Les chats aux yeux verts

Vue proche d'un chat gris tabby aux yeux verts

Contrairement à ceux des chiens, qui sont presque tous bruns ou noirs, les yeux des chats peuvent avoir des couleurs assez variées : le bleu bien sûr, mais aussi le jaune, l'orange ou encore le vert.


Les chats aux yeux verts ne sont pas les plus courants, car cette teinte entre le jaune et le bleu n'est pas si facile à obtenir. Elle apporte pourtant une belle touche d'originalité, en particulier lorsqu'elle se marie bien avec la couleur de la robe de l'animal.


Voici donc quelques informations sur cette couleur d'yeux, ainsi qu'une petite présentation de 10 races de chats pouvant avoir les yeux verts.

Pourquoi certains chats ont les yeux verts ?

Un beau chat blanc aux yeux verts allongé sur le canapé

À la naissance, les chatons ont les yeux bleus, ou éventuellement gris-bleu. Ceci est dû au fait que lorsqu'ils viennent au monde, les cellules oculaires chargées de produire la mélanine (le pigment de couleur) ne sont pas encore actives : la couleur bleue est alors celle qui apparaît « par défaut » lorsque la lumière se réfléchit dans les yeux en l'absence de pigment.

 

Ce n'est qu'au bout de quelques mois (parfois plus d'un an chez certaines races) que leurs yeux prennent leur teinte définitive, au fur et à mesure que leur iris se colore sous l'effet de la production progressive de mélanine. Toutefois, celle-ci diffère d'un individu à l'autre : plus la quantité produite est importante, plus la couleur passe du bleu au jaune, voire à l'orange.

 

Le vert correspond quant à lui à une quantité intermédiaire de pigments, entre le bleu et le jaune.

Les origines des chats aux yeux verts

Un chat brun tabby aux yeux verts

L'existence actuelle des chats aux yeux verts pourrait être la conséquence de la domestication du chat par l'Homme il y a des milliers d'années.

 

En effet, une étude intitulée « Intraspecific eye color variability in birds and mammals: a recent evolutionary event exclusive to humans and domestic animals » et publiée en 2017 dans la revue scientifique Frontiers in Zoology montre qu'il existe une très faible variabilité de couleur d'yeux au sein d'une même espèce d'animaux sauvages, et que des teintes originales comme le bleu ou le vert sont rarissimes car moins adaptées à la vie dans la nature. En effet, les yeux clairs sont à la fois plus sensibles à la lumière et davantage visibles que les autres. D'ailleurs, les chats sauvages ont eux-mêmes des yeux plutôt jaunes ou marron, et non bleus ou verts.

 

Ainsi, il est probable que les chats aux yeux verts soient le résultat d'un long processus de sélection opéré par l'Homme au fil des siècles, au point que cette couleur est aujourd'hui présente au sein de nombreuses races différentes (mais pas chez toutes), ainsi que chez les chats de gouttière.

Y a-t-il beaucoup de chats aux yeux verts ?

Y a-t-il beaucoup de chats aux yeux verts ?

Spontanément, on a tendance à penser que les yeux bleus sont les plus rares, que ce soit chez les humains ou chez les chats. Pourtant, la couleur verte l'est en fait potentiellement encore plus.

 

En effet, même s'il n'existe pas à ce jour de chiffre précis concernant la gent féline, diverses études réalisées sur les humains estiment à 2% seulement le nombre de personnes ayant les yeux verts, ce qui est assurément très peu. Dans le même temps, on estime que ceux avec des yeux bleus représentent environ 10% de la population mondiale : ils restent certes très minoritaires, mais tout de même bien plus nombreux que ceux aux yeux verts.

 

En tout cas, même si les chats aux yeux verts sont peu courants, cela n'empêche pas la plage de couleur d'être assez étendue, allant du bleu-vert au jaune-vert en passant par toutes les teintes intermédiaires comme le vert pâle, le vert vif, l'émeraude ou le turquoise. Naturellement, les yeux vifs et brillants sont les plus appréciés : ce sont ceux qui ressortent le mieux sur le pelage et ressemblent le plus à des pierres précieuses. Ils sont toutefois plus rares que les teintes pâles, comme le bleu-vert ou le jaune-vert.

Le Bleu Russe

Un Bleu Russe aux yeux verts

Le Bleu Russe est très apprécié pour son corps longiligne, son pelage dense et court, ainsi que ses beaux yeux d'un vert bien brillant. Comme son nom l'indique, sa robe est normalement bleue, c'est-à-dire grise dans la terminologie des couleurs de robe de chats ; toutefois, certains organismes acceptent d'autres couleurs telles que le blanc ou le noir. Dans tous les cas, la teinte doit être uniforme sur l'ensemble du corps.

 

Comme beaucoup de chats à poil court, son entretien est des plus simples : un coup de brosse rapide une fois par semaine est largement suffisant pour le débarrasser des poils morts. D'ailleurs, il perd globalement très peu de poils, et sa mue n'est pas très marquée. Cela explique d'ailleurs qu'il est souvent considéré comme un bon choix pour une personne allergique.

Le Burmilla

Le Burmilla

Doté d'un corps de longueur moyenne mais plutôt massif, le Burmilla a des yeux souvent verts, même s'ils peuvent aussi être jaunes. Le vert est d'ailleurs la teinte la plus recherchée lorsqu'il a une robe silver : son poil court mais dense est alors blanc sauf à son extrémité, ce qui donne l'impression qu'il est naturellement doté de reflets de couleur.

 

Côté entretien, il n'y a pas grand-chose à faire avec ce chat qui perd très peu de poils et se salit rarement au point d'avoir besoin qu'on lui donne un bain. Un coup de brosse hebdomadaire devrait ainsi largement suffire pour éviter que ses poils ne forment des noeuds.

Le Norvégien

Le Norvégien

Très similaire en apparence au Maine Coon et au Sibérien - qui peuvent d'ailleurs tous deux aussi avoir les yeux verts -, le Norvégien fait partie des races les plus imposantes au monde. Sous son air sauvage et son corps athlétique se cache un matou aussi doux que sa belle fourrure. Ses grands yeux peuvent être verts, jaunes, orange, ou éventuellement bleus chez les sujets entièrement blancs.

 

Comme un grand nombre de félins à poils longs et passant beaucoup de temps en extérieur, le Norvégien perd une quantité non négligeable de poils tout au long de l'année, et ses mues saisonnières sont impressionnantes. Mieux vaut donc prévoir de le brosser au minimum deux à trois fois par semaine pour éviter qu'il ne forme des noeuds, et s'attendre à devoir passer souvent l'aspirateur chez soi.

L'Australian Mist

L'Australian Mist

L'Australian Mist est comme son nom l'indique originaire d'Australie. Avec son museau assez court mais large, ses oreilles écartées et ses yeux très ovales, il a généralement un air patibulaire qui peut en rebuter certains. En revanche, ses yeux le plus souvent d'un beau vert émeraude ont de quoi plaire, d'autant qu'ils s'accordent harmonieusement avec son pelage souvent gris tabby.

 

Un autre point susceptible de plaire est que l'entretien de l'Australian Mist est particulièrement aisé. En effet, passer rapidement la main sur sa fourrure une à deux fois par semaine suffit pour retirer ses quelques poils morts et le faire reluire. Cela n'empêche pas de le brosser un peu plus souvent, car il aime beaucoup se faire bichonner et ne voit donc pas cet exercice comme une contrainte.

L'Angora Turc

Un Angora Turc blanc aux yeux verts

Surtout connu pour ses yeux ambre, l'Angora Turc peut aussi avoir les yeux verts, bleus ou encore vairons (c'est-à-dire de deux couleurs différentes). Ce beau chat de taille moyenne et à la silhouette gracieuse a un pelage généralement blanc, même s'il peut prendre d'autres robes. Les poils sont denses et plutôt longs : d'ailleurs, il s'agit probablement de la plus ancienne race de chats à poil long.

 

Pour autant, sa belle fourrure épaisse n'est pas très difficile d'entretien : en effet, un simple brossage hebdomadaire suffit généralement pour la débarrasser des saletés, poussières et autres impuretés. En revanche, sa mue est abondante : pendant cette période, il faut être prêt à augmenter la fréquence du brossage et à passer plus souvent l'aspirateur pour éviter l'accumulation de poils morts dans la maison.

Le Korat

Le Korat

Encore un chat gris aux yeux verts ! Très proche physiquement du Bleu Russe dont il est d'ailleurs difficile à distinguer, le Korat est nettement moins connu que ce dernier, même s'il est tout aussi beau. Il est toutefois doté d'un corps un peu plus compact, et d'une robe pas tout à fait uniforme puisque les poils sont argentés à leur extrémité. Le pelage peut être un peu moins court que celui du Bleu Russe, sans pour autant être aussi long que celui du Nebelung.

 

Côté entretien, le Korat est là encore très proche du Bleu Russe : compte tenu du fait que son poil n'est pas sujet aux noeuds et qu'il se salit très peu, il n'y a pas besoin de le brosser plus d'une fois par semaine, ni de lui donner de bain.

Le Somali

Un beau Somali aux yeux verts allongé sur le sol

Couramment appelé aussi Abyssin à poil long, le Somali est un chat au pelage tické et qui semble changer de couleur lorsqu'il se hérisse. Sa robe est généralement lièvre, mais peut aussi avoir d'autres teintes, comme le roux, le gris ou le beige. Quant à ses yeux, ils sont de grande taille, légèrement en amande et de couleur verte, jaune ou ambre.

 

Bien qu'il possède une fourrure longue et dense, le Somali ne demande pas beaucoup d'entretien au quotidien. En effet, comme il n'a pas tendance à faire des noeuds, il n'y a généralement pas besoin de plus d'un brossage une à deux fois par semaine (éventuellement un peu plus pendant la mue) pour qu'il soit aussi beau qu'au premier jour. En revanche, mieux vaut ne pas penser que son pelage suffit à le protéger du froid : ses origines exotiques font qu'il reste un peu frileux.

Le Havana Brown

Le Havana Brown

Nommé ainsi en raison de son pelage uniformément brun, le Havana Brown a la silhouette typique de bon nombre de chats asiatiques : un corps tout en longueur et en finesse, une tête triangulaire, des yeux en amande et des oreilles très larges. Ses yeux verts et lumineux ressortent bien sur son museau de couleur foncée : ils sont très expressifs et semblent toujours en alerte.

 

Pour une race à poil court, il perd tout de même une bonne quantité de poils pendant la mue, ce qui implique de devoir alors le brosser quasiment tous les jours pour l'aider à s'en débarrasser. Le reste de l'année en revanche, la perte de poils est limitée : un brossage rapide une fois par semaine est alors largement suffisant.

Le Mandarin

Le Mandarin

Race assez rare de chat asiatique, le Mandarin est d'une grande élégance. En effet, son corps longiligne est porté par des pattes délicates à la démarche gracieuse. Cela ne l'empêche pas d'être à la fois souple et très musclé. Son pelage assez court et peu dense peut arborer tous les types de robes, à condition de ne pas être colourpoint. Quant à ses yeux, ils sont le plus souvent vert émeraude, même s'ils peuvent aussi être bleus ou vairons.

 

Comme il ne possède pas de sous-poil, il n'est pas sujet aux noeuds ni aux mues conséquentes. Par conséquent, il est rarement nécessaire de devoir effectuer plus d'un brossage très rapide une fois par semaine. Rien n'empêche cela dit de le brosser plus souvent : cela permet de renforcer le lien avec ce chat qui adore qu'on s'occupe de lui.

Le Nebelung

Un magnifique Nebelung gris aux yeux verts

Version à poil long du Bleu Russe, le Nebelung a comme lui des beaux yeux d'un vert intense, qui se marient bien à son pelage d'un gris uniforme. Si l'on met de côté le fait que sa fourrure est longue et forme une belle collerette autour de sa tête, il ressemble trait pour trait à son cousin.

 

Côté entretien en revanche, il existe quelques différences entre les deux races. En effet, le Nebelung a besoin d'être brossé plus souvent que son cousin, pour garder son poil propre et en bon état. C'est particulièrement vrai pendant les mues, car la quantité de poils morts est alors importante. Dans un autre registre, une attention doit être portée à ses griffes : comme il n'est pas très actif, une coupe régulière peut être nécessaire pour les garder à la bonne longueur.

Le mot de la fin

Même s'ils ne sont pas aussi remarquables que les chats aux yeux bleus, ceux qui ont les yeux verts sont tout de même appréciés, en particulier si les iris sont brillants et se marient bien avec la robe. On en trouve dans un grand nombre de races différentes, dans des proportions assez variables.

 

Toutefois, dans la mesure où à la naissance les yeux n'ont pas encore leur couleur définitive, il n'est pas forcément évident de savoir à l'avance si le chaton que l'on réfléchit à adopter aura bel et bien la teinte souhaitée. Pour minimiser les risques de mauvaises surprises, une solution peut être de choisir une race ayant souvent voire toujours les yeux verts, ou alors d'adopter un chat adulte et qui a donc déjà son apparence définitive.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 11/26/2021.