La panthère des neiges, ou léopard des neiges

La panthère des neiges, ou léopard des neiges

Aussi robuste qu’agile, la panthère des neiges, également connue sous les noms de léopard des neiges, Once ou Irbis, a élu domicile sur les hauts sommets montagneux d’Asie, où elle vit en ermite, loin des hommes et de ses congénères.


Telle une chimère, elle alimente depuis des siècles les fantasmes des populations locales.


Portrait d’une créature aussi furtive que fascinante...

Partager
 

La panthère des neiges, fantôme des montagnes

La panthère des neiges, fantôme des montagnes

Considérée comme un être magique dans certaines régions, comme un vampire suçant le sang de ses victimes dans d’autres, la panthère des neiges alimente depuis toujours les mythes et fantasmagories locales.

 

Ce félin puissant et charismatique est l’une des espèces les plus rares au monde. A la fois discret et solitaire, cette créature énigmatique ne se laisse que difficilement observer – d’où son surnom de “fantôme des montagnes”.

 

Il faut dire que ce félin au regard envoûtant est un véritable as du camouflage : sa robe tachetée se confond parfaitement avec le paysage rocheux qui constitue son habitat, ce qui complique grandement la tâche des zoologistes. Il faut ainsi attendre l’année 1971 pour que George Schaller, illustre biologiste animalier, réussisse l’exploit de réaliser la première photographie d’une panthère des neiges dans son milieu naturel.

 

De fait, l’étude du comportement et des caractéristiques propres au léopard des neiges est donc relativement récente, puisqu’elle remonte seulement à la fin du 20ème siècle.

Morphologie et caractéristiques du léopard des neiges

Morphologie et caractéristiques du léopard des neiges

Le léopard des neiges mesure environ 1,30 mètres de longueur à l’âge adulte (sans compter la queue, qui peut mesurer jusqu’à 1 mètre), pour un poids d’environ 30 à 55 kg. Sa hauteur au garrot est d’à peu près 60 cm. Les mâles sont généralement plus imposants que les femelles.

 

Sa morphologie robuste est particulièrement bien adaptée à son habitat escarpé. Il est en effet doté de pattes courtes et puissantes, qui lui permettent de faire des bonds prodigieux, ainsi que de pieds larges qui l’aident à se déplacer facilement sur les pentes rocailleuses. Ces caractéristiques physiques permettent à la panthère des neiges d’évoluer sans peine dans un environnement hostile et de se déplacer avec une agilité remarquable sur des terrains très abrupts.

 

Son pelage peut être gris clair ou jaune pâle, et est parsemé de rosettes, très caractéristiques de la famille des panthères. Ces taches sont un peu comme les empreintes digitales chez les hommes : elles sont uniques, c’est-à-dire qu’aucune panthère des neiges n’a exactement le même pelage qu’une autre. D’autre part, cette robe tachetée constitue un camouflage très efficace, car elle lui permet de se fondre parfaitement dans le décor montagneux dans lequel elle évolue.

 

Mesurant près de la moitié de son corps, sa queue a une double fonction : elle lui permet de garantir son équilibre sur les pentes escarpées, mais constitue aussi une source de chaleur en hiver, car elle s’en sert alors comme d’une couverture.

La population et son habitat

La population et son habitat

Le territoire de la panthère des neiges est extrêmement vaste : environ 1,8 millions de km² (soit 3 fois la superficie de la France) répartis en Asie centrale, en Sibérie et dans la chaîne de montagnes de l’Altaï. On la trouve notamment en Afghanistan, au Pakistan, en Mongolie, en Chine, en Inde, en Russie et au Népal.

 

Si son territoire est très étendu, sa densité de population en revanche est très faible, avec en moyenne un individu pour 100 km². Plus les proies sont rares dans une zone donnée, plus le territoire de la panthère des neiges est vaste, car cette dernière est alors contrainte d’étendre son terrain de chasse pour trouver de quoi se nourrir.

 

Quel que soit le pays, la panthère des neiges vit en altitude (5.000 mètres en moyenne), sur des territoires montagneux, escarpés et rocheux. Elle élit domicile dans une cavité rocheuse et y vit seule. La femelle demeure avec ses petits pendant près de deux ans. Les individus ne se rencontrent que rarement.

 

Néanmoins, les panthères des neiges ont conscience de la présence de leurs congénères. Comme leurs cousins les chats, elles s’adonnent d’ailleurs régulièrement à un rituel de marquage du territoire, consistant à se frotter à un rocher et à l’asperger d’urine, afin de signaler leur présence à leurs semblables. L’amalgame de ces deux odeurs caractéristiques constitue une signature unique, permettant de se démarquer des autres spécimens.

Le régime alimentaire de la panthère des neiges

Le régime alimentaire de la panthère des neiges

La panthère des neiges est un animal omnivore. Elle se nourrit principalement d’animaux sauvages appartenant à la famille des ongulés (Brahal, Ibex, Markhors…), d’oiseaux (perdrix, faisans…) et de petits mammifères (marmottes, pikas…). Les plantes et végétaux constituent également une part non négligeable de son régime alimentaire.

 

Généralement, c’est la femelle qui chasse, à la fois pour elle et pour ses petits.

 

Lorsque les proies sauvages se font rares, la panthère des neiges peut s’attaquer aux troupeaux, malgré les dangers auxquels elle s’expose au contact de l’Homme. Elle est très friande de yacks, de moutons, de chèvres, mais également de chevaux, au grand dam des éleveurs, qui voient en ce prédateur une véritable menace pour leur bétail. D’ordinaire, elle s’attaque à des bêtes à l’écart du troupeau ou sans surveillance, mais elle peut également s'infiltrer dans une bergerie et y faire un véritable carnage.

 

Pourtant, malgré cette attitude très carnassière à l’encontre des autres animaux, la panthère des neiges n’est pas un danger pour les hommes. Une simple présence humaine suffit généralement à la faire fuir. De fait, face à l’Homme, ce redoutable prédateur se montre plutôt inquiet, docile et soumis.

La reproduction du léopard des neiges

La reproduction du léopard des neiges

Le léopard des neiges vit en moyenne 16 ans, et atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de deux ans. La période de reproduction s’étend généralement de janvier à mars. Lorsque la femelle est en chaleur, elle le fait savoir en poussant des rugissements qui, portés par l’écho, peuvent se répandre sur plusieurs kilomètres, attirant ainsi les mâles. Si plusieurs d’entre eux répondent à cet appel, un duel a lieu, et le vainqueur s’accouple avec la femelle.

 

La gestation de la panthère des neiges dure 3 mois, et la femelle peut donner naissance de un à sept petits par portée. La moyenne se situe autour de deux.

 

Les panthères des neiges ne vivent pas en couple : sitôt l’acte accompli, le mâle s’éloigne de sa partenaire, qu’il ne croisera potentiellement plus jamais. La mère élève donc seule ses petits, qu’elle protège et nourrit jusqu’à l’âge de deux ans.

La panthère des neiges, une espèce menacée

La panthère des neiges, une espèce menacée

Braconnée pour sa fourrure et pour ses os auxquels les Chinois accordent des vertus thérapeutiques, la panthère des neiges fait partie des espèces menacées recensées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

 

Elle subit également les foudres des éleveurs, qui n’hésitent pas à la tuer lorsqu’ils la surprennent en train de s’attaquer à leurs troupeaux.

 

Par ailleurs, l’activité humaine menace son habitat.

 

Conscient de la situation critique dans laquelle se trouve l’espèce depuis plus de vingt ans, de nombreux organismes tel que le WWF ont décidé d’agir pour assurer la sauvegarde de la population en lançant un plan d’action impliquant douze Etats de l’Asie Centrale et baptisé “Global Snow Leopard and Ecosystem Protection”. Ce programme vise à réduire les conflits entre l’Homme et la panthère des neiges, à préserver son environnement naturel et à agir contre le braconnage ainsi que le commerce illégal du léopard des neiges.

 

Près de 7.000 spécimens vivraient actuellement à l’état sauvage. Cela marque une légère remontée par rapport aux années 2000, où l’on comptait en moyenne 5.000 spécimens, qui n’autorise pas pour autant à crier victoire. En effet, de nombreuses menaces pèsent encore sur l’espèce, et l’attitude hostile des hommes à son égard fait de la panthère des neiges un animal vulnérable à l’avenir incertain.

Dernière modification : 08/11/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.