Le Chat de Biet

Page précédente :
Le Chat Bai
Page suivante :
Le Chat Chaus
Le Chat de Biet, un chat sauvage à découvrir

Le Chat de Biet est un chat sauvage endémique de Chine, et plus particulièrement de la partie orientale du plateau tibétain, entre 2500 et 5000 mètres d'altitude. Il est également connu sous le nom de Chat des Déserts de Chine, Chat de Mongolie, Chat de Monseigneur Biet ou Chat de Gobi, et son nom latin est Felis Bieti.

Morphologie du Chat de Biet

Le Chat de Biet est l'un des félins les moins bien connus de la planète, en raison du faible nombre d'individus, de son aire de répartition très limitée, et du fait qu'on le confond encore régulièrement avec d'autres espèces. De fait, il ressemble beaucoup au Chat Sauvage (Felis Sylvestris) et est d'ailleurs considéré par une partie des scientifiques comme une de ses sous-espèces, au même titre que le Chat Forestier, le Chat Orné ou le chat domestique.

 

Le Chat de Biet est plus grand et plus lourd que ce dernier, et sa queue est quasiment aussi longue que son corps. Ses oreilles dressées et pointues sont surmontées de deux touffes de poils sombres très similaires à celles du lynx. Sa fourrure très épaisse passe du gris clair au brun en fonction des saisons. Sa queue est rayée de noire à son extrémité, et des rayures moins marquées sont présentes au niveau des flancs et des pattes. L'ensemble constitue un excellent camouflage dans les zones montagneuses où il vit.

L'alimentation du Chat de Biet

Le Chat de Biet chasse en solitaire, de préférence à l'aube et au crépuscule. Il peut s'attaquer à de grosses proies comme des faisans, des perdrix ou des lièvres, mais ce sont les rongeurs et petits mammifères comme les marmottes, les campagnols et les pikas qui constituent l'essentiel de son alimentation.

Menaces sur le Chat de Biet

L'utilisation régulière et parfois massive de rodenticides, c'est-à-dire de pesticides contre les rongeurs, fragilise considérablement le Chat de Biet en réduisant son nombre de proies potentielles, et les scientifiques pensent que sa population est en déclin.

 

L'espèce est considérée comme vulnérable par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et est donc protégée par la législation chinoise, qui interdit sa chasse et son commerce. Certains zoos du pays possèdent quelques spécimens, mais aucun n'est parvenu jusqu'à ce jour à les faire se reproduire en captivité.

Page précédente :
Le Chat Bai
Page suivante :
Le Chat Chaus
Dernière modification : 05/02/2021.