« Femme avec chat », de Kees von Dongen (1908)

« Femme avec chat », de Kees von Dongen (1908)

Femme avec chat (Woman with Cat) est un tableau de Kees von Dongen (1877-1968), peintre franco-néerlandais connu pour ses portraits féminins sensuels. Il faisait partie du mouvement fauviste, qui se caractérisait par diverses expérimentations concernant l’utilisation de couleurs vives et complémentaires sur le cercle chromatique.  Les fauves jouaient ainsi avec les couleurs complémentaires pour susciter l’intérêt et attirer le regard du spectateur, interpellé par la modernité de la composition. L’œuvre est exposée au Milwaukee Art Museum dans la ville éponyme, aux États-Unis.

 

Certains tableaux de Kees von Dongen incluent un chat ou un chien, et c’est le cas notamment de celui-ci. Il représente en effet une femme tenant tendrement un chat noir dans ses bras. Von Dongen utilise des couleurs complémentaires ainsi qu’un aplat de peinture vert vif qui crée un lien entre les deux personnages. La couleur et la forme du chapeau de la femme rappellent les courbes du félin, et renforcent la connexion entre elle et l’animal.

 

Le chat était à cette époque assimilé à la féminité en raison de sa manière feutrée de se déplacer, et associé à des traits qualifiés de féminins : la douceur, la tendresse et la sensualité.

Dernière modification : 11/23/2020.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La représentation du chat dans l’histoire de l’art et de la peinture
  2. Page 2 : « La tentation de saint Antoine », de Jérôme Bosch (1502)
  3. Page 3 : « Salon de coiffure avec singes et chats », de Abraham Teniers (1648)
  4. Page 4 : « Magdaleine Pinceloup de la Grange, née de Parseval », de Jean-Baptiste Perronneau (1747)
  5. Page 5 : « Le Chat Angora », de Jean-Honoré Fragonard et Marguerite Gérard (1780)
  6. Page 6 : « Chats qui se battent », de Francisco de Goya (1786)
  7. Page 7 : « Deux chats qui se battent », de John James Audubon (1826)
  8. Page 8 : « Le déjeuner du chat », de Théodule-Augustin Ribot (1860).
  9. Page 9 : « Jeu de chaton », de Henriette Ronner-Knip (1878)
  10. Page 10 : « Femme avec un chat », de Pierre-Auguste Renoir (1885)
  11. Page 11 : « Julie Manet » ou « L’Enfant au chat », de Pierre-Auguste Renoir (1887)
  12. Page 12 : « Les amours de ma femme », de Carl Kahler (1891)
  13. Page 13 : « Contentement », de Henriette Ronner-Knip (1900)
  14. Page 14 : « Jeune fille au tricot et au chat », de Albert Anker (1903)
  15. Page 15 : « Femme avec chat », de Kees von Dongen (1908)
  16. Page 16 : « A Summer Tea Party », de Louis Wain
  17. Page 17 : « Marguerite au chat noir », de Henri Matisse (1910)
  18. Page 18 : « Le pont », de Carl Olof Larsson (1912)
  19. Page 19 : « Le chat aux poissons rouges », de Henri Matisse (1914)
  20. Page 20 : « Le jour où elle s’est transformée en chat », de Arthur Rackham (1920)
  21. Page 21 : « Autoportrait au chat », de Tsuguharu-Léonard Foujita (1926)
  22. Page 22 : « Le chat et l’oiseau », de Paul Klee (1928)
  23. Page 23 : « Chat dévorant un oiseau », de Pablo Picasso (1939)
  24. Page 24 : « Tête de chat », Georg Baselitz (1967)
  25. Page 25 : « M. et Mme Clark et Percy », de David Hockney (1971)
  26. Page 26 : « Ink », de Endre Penovác (2015)

Discussions sur ce sujet