« Street Fighting Cat » (SP Nakatema, 2015-2016)

Dessin d'un groupe de chats de gouttière menaçants dans le manga « Street Fighting Cat »

Le chat est un personnage multifacettes, et aucun genre ne lui résiste. Avec la série en 4 tomes Street Fighting Cat (Noraneko Sekai, en japonais), il devient héros d’un furyo, un genre de mangas très particulier qui traite des guerres de gang et fait donc la part belle à l’action et aux combats de rue.

 

Spécialiste du genre, SP Nakatema remplace simplement les gangsters et autres yakuzas qui peuplent habituellement les pages de ses mangas par des chats tout aussi violents et courageux. On suit ainsi les aventures de Hige (mot qui signifie « moustache », en japonais) un chat faible et lâche rejeté de tous après avoir abandonné son meilleur ami au combat, qui devient le protégé de Nobunaga, ancien chat domestique devenu terreur du quartier.

 

Dans la plus pure tradition du genre, Hige doit affronter ses anciens amis et retrouver son honneur perdu. En effet, chez les chats de Street Fighting Cat comme chez les yakuzas qui ont inspiré ce manga, l’honneur est tout. Ils suivent d’ailleurs un code très strict : ils ont par exemple l’obligation de se faire discrets devant les humains, de ne jamais abandonner leurs « frères de griffes » dans un combat et de ne pas pénétrer le territoire d’un gang rival.

 

Le résultat est bien entendu décalé, SP Nakatema dessinant et mettant en scène ces chats comme il le ferait pour de véritables gangsters. Toutefois, derrière l’humour, le mangaka essaye aussi de faire prendre conscience à ses lecteurs des conditions difficiles dans lesquelles vivent les chats de gouttière. Street Fighting Cat est donc une œuvre plus subtile qu’il n’y paraît, et susceptible de plaire tant aux amoureux des chats qu’aux amateurs de baston.

Dernière modification : 07/15/2022.
Chien.com Vous aimez aussi les chiens ?

Vous aimez aussi les chiens ?

Street fighting cat : top produits