Le chat dans la mythologie nordique

Un chat debout sur ses pattes arrière équipé d'un casque, d'un bouclier et d'une épée.

Les chats occupaient une place importante chez les peuples nordiques, notamment les Vikings. Ces derniers avaient domestiqué les petits félins, qu’ils appréciaient tout particulièrement pour leurs talents de chasseur.


Ils en faisaient usage non seulement afin de protéger les récoltes dans les champs et les entrepôts, mais aussi sur les bateaux. Les chats étaient en effet présents à bord des drakkars pour éliminer les rats ou les souris, qui autrement ne se privaient pas d’entamer les provisions et de dévorer les cordages.


Sans surprise, ils avaient aussi leur place dans la mythologie locale.

Les chats de la déesse Freyja

Illustration de la déesse Freyja sur son char tiré par ses deux chats.
La déesse Freyja sur son char, tirée par ses deux chats.

Des chats apparaissaient notamment auprès de la déesse Freyja. Le mythe de cette divinité date de la « Grande Migration » des peuples nordiques, entre le milieu du 3ème siècle et la fin du 8ème, au cours de laquelle de nombreuses tribus migrèrent en masse du nord de l’Europe vers le sud, pour trouver de nouvelles et meilleures terres.

 

Vénérée par la plupart des populations nordiques, Freyja était la divinité de l’amour, du désir romantique et du sexe, ainsi que de la féminité. Elle était également associée à la magie et à la connaissance des arcanes. Enfin, c’était aussi une puissante guerrière.

 

Elle était parfois représentée debout sur un char, qui lui permettait de traverser les cieux et de tourner autour du cosmos en pleurant son défunt mari. Son véhicule apparaissait systématiquement tiré par deux énormes chats mâles offerts à l’origine par son père, qui les avait trouvés alors qu’il se reposait lors d’une partie de pêche. Ils n’étaient alors que des chatons, et ne laissèrent pas Freyja indifférente : elle tomba sous leur charme et décida de les garder auprès d’elle. Elle continua à en prendre soin et se mit donc à les utiliser pour tirer son char, une fois qu’ils furent devenus adultes.

 

Freyja était aussi la patronne du Seidr, l’art viking de la magie, du chamanisme et de la divination. Ses pouvoirs de sorcellerie (elle s’adonnait à la divination et aux transes) l’associaient également à ses chats, dont le caractère indépendant et mystérieux était relié à la magie.

Les chats et les trolls

Trois petites statues de troll aux cheveux gris.

On retrouve également le petit félin dans les légendes des trolls. Les premières histoires fantastiques relatives à ces créatures remontent au 5ème siècle de notre ère, et ces géants dont l’apparence était assez effrayante étaient omniprésents dans la mythologie nordique.

 

Ils vivaient dans les montagnes et les grottes, et étaient généralement considérés comme des êtres maléfiques et dangereux incarnant les forces naturelles et la sorcellerie. Cependant, il leur arrivait de fréquenter les hommes pacifiquement.

 

Une légende raconte que chaque veillée de Noël, un vieux fermier qui possédait un chat accueillait des trolls dans sa maison. À l’occasion d’une de ces soirées, il convia à souper un voyageur et son ours qui passaient devant sa demeure. Une fois le repas consommé, l’animal s’assoupit. Croyant que celui-ci était le chat du paysan, un des trolls lui offrit un peu de nourriture. Très en colère d’avoir été réveillé, l’ours grogna si fort que les trolls imaginèrent entendre le tonnerre, dont ils avaient justement très peur. Cette confusion entre les ours et les chats expliquerait que les trolls étaient effrayés par ces derniers. En avoir un dans sa maison permettait de les en éloigner.

Thor et le géant Loke Utgôrd

Une statue de Thor portant un casque et soulevant un poids.
Une statue de Thor.

Le chat est également présent dans une légende concernant Thor, dieu du tonnerre et de la guerre. Un jour, alors que celui-ci voyageait avec ses compagnons, ils s’arrêtèrent dans la forteresse du géant Loke Utgôrd. Ce dernier se moqua de la petite taille de Thor, mettant en doute sa force. Il lui proposa plusieurs défis pour prouver sa puissance, ce que Thor accepta.

 

Un des paris fut de soulever le chat du géant. Malgré d’énormes d’efforts, Thor ne put faire mieux que lever une des pattes du petit félin. Toutefois, Loke Utgôrd lui dévoila alors que ce dernier était en fait une métamorphose du serpent de Midgôrd, dont le corps entourait la terre entière. Par conséquent, parvenir à mouvoir ne serait-ce qu’une de ses pattes constituait déjà une prouesse.

Dernière modification : 16/12/2022.

Commentaires sur cet article

super article

   
Par Jean mermoud
Chien.com

Vous aimez aussi les chiens ?