10 races de chats sources de légendes

10 races de chats sources de légendes

L’univers des chats vous passionne ? Vous êtes incollable sur les différentes races de chats et leurs origines ? Mais connaissez-vous celles qui sont sources de légendes ? De nombreuses histoires fascinantes et parfois très anciennes entourent l’apparition de certaines races ou même d’une particularité physique de certains chats.


Voici quelques curiosités que vous pourrez partager avec d’autres amoureux des chats !

Partager
 Envoyer cette page à un ami

Le Chartreux

Le Chartreux

Vous connaissez sûrement la réputation du Chartreux, que l’on considère souvent comme un chat pantouflard, qui aime faire la sieste et se montre très discret à la maison.

 

Mais connaissez-vous la légende autour de ce chat ?

On raconte par exemple que le nom de la race provient des moines Chartreux, qui cohabitaient dans les monastères avec ces petits félins. Les chats leur servaient alors à chasser les rats, responsables de la peste. Voilà pourquoi le Chartreux miaule peu : il aurait fait vœu de silence !

Le Siamois

Le Siamois

Le Siamois est une race très ancienne, comme le prouvent les nombreuses légendes et traditions autour de ce petit félin très attachant.

 

D’ailleurs, d’après la légende, cette race serait apparue d’une bien curieuse façon : un singe serait tombé amoureux d’une lionne lors du voyage sur l’arche de Noé ! Voilà pourquoi on dit toujours que ce chat a l’agilité d’un singe, et le courage d’une lionne.

 

On raconte aussi que le Siamois présente souvent un strabisme du chat car, à l’époque, il gardait les trésors royaux du Siam qu’il fixait donc à longueur de journée, jusqu’à en loucher.

Le Maine Coon

Le Maine Coon

Cette race magnifique autant qu'imposante ne laisse personne indifférent. Et le Maine Coon est aussi la plus ancienne race naturelle provenant du nord des États-Unis.

 

D’ailleurs, la légende autour de l’apparition de cette race est aussi bien particulière. En effet, il s’agirait d’un croisement entre des chats et des ratons-laveurs, ce qui expliquerait son nom : « coon » provient du mot « racoon », qui signifie « raton-laveur » en anglais.

 

De nombreuses hypothèses tentent d’expliquer l’apparition de cette race ; on raconte ainsi qu’elle a été rapportée par les Vikings, ou encore qu’elle provient d’un croisement avec les chats angoras de Marie-Antoinette d’Autriche.

Le Norvégien

Le Norvégien

De nombreux mythes et légendes entourent cette belle race féline scandinave très appréciée aujourd’hui. D’ailleurs, saviez-vous que le Norvégien a la particularité de toujours descendre des arbres la tête la première ?

 

On associe souvent cette race à l’amour, car on raconte que Freeya, la déesse nordique de la fertilité et de l’amour, se déplaçait dans un char tiré par deux énormes chats Norvégiens à poil long.

 

Et ces chats étaient tellement énormes que la légende veut que Thor, le dieu nordique du tonnerre, était lui-même bien incapable de soulever un chat Norvégien !

Le Korat

Le Korat

En Thaïlande, le Korat est un chat très populaire qui a fait naître de nombreux mythes et des légendes très particulières.

 

Ainsi, on raconte qu’un chat Korat qui présente des cassures au niveau de la queue est un véritable porte-bonheur pour son propriétaire. Plus encore, le simple fait de posséder un Korat est supposé apporter richesse à toute la famille !

 

Voilà ce qui explique une autre tradition très ancrée en Thaïlande, consistant à offrir aux jeunes mariés un couple de chats Korat pour leur garantir bonheur, richesse et prospérité dans leur nouvelle vie à deux.

 

Le pelage bleu-gris de ce félin rappelle également les nuages lors de la mousson : voilà pourquoi on l’asperge d’eau pour amener la pluie lorsque celle-ci est insuffisante.

Le Mau égyptien

Le Mau égyptien

Le Mau égyptien mérite bien son nom : il rappelle beaucoup les anciens chats d’Égypte, qui tenaient une place très importante dans la société à cette époque. Et ce, même pour les pharaons, qui les vénéraient et les considéraient comme des membres de la famille à part entière.

 

Cette race est tellement ancienne que le Mau égyptien est considéré comme l’ancêtre de tous les chats ! On raconte en effet qu’il descend d’une sous-espèce de chat sauvage africain, le Felis Lybica ocreata, qui serait à l’origine de toutes les races de chats dans le monde.

Le Manx

Le Manx

Vous l’avez sans doute remarqué : la particularité du Manx, c’est qu’il ne possède pas de queue ! Forcément, de nombreuses légendes entendent expliquer cette curieuse mutation.

 

On raconte ainsi que le Manx aurait été le tout dernier animal à vouloir monter sur l’Arche de Noé. Mais comme il était le dernier à embarquer sur l’arche, la porte se serait refermée trop vite sur sa queue, qui aurait donc été sectionnée.

 

On raconte aussi que les Anglais de l’île britannique de Man auraient coupé la queue de tous leurs chats pour économiser le chauffage pendant l’hiver : on pouvait ainsi refermer la porte plus vite sur les chats, et éviter que trop de chaleur ne s’échappe de la maison !

Le Pixie-bob

Le Pixie-bob

Connaissez-vous la particularité du Pixie-bob ? C'est un chat polydactyle, c’est-à-dire qu’il présente plus de doigts que la normale, avec de grosses pattes. Et son origine n’est toujours pas connue aujourd’hui !

 

Voilà pourquoi on raconte que cette race provient d’un croisement entre des chattes domestiques et des lynx roux mâles. On aurait ainsi obtenu cette race au physique sauvage très caractéristique, mais aussi au caractère très doux et domestique. D’ailleurs, on dit souvent du Pixie-bob que c’est un chien déguisé en chat, car il suit son maître vraiment partout et adore jouer avec les enfants.

Le Scottish Fold

Le Scottish Fold

Le Scottish Fold présente une tête bien curieuse, avec des oreilles pliées et de grands yeux qui lui donnent toujours cet air si étonné…

 

Une belle légende tente d'ailleurs d’expliquer l’apparition de ces petites oreilles pliées chez ce gentil félin. On raconte ainsi que ce chat aurait toujours été très curieux par nature. Un jour, en se promenant dans le jardin d’Éden, il aurait rencontré une diablotine, qui l’aurait guidé jusqu’en haut d’une colline pour lui révéler le secret de la création et de la nature. Mais au moment où la diablotine allait lui révéler ce fameux secret, un dieu intervint et plaqua ses deux mains sur les oreilles du chat, pour l’empêcher d’écouter la vérité. Pour le punir de sa vilaine curiosité, le dieu laissa la trace de ses mains sur les oreilles désormais pliées du félin !

Le Sacré de Birmanie

Le Sacré de Birmanie

Une très belle légende accompagne le Sacré de Birmanie et tente d’expliquer son pelage si particulier, avec ses petites pattes blanches. On raconte ainsi qu’en Birmanie, il y a très, très longtemps, un vieux prêtre possédait un chat blanc et veillait sur un temple dédié à une déesse aux yeux intensément bleus.

 

Un jour, des envahisseurs assassinèrent le prêtre. Désespéré auprès de la dépouille de son maître, le chat leva alors les yeux vers la statue de la déesse, et il se transforma. Son pelage devint doré, sauf ses petites pattes qui restèrent blanches, exactement comme les cheveux du prêtre. Les yeux du chat prirent également la couleur bleu intense de ceux de la déesse. Le Sacré de Birmanie était né !

Dernière modification : 10/12/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.