« Le déjeuner du chat », de Théodule-Augustin Ribot (1860).

« Le déjeuner du chat », de Théodule-Augustin Ribot (1860).

Le déjeuner du chat est un tableau du peintre et graveur français Théodule-Augustin Ribot (1823-1891). Il appartient aux collections du Petit Palais, musée des Beaux-Arts de Paris. L’artiste s’est spécialisé dans les représentations de scène de la vie ordinaire.

 

L’œuvre représente une scène du quotidien : un cuisinier qui donne un morceau de nourriture à un chat. À l’arrière-plan, on distingue un plan de travail et une marmite en train de cuire. Plutôt discret dans le coin inférieur gauche du tableau, le chat semble se fondre dans le décor, en raison du choix de couleurs sombres. On distingue néanmoins des poils de couleur blanche, qui font écho au blanc immaculé de l’uniforme et de la toque du cuisiner. Le chat est donc représenté ici comme un compagnon discret, qui suscite de l’affection lorsqu’il fait irruption.

 

Ribot réalisa différentes gravures de cuisiniers de restaurants parisiens, un milieu qu’il appréciait d’étudier et de représenter.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La représentation du chat dans l’histoire de l’art et de la peinture
  2. Page 2 : « La tentation de saint Antoine », de Jérôme Bosch (1502)
  3. Page 3 : « Salon de coiffure avec singes et chats », de Abraham Teniers (1648)
  4. Page 4 : « Magdaleine Pinceloup de la Grange, née de Parseval », de Jean-Baptiste Perronneau (1747)
  5. Page 5 : « Le Chat Angora », de Jean-Honoré Fragonard et Marguerite Gérard (1780)
  6. Page 6 : « Chats qui se battent », de Francisco de Goya (1786)
  7. Page 7 : « Deux chats qui se battent », de John James Audubon (1826)
  8. Page 8 : « Le déjeuner du chat », de Théodule-Augustin Ribot (1860).
  9. Page 9 : « Jeu de chaton », de Henriette Ronner-Knip (1878)
  10. Page 10 : « Femme avec un chat », de Pierre-Auguste Renoir (1885)
  11. Page 11 : « Julie Manet » ou « L’Enfant au chat », de Pierre-Auguste Renoir (1887)
  12. Page 12 : « Les amours de ma femme », de Carl Kahler (1891)
  13. Page 13 : « Contentement », de Henriette Ronner-Knip (1900)
  14. Page 14 : « Jeune fille au tricot et au chat », de Albert Anker (1903)
  15. Page 15 : « Femme avec chat », de Kees von Dongen (1908)
  16. Page 16 : « A Summer Tea Party », de Louis Wain
  17. Page 17 : « Marguerite au chat noir », de Henri Matisse (1910)
  18. Page 18 : « Le pont », de Carl Olof Larsson (1912)
  19. Page 19 : « Le chat aux poissons rouges », de Henri Matisse (1914)
  20. Page 20 : « Le jour où elle s’est transformée en chat », de Arthur Rackham (1920)
  21. Page 21 : « Autoportrait au chat », de Tsuguharu-Léonard Foujita (1926)
  22. Page 22 : « Le chat et l’oiseau », de Paul Klee (1928)
  23. Page 23 : « Chat dévorant un oiseau », de Pablo Picasso (1939)
  24. Page 24 : « Tête de chat », Georg Baselitz (1967)
  25. Page 25 : « M. et Mme Clark et Percy », de David Hockney (1971)
  26. Page 26 : « Ink », de Endre Penovác (2015)

Discussions sur ce sujet