20 personnages chats héros de dessins animés

20 personnages chats héros de dessins animés

Si le chien est considéré comme le meilleur ami de l’Homme, force est de constater que le chat ne laisse pas non plus ce dernier indifférent, Plus indépendant, le petit félin mène sa vie à ses côtés depuis des millénaires, alimentant de nombreux mythes et fantasmes. Magicien, compagnon des dieux voire dinivité lui-même, on le retrouve le petit félin à travers d’innombrables représentations dans la plupart des civilisations.


Sans surprise, le monde moderne s’est lui aussi approprié cet animal sympathique et parfois caractériel pour le porter à l’écran. C’est le cas notamment dans de nombreux dessins animés, où il se retrouve au cœur d’aventures variées et souvent amusantes, parfois même en tant que personnage principal.


Voici donc 20 chats mémorables de dessins animés, des prémices du genre il y a un peu plus d’un siècle aux productions les plus récentes.

L'obsession animale dans l'animation

Les premières expérimentations de l’animation, cet ensemble de techniques permettant de travestir la réalité avec bien plus de facilité que le cinéma traditionnel, commencèrent rapidement après sl’apparition de ce dernier et des arts audiovisuels. Dans la lignée des courts-métrages avec des animaux comme Fantasmagorie (1908), How a Mosquito Operates (1912) ou encore Feline Follies (1919), le monde animal devint une source d’inspiration à part entière pour les créateurs – et le chat ne fut pas le moins mis en exergue, loin de là.

 

Ce fut d’ailleurs notamment le cas dans les premières productions des célèbres studios Disney, avec un chat noir nommé Julius créé en 1922 par Walt Disney et Ub Iwerks - soit bien avant Oswald le lapin chanceux (1927) et Mickey Mouse la souris (1928). Il apparaissait dans la série de courts-métrages Alice Comedies comme compagnon comique de la petite Alice. L’un d’entre eux, paru en 1924, était d’ailleurs une adaptation d'Alice au Pays des Merveilles en prise de vue réelle qui se payait le luxe de passer en animation le temps d'une séquence intitulée Alice's Spooky Adventure. Même si Julius était clairement d’un plagiat de Felix le Chat, personnage imaginé par Pat Sullivan et Otto Messmer apparu pour la première fois en 1919 dans Feline Follies, il n’en reste pas moins le premier animal anthropomorphe créé par Disney.

 

Qu’il s’agisse de chats ou de représentants d’autres espèces, il faut dire qu’opter pour des personnages imaginaires inspirés d’animaux existant permettait de contourner la difficulté de retranscrire les mouvements du corps et les visages des humains. Mais ce n'est pas tout : donner une vie fantasmée aux animaux, et encore plus aux animaux de compagnie, offrait une perspective plus novatrice et plus stimulante aux créateurs.

 

L’apparition d'animaux dès les premiers balbutiements de l'animation occidentale s'explique également par leur présence dans de nombreux contes et fables européennes. Que ce soit les fables d’Ésope et de Jean La Fontaine, ou bien les contes de Charles Perrault, des frères Grimm ou encore d’Hans Christian Andersen, les sources d’inspiration disponibles étaient nombreuses et variées. De fait, nombre de ces textes firent l’objet d’adaptations à l’écran.

 

Bien que toutes ne continrent pas directement des animaux, le choix fait par les studios d'en insérer provient également de leur volonté de donner aux enfants des histoires qui leur conviennent. En effet, les dessins animés furent longtemps réservés aux plus jeunes, dont l’éveil culturel passe souvent par des animaux qui parlent.

 

Enfin, une autre raison expliquant la présence d’animaux en général – et de chats en particulier – dans les dessins animés est tout simplement qu’une partie d’entre eux correspondent simplement à un portage à l’écran d’une ou plusieurs bandes dessinées. Or, on trouve dans ces dernières de nombreux personnages animaliers. En l’occurrence, vu les passerelles sans cesse plus nombreuses qui existent entre les deux univers, cela n’est probablement pas près de s’arrêter.

La figure omniprésente du félin

Fascinant l'Homme depuis au moins l'Égypte antique, le chat a su s'installer dans les maisons à la fois sur les canapés et sur les écrans. De fait, le petit félin figure parmi les animaux les plus représentés dans les dessins animés et au cinéma. Encore plus que le chien qui peine à s’émanciper de son image de brave animal de compagnie de la famille idéale, il a l'avantage d'offrir aux spectateurs un éventail assez large de possibilités narratives.

 

Il est impossible de ne pas évoquer également la place de choix que ses cousins éloignés les grands félins occupent eux aussi dans le monde des dessins animés. Du tigre terrifiant Shere Khan à la panthère paternelle Bagheera (personnages clef du Livre de la Jungle, 1967) en passant par la loufoque Panthère Rose (1963), les représentations les plus exotiques des félins ont leurs égéries au cinéma et sur le petit écran. Les fantasmes que provoquent les savanes africaines et les déserts orientaux sur les spectateurs de l'Occident ont également permis aux Studios Disney de satisfaire les envies d'exotisme de leurs cibles. Ce fut le cas dès 1973 avec l'attachant Tigrou, fidèle compagnon de Winnie dans Les Aventures de Winnie l’ourson. Plus tard, le lionceau aux allures de chat perdu Simba (Le Roi Lion, 1994) devient rapidement un emblème de l'animation, tandis que le tigre Rajah (Aladdin, 1992) donnait à Jasmine une autorité royale.

Des chats multifacettes

De compagnons poilus faisant simplement partie du décor à ressorts comiques, de menaces tangibles à héros aventuriers, les chats ont envahi de bien des façons les scenarii des dessins animés. C'est d'ailleurs ce qui rend l'analyse de leur utilisation fascinante, puisqu'ils ont porté tout au long de l'histoire de cet art une multitude de casquettes.

 

Certains chats héros de dessins animés avaient d’ailleurs une toute autre vocation à la base, et ne sont devenu des personnages de dessins animés que sous l’effet de leur popularité. C’est le cas par exemple du Chat Chapeauté du Dr. Seuss (apparu à l’origine dans The Cat in the Hat, un livre pour enfant de 1957) ou encore de l'icône japonaise Hello Kitty (bien que Sanrio, la société qui créa le personnage en 1974, nie qu'elle soit un chat).

 

Tantôt attachants, tantôt hilarants, mais parfois aussi angoissants et mystérieux, les chats de dessins animés sont mémorables tant pour les petits que pour les grands : en général, tout un chacun est capable d’en citer plusieurs sans avoir à fouiller au plus profond de sa mémoire. De fait, les chats font partie intégrante de notre quotidien, et il n’est donc pas illogique que leur présence s'étende jusque dans nos arts visuels les plus avancés. Des hiéroglyphes des tombeaux égyptiens jusqu'aux écrans IMAX des salles de cinéma, ils ont toujours fait et feront sûrement toujours partie de notre imaginaire.

Page 1 :
Page suivante :
Félix le chat (1919)
Dernière modification : 02/02/2023.