Bréviligne, Médioligne, Longiligne : les types morphologiques du chat

Bréviligne, Médioligne, Longiligne : les types morphologiques du chat

"La nuit, tous les chats sont gris", comme le dit le célèbre adage. Il est vrai que les chats sont beaucoup moins variés en taille et en forme que leurs congénères canins, par exemple. Pourtant, la longueur et la structure de leur corps varient aussi d'une race à l'autre.


Ces différences morphologiques, qui ne sont pas toujours évidentes à percevoir par les non-initiés, permettent de classer les races de chat en différentes catégories.

Page 1 :
La morphologie du chat comme critère de sélection des races
La morphologie du chat comme critère de sélection des races

Contrairement à la famille des canidés, au sein de laquelle on peut trouver des chiens de petite taille, mais aussi de très grandes races de chiens, les chats ne varient pas beaucoup en taille d'une race à l'autre.

 

La différenciation des races de chats repose plutôt sur l'ensemble de la morphologie du chat : longueur du corps et des pattes, forme de la tête et des oreilles, etc. Cette diversification a été accentuée par la sélection et le travail des éleveurs de chats au fil des années. La conformité de la morphologie du chat aux standards de la race constitue désormais l'un des critères de jugement les plus importants lors des expositions félines.

 

Le type morphologique moyen, communément appelé Médioligne, a été défini à partir de la structure générale de l'Européen. Les autres races de chats ont alors été classées en fonction de leur variabilité par rapport à ce type.

 

On recense aujourd'hui 4 grands types morphologiques chez le chat, qui sont basés uniquement sur la structure générale de l'animal. En ordre de taille croissante, il s'agit de :

 

La morphologie d'une race de chat évolue avec le temps et au fil des sélections par les éleveurs félins : c'est ainsi que deux races ayant des ancêtres communs peuvent désormais être de types morphologiques différents. C'est le cas par exemple du Burmese Américain et du Burmese Européen, qui sont respectivement de type Bréviligne et de type Médioligne.

 

Il convient par ailleurs de noter que la limite entre les différents types morphologiques n'est pas toujours évidente. C'est pourquoi leur définition peut légèrement varier d'une fédération à l'autre, selon leurs standards respectifs. Ainsi, le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) considère le Kurilian Bobtail comme un type Semi-Foreign, alors que le TICA (The International Cat Association) le classe plutôt parmi les Semi-Cobby.

Page 1 :
La morphologie du chat comme critère de sélection des races
Dernière modification : 05/30/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

les chats c'est l'animal le plus beau dans ce monde le plus doux et le plus charmant.........j'aime bq les chats............

   
Par imen

Sommaire de l'article

Discussions sur ce sujet

Articles sur le même thème