Le chat des sables : morphologie, alimentation, mode de vie...

Le chat des sables : morphologie, alimentation, mode de vie...

Le chat des sables, aussi appelé chat du désert, est l'un des plus petits et des plus mignons félins du monde. Son corps présente quelques particularités étonnantes qui lui permettent de survivre dans les zones arides et les déserts de sable.


Aujourd'hui, il ne semble pas particulièrement menacé, mais son comportement est encore très mal connu des scientifiques. De surcroît, c'est un animal très difficile à élever en captivité.

Partager
 

Classification et histoire du chat des sables

Classification et histoire du chat des sables

Le chat des sables, que l'on appelle aussi chat du désert, est un minuscule chat sauvage que l'on trouve dans les déserts arides d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie Centrale. On l'appelle parfois aussi chat de Margueritte ou chat du Général Margueritte, en hommage à l'officier français Jean-Auguste Margueritte (1823-1870), qui aurait été le premier à en apercevoir un.

 

Il appartient au genre Felis, comme c'est également le cas par exemple du Chat Forestier, du Chat Orné ou encore du chat domestique. Son nom latin est Felis Margarita. Il a été décrit pour la première fois en 1858 par un militaire et naturaliste français du nom de Victor Loche. Il en existe aujourd'hui six sous-espèces distinctes.

La morphologie du chat du désert

La morphologie du chat du désert

Le chat des sables est un compétiteur de taille pour le titre de plus petit félin au monde, puisqu'il ne dépasse guère 40 à 50 cm de longueur (queue exclue), pour une hauteur au garrot de l'ordre de 25 cm. Son poids à l'âge adulte se situe quant à lui entre 1,5 et 3,5 kg. Ainsi, son gabarit est similaire à celui d'une race de chat de petite taille.

 

Il a un petit corps rond porté par des pattes courtes. Ses oreilles très larges et triangulaires sont placées bas de chaque côté de la tête, ce qui donne à cette dernière une forme allongée caractéristique. La couleur de sa fourrure dense et soyeuse peut aller du sablé au gris clair, avec quelques zébrures brun foncé à noir le long des pattes. Des rayures foncées partent également du coin de chaque œil sur le côté de la face. Il peut aussi avoir des taches noires ("tabby") peu visibles à la fois sur son visage et son corps. Cet ensemble constitue un excellent camouflage qui lui permet de passer inaperçu dans son environnement naturel.

 

Il possède également des atouts physiques lui permettant d'évoluer dans des milieux particulièrement hostiles, là où quasiment aucun autre chat ne peut survivre. En effet, son épaisse fourrure l'isole du froid glacial du désert pendant la nuit, tandis que les poils denses et noirs sous ses coussinets le protègent du sable brûlant, dont la température peut dépasser les 100°C pendant la journée. Le petit plus ? Ces poils noirs, caractéristiques des mammifères carnivores qui vivent dans le désert, rendent ses traces quasi invisibles dans le sable. Son cousin le bien nommé Chat à Pieds Noirs possède lui aussi de tels poils sous les pattes.

 

En plus d'avoir des oreilles surdimensionnées, le chat des sables a également des conduits auditifs agrandis, ce qui contribue à son ouïe bien plus fine que celle des autres félins, pourtant déjà largement plus performante que celle de l'Homme. Cette particularité lui permet de détecter les proies enfouies dans le sable.

L'habitat du chat des sables

L'habitat du chat des sables

Le chat des sables habite cinq zones arides et désertiques distinctes : dans le désert du Sahara en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Arabie Saoudite méridionale, au Pakistan, et enfin autour de la mer Caspienne en Russie. On ignore aujourd'hui encore si ces populations actuellement séparées étaient par le passé regroupées ou partageaient certains territoires, car trop peu de données sont disponibles.

 

Par ailleurs, même au sein de ces grandes zones, les populations de chats du désert sont fortement réduites en petits groupes disséminés. Les scientifiques ignorent la raison d'une telle dispersion, car les secteurs qui séparent les différentes populations semblent également des habitats viables.

 

Quoi qu'il en soit, cet animal préfère les endroits rocailleux, les secteurs désertiques et les zones rocheuses et sèches de montagne. Il évite par contre les terres d'argile ou de sol compact. Il est particulièrement bien adapté aux conditions rudes des étendues sableuses désertiques, où les températures peuvent atteindre des extrêmes allant de +60°C l'été à -25°C l'hiver.

Le mode de vie du chat des sables

Le mode de vie du chat des sables

Comme la plupart des félins, le chat des sables est solitaire, le mâle et la femelle se rencontrant uniquement pour se reproduire. Il peut toutefois être amené à partager son terrier avec des congénères. Son territoire s'étend en moyenne sur une superficie de 16 km², et celui d'un mâle recoupe celui de plusieurs femelles.

 

C'est également un animal nocturne, qui se terre le jour dans des niches souterraines creusées profondément dans le sable. Son activité diurne est assez rare, mais il peut parfois être aperçu hors de son repaire, étendu sur le dos, afin de laisser la chaleur s'évacuer de son corps. À l'aube, il retourne dans son abri souterrain pour se reposer, à l'abri de la chaleur du soleil et des prédateurs.


Comme tous les félins, le chat du désert enterre ses selles dans le sable, les rendant impossibles à analyser tant elles sont rapidement desséchées par les températures caniculaires des régions où il vit. Par ailleurs, on a observé en captivité que ce félin est extrêmement sensible à l'humidité.

Le régime alimentaire du chat du désert

Le régime alimentaire du chat du désert

Comme la plupart des félins, le chat du désert chasse de préférence dans la pénombre et la nuit.

 

Il s'alimente principalement de petites souris de désert, mais aussi de lézards, de lapins, d'insectes et d'oiseaux. Il est aussi connu pour se nourrir de serpents, en particulier les vipères de sable, qu'il assomme avec des coups de patte rapides à la tête avant de leur mordre le cou. Ses grandes oreilles, en plus d'aider à évacuer la chaleur, lui servent à entendre les cris et les mouvements même infimes de ses proies à la surface et sous le sable. Il enterre quelquefois ses trophées, revenant plus tard les chercher pour se nourrir.

 

Comme l'eau potable est très rare dans son environnement, il obtient la majeure partie de l'eau dont il a besoin par le biais de sa nourriture. De plus, son système urinaire perfectionné conserve longtemps l'urine dans son organisme, pour éviter qu'il ne se dessèche trop vite. Ces deux particularités, propres aux animaux qui vivent dans des contrées arides, lui permettent de rester plusieurs jours d'affilée sans boire.

La reproduction du chat des sables

La reproduction du chat des sables

Le chat des sables semble capable de se reproduire en toute saison. Cela étant, selon les régions dans lesquelles il vit, on observe des naissances plus fréquentes à certaines périodes de l'année. Ainsi, au Sahara, la saison des amours semble plutôt se situer entre janvier et avril. Au Turkménistan, la reproduction a plutôt lieu au printemps, tandis qu'au Pakistan, l'accouplement se produit généralement entre septembre et octobre. Ces différences peuvent être la conséquence de climats différents ou de ressources plus ou moins abondantes selon les saisons.

 

Pendant la rencontre sexuelle, les vocalises sont aiguës ou sifflantes. Le cycle de la femelle dure approximativement 46 jours, mais elle n'est fécondable que pendant cinq jours. La gestation dure environ deux mois, et les portées comptent en moyenne entre deux et quatre petits.

 

Ceux-ci grandissent et grossissent très vite pendant les trois premières semaines. Ils ouvrent les yeux autour du 14ème jour. À cinq semaines, ils peuvent d'eux-mêmes sortir du nid maternel et commencent à chercher leur nourriture. Ils quittent leur mère vers l'âge de quatre mois ; c'est l'âge à partir duquel ils sont aptes à assurer leur propre survie, ce qui survient très tôt en comparaison des autres félins. La maturité sexuelle est atteinte à l'âge d'environ un an, mais nombre de chatons meurent avant d'avoir atteint cet âge. En effet, la mortalité juvénile est élevée chez cette espèce, probablement parce que les jeunes sont la proie de prédateurs plus grands et/ou parce qu'ils évoluent dans un milieu particulièrement hostile.

 

Un chat des sables vit en moyenne 13 ans en captivité. Les scientifiques pensent que son espérance de vie à l'état sauvage est du même ordre de grandeur, mais ils manquent de données pour confirmer cette hypothèse.

Le chat du désert, une espèce menacée

Le chat du désert, une espèce menacée

En raison de sa taille minuscule, le chat du désert est la proie de serpents venimeux, de rapaces comme les hiboux, et de canidés sauvages tels que le chacal. Mais son principal ennemi a longtemps été l'être humain, et l'activité humaine en général.

 

En effet, il a souvent été chassé pour son pelage ou pour en faire un animal de compagnie. Ainsi, aux alentours des années 60, beaucoup d'individus ont été capturés dans la nature avant d'être emprisonnés et vendus dans le cadre du commerce illégal d'animaux. Or, dès lors qu'il quitte la sécheresse du désert, ce chat est très sensible à l'humidité et aux maladies respiratoires, ce qui explique que nombre d'individus gardés captifs n'ont pas survécu très longtemps. La même problématique se pose de nos jours avec l'élevage en captivité dans des zoos, car il a besoin d'un air très sec et d'une humidité faible et constante pour pouvoir vivre.

 

Cela étant, à la différence de la majorité des félins, il souffre peu de la dégradation de son habitat, puisqu'il vit dans le désert. Il est d'ailleurs l'un de ceux qui sont le moins en danger actuellement. Après avoir longtemps été considéré comme quasi menacé par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), il n'a plus depuis 2016 que le statut de préoccupation mineure.


Dans certains endroits de son habitat, notamment les contrées musulmanes, le chat des sables est vénéré, car il est reconnu comme ayant été le compagnon fidèle de Mahomet. Ainsi, sa chasse est formellement interdite en Algérie, en Iran, en Israël, au Kazakhstan, en Mauritanie, au Niger, au Pakistan et en Tunisie. En revanche, dans les autres pays, comme par exemple le Maroc, l'Egypte ou les Émirats Arabes Unis, aucune mesure n'a été prise pour le protéger.

Vidéo documentaire sur le chat des sables

Dernière modification : 02/18/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet