Les yeux du chat

Page précédente :
Les dents du chat
Page suivante :
Le nez ou truffe du chat
Gros plan sur l'oeil vert d'un chat gris

La structure de l'oeil du chat

Schéma interne d'un oeil et principaux éléments le constituant
Structure de l'oeil

L'oeil (ou globe oculaire) d'un chat est un organe de forme sphérique venant par pair et jouant un rôle essentiel dans le sens de la vision.

 

Il est logé dans l'orbite, qui est une cavité osseuse située à l'avant du crâne et tapissée d'une membrane protectrice. Il est maintenu en place par des muscles dits oculomoteurs, qui comme leur nom l'indique sont responsables des mouvements de l'oeil. Une glande lacrymale, localisée au niveau de l'orbite et juste au-dessus du globe oculaire, a pour rôle de garder la cornée hydratée en produisant des larmes.

 

L'oeil du chat est constitué de nombreux éléments, dont voici les principaux.

Le corps vitré

Le corps vitré est une substance gélatineuse représentant la plus grande partie de l'oeil du chat. Il est entouré de trois enveloppes successives : la tunique interne, la tunique moyenne (que l'on appelle aussi couche vasculaire ou uvée) et la tunique externe. C'est cette dernière qui maintient la structure de l'oeil et le protège des chocs.

La cornée

Gros plan sur la cornée d'un oeil de chat

La cornée est une membrane de forme bombée, transparente et dépourvue de vaisseaux sanguins. Elle se trouve à l'avant de la tunique externe et protège le corps vitré des impuretés. C'est à travers elle que les rayons lumineux pénètrent dans l'oeil ; elle se comporte comme une lentille et les fait converger vers le cristallin.

 

Comme les yeux du chat sont plus saillants que ceux des êtres humains ou des chiens par exemple, ses deux cornées sont davantage exposées aux blessures et aux inflammations.

L'iris

L'iris est une membrane colorée située sur la tunique moyenne à l'avant de l'oeil, et qui donne sa couleur à ce dernier. Il peut se contracter et se dilater, ce qui permet de faire entrer plus ou moins de rayons lumineux. Il est percé d'un trou en son centre appelé pupille.

La pupille du chat

Chat aux yeux verts avec des pupilles en fente
La pupille des chats peut prendre la forme d'une fente

La pupille de l'oeil correspond à un trou situé globalement au centre de l'iris et qui permet de faire passer plus ou moins de lumière vers le cristallin puis la rétine.

 

Contrairement à ce que l'on observe chez l'Homme ou le chien, les pupilles d'un chat ne sont pas toujours rondes ni même ovales. Par exemple, elles peuvent se réduire à de simples fentes verticales de petite taille lorsqu'il y a beaucoup de lumière ou lorsqu'il est agressif. À l'inverse, elles sont bien rondes et très larges lorsqu'il est effrayé, surpris ou concentré sur quelque chose, ou qu'il évolue dans un milieu très sombre (une pupille dilatée permet de collecter davantage de lumière et donc de mieux voir dans l'obscurité).

 

Ce sont les contractions et les dilatations de l'iris qui lui donnent son apparence et sa taille.

Le cristallin

Gros plan sur un oeil de chat

Le cristallin est un petit disque situé dans le corps vitré, derrière la cornée et la pupille. Il est transparent, flexible, et ressemble à une lentille. Il est relié à la couche externe de l'oeil grâce à des fibres dites zonulaires.

 

Le rôle du cristallin est de concentrer les rayons lumineux qui pénètrent dans l'oeil de façon à obtenir une image la plus nette possible sur la rétine : ce phénomène de mise au point est appelé accommodation. Ce sont les fibres qui le maintiennent en place qui, en se contractant ou en se dilatant, modifient sa courbure et donc la netteté de l'image obtenue.

 

Contrairement à ce que l'on observe chez l'être humain, le cristallin d'un chat est très mobile et fait des mises au point beaucoup plus vite que le nôtre. Cette faculté est particulièrement utile pendant la chasse, afin de suivre les mouvements des proies de très près.

La rétine du chat

Chat Siamois aux yeux bleus qui brillent dans le noir
Grâce à leurs rétines, les yeux des chats brillent la nuit

La rétine est une membrane très fine située tout au fond de l'oeil du chat. Elle est composée de deux types de cellules sensorielles :

 

  • les bâtonnets qui permettent de voir même avec une faible luminosité : un chat en possède environ 2 fois plus qu'un humain, ce qui explique qu'il voit beaucoup mieux dans l'obscurité que nous ;

 

  • les cônes qui permettent de voir les couleurs : de fait, contrairement à une idée reçue sur les chats, ces derniers ne voient pas uniquement en noir et blanc, mais peuvent distinguer quelques couleurs, notamment le jaune et le bleu.

 

La rétine d'un chat est également tapissée d'une membrane réfléchissante appelée tapetum lucidum (c'est-à-dire littéralement "tapis de lumière" en latin), dont le rôle est de renvoyer les rayons lumineux à la manière d'un miroir, afin d'augmenter encore la vision pendant la nuit. Cette particularité, que l'on retrouve chez bon nombre de vertébrés au mode de vie nocturne, explique que les yeux des chats brillent la nuit.

Les paupières du chat

La couleur des yeux du chat

Un chat gris aux yeux jaunes allongé sur le sol

Contrairement à l'être humain ou au chien, les yeux du chat sont dans l'ensemble plus clairs et plus colorés : ils peuvent être verts, jaunes, bleus, ambre... La couleur d'yeux la plus courante chez eux est le jaune, et la plus sombre est le cuivre : ainsi, il n'y a pas de petits félins aux yeux marron ou noirs.

 

Comme chez l'Homme, c'est l'iris qui donne sa couleur à l'oeil. La teinte dépend de la quantité de mélanine produite : plus il y en a, plus la coloration est intense et tire vers le jaune orangé ; à l'inverse, moins il y en a, plus les yeux sont pâles et bleus (le bleu correspond en effet à une absence de pigmentation de l'iris, chez les animaux comme chez l'humain).

Les chatons naissent avec les yeux bleus

Trois chatons aux yeux bleus assis dans un jardin avec des fleurs

Lorsqu'ils naissent, les yeux du chat ne contiennent pas de mélanine, car les cellules chargées de la produire ne sont pas encore actives : pour cette raison, tous les chatons ont les yeux bleus à la naissance, quelle que soit la race à laquelle ils appartiennent.

 

Ce n'est que vers l'âge d'un mois que la production de mélanine commence : à partir de ce moment-là, leurs yeux changent progressivement. Il faut en moyenne attendre entre 3 et 6 mois pour connaître la coloration définitive des yeux d'un chat ; chez certains individus, ce changement peut même prendre plus d'un an.

Les chats aux yeux bleus

Le Siamois Thaï a toujours les yeux bleus
Le Siamois Thaï a toujours les yeux bleus

Si tous les chatons naissent avec les yeux bleus, certains les conservent même à l'âge adulte : la production de mélanine au niveau de l'iris reste faible voir absente, de sorte qu'il reste bleu, même si la nuance peut varier.

 

Dans la nature, de tels yeux sont relativement peu courants, sauf chez les chats au poil blanc immaculé qui ont plus de chances que leurs congénères d'avoir au moins un oeil bleu. Par conséquent, certains éleveurs fascinés par leur beau regard ont décidé d'augmenter leur nombre en créant des races de chats aux yeux toujours bleus. Parmi les exemples les plus connus, on peut citer le Siamois Thaï, le Sacré de Birmanie ou le Snow Shoe.

Les chats aux yeux verts

Un Bleu Russe aux yeux verts
Les beaux yeux verts du Bleu Russe sont très appréciés

Le vert est la coloration intermédiaire entre le bleu et le jaune.

 

Il est dû à une faible quantité de mélanine produite dans les yeux du chat : la pigmentation est suffisante pour faire disparaître le bleu, mais reste tout de même légère. D'ailleurs, des yeux vert vif sont relativement rares chez les félins, et donc d'autant plus appréciés.

 

Parmi les chats connus pour avoir les yeux bien verts, on peut citer le Bleu Russe, le Burmilla ou encore le Mau Egyptien.

Les chats aux yeux jaunes

Un Bombay aux yeux jaune vif allongé sur un toit
Le Bombay est connu pour ses beaux yeux jaunes

Le jaune correspond à une production moyenne de mélanine dans chacun des iris.

 

Il s'agit de la couleur la plus courante chez le chat : d'ailleurs, il existe de nombreuses races de chats pouvant avoir les yeux jaunes, comme le Bombay, le Maine Coon ou le Cymric. Un grand nombre de chats de gouttière ont également de tels yeux.

 

Tous n'ont toutefois pas les mêmes nuances de jaune : la couleur est pâle et/ou teintée de vert chez certains, et bien vive et brillante chez d'autres.

Les chats aux yeux cuivre

Un British Shorthair aux yeux orange vif
Le British Shorthair a souvent des yeux orange vif

Le cuivre (qui correspond globalement au orange) est la couleur la plus foncée qu'il est possible d'obtenir pour les yeux d'un chat.

 

Il s'agit également d'une des teintes les plus rares chez la gent féline. Il est certes possible de la trouver dans beaucoup de races différentes, mais force est de constater qu'elle n'est généralement pas très répandue.

 

Le British Shorthair, le Scottish Fold et le Pudelkatze sont quelques exemples de races réputées pour leurs yeux couleur cuivre.

Les chats aux yeux vairons

Un Khao Manee aux yeux vairons (bleu et vert)
Le Khao Manee est réputé pour ses magnifiques yeux vairons

Comme chez le chien, il existe des chats aux yeux vairons, c'est-à-dire de deux couleurs différentes. On parle également d'yeux hétérochromes ou particolores. Un oeil est forcément bleu, tandis que l'autre a une couleur normale : jaune, vert...

 

Les yeux vairons sont globalement plus courants chez les chats au pelage blanc. Ils restent toutefois très rares dans la nature, raison pour laquelle ils sont aussi recherchés qu'appréciés.

 

Le Turc de Van, le Khao Manee et l'Angora Turc sont quelques exemples de races de chats réputées pour avoir souvent les yeux vairons.

Page précédente :
Les dents du chat
Page suivante :
Le nez ou truffe du chat
Dernière modification : 02/21/2021.

Commentaires sur cet article

c nul

   
Par linaaliciia

merci pour votre aide sa ma bien aider!!!

0    0
Par karyna