens greyhounds. Ce félin n'est guère agressif, préférant la fuite à la confrontation avec d'autres espèces (notamment les lions, les hyènes...) et d'ailleurs, il possède une dentition plutôt petite et une pression de mâchoire relativement faible par rapport à d'autres membres de la famille des félins.

 

Le guépard est certes taillé pour la course, mais cela présente bien des inconvénients. Après une course effrénée l'animal est obligé de s'allonger, haletant bruyamment, pour reprendre son souffle. Il devient alors, durant ces quelques minutes, extrêmement vulnérable face à d'autres prédateurs qui peuvent s'emparer de la proie qu'il a tuée. Il chasse donc de préférence de jour, alors que les autres carnivores sont actifs au crépuscule. Son régime alimentaire se compose de lapins, de petites antilopes et de jeunes des grands herbivores.

Morphologie & caractéristiques du guépard

Il peut aller à la vitesse de 100 km/h sur de courtes distances, sa queue lui servant de balancier.

 

Nom anglais : cheetah
Nom scientifique : Acinonyx jubatus
Taille/poids : 80 cm au garrot, de 40 à 60 kg, les mâles étant plus lourds que les femelles.
Reproduction : non saisonnière. Maturité sexuelle à 2 ans. Après une gestation de 90 à 95 jours, une femelle donne naissance à une portée de 1 à 6 petits. La femelle élève seule sa progéniture qui devient indépendante à l'âge de 18 mois.
Habitat : plaines découvertes, savanes boisées, régions arides
Répartition : C'est au Kenya, Tanzanie, Bostwana et Namibie que l'on trouve les plus grosses populations. On trouve des populations fragmentées en Afrique du nord, Sahel, Afrique de l'est et Afrique du Sud. En Iran, le nombre de guépards se maintient à 200 individus.
Estimation de la population mondiale : entre 9000 et 12 000 individus

 

Sous-espèces (certaines ont déjà disparu de leur aire de répartition d'origine) :
Acinonyx jubatus jubatus : Afrique du sud, Namibie, Bostwana, Zimbabwe, Malawi
Acinonyx jubatus raineyi : Kenya, Ouganda, Somalie
Acinonyx jubatus soemmeringii : Ethiopie, Tchad, Soudan, Cameroun, Sud Niger
Acinonyx jubatus hecki : Sénégal, Ghana, Burkina-Faso, Mali du sud, Nord Bénin
Acinonyx jubatus venaticus : Afrique du nord (Maroc, Egypte, Algérie, Nord Niger, Nord Mali, nord Mauritanie) Asie et Inde

Son mode de vie

Les femelles, contrairement aux mâles ne sont pas territoriales, et la distribution des proies potentielles détermine l'importance du domaine vital.
Les guépards peuvent vivre en petits groupes : une mère avec sa dernière portée, groupe mixte de jeunes frères et

sœurs, et bien que les mâles adultes soient solitaires, ils peuvent former des groupes de 2 à 3 individus.

 

Les petits guépards sont dotés d'un pelage très sombre qui leur permet de se confondre avec les ombres, et durant les premières semaines de leur vie, une crinière de couleur gris-jaune pousse sur leur dos. Cette crinière a pour fonction de les protéger de la pluie et du soleil et de les aider à se camoufler parmi les herbes sèches. De plus, leur apparence les rapproche un peu du ratel, petit carnivore craint des autres espèces, ce qui constitue un bon moyen d'éloigner des prédateurs trop curieux.

 

Cette fourrure commence à disparaître à l'âge de 3 mois. La mortalité infantile est très élevée. Une femelle change régulièrement de tanière afin de soustraire ses petits à d'éventuels prédateurs, mais lorsqu'elle part chasser, le taux de mortalité peut atteindre 90%.

Protection de l'espèce

Principales menaces : la mortalité des jeunes est très élevée, le guépard souffre de la concurrence des autres grands carnivores, en particulier les lions et les hyènes. Son habitat disparaît comme peau de chagrin, de même que ses proies favorites. Enfin, malgré le peu de dégâts qu'il occasionne au bétail, il est traqué par les grands propriétaires blancs qui pratiquent l'élevage.

 

Par ailleurs, la diversité génétique du guépard est peu élevée, ces félins présentent alors de nombreuses faiblesses : anomalies du sperme, vulnérabilité aux maladies.

 

En 1900, on pouvait comptabiliser 100 000 guépards répartis sur 44 pays en Afrique et en Asie. L'espèce a été déclarée éteinte en Inde en 1952, et le dernier spécimen a été identifié en 1956 en Israël. Le guépard se reproduit très mal en captivité de sorte que les parcs zoologiques doivent effectuer des prélèvements d'animaux sauvages, ce qui va à l'encontre des programmes de conservation.

Dernière modification : 07/19/2016.
Reproduction interdite sans autorisation.

Auteur

AVES FRANCE

Association de protection des espèces menacées

Vidéos sur ce sujet