Le chat dans la mythologie celte

Un chat allongé à côté d'un coffre-fort rempli de bijoux et pierres précieuses.

Ayant existé du 12ème siècle avant notre ère au 6ème siècle de notre ère, le peuple celte était composé de nombreuses tribus installées dans une grande partie de l’Europe de l’Ouest (jusqu’en Irlande et en Angleterre) ainsi que dans une petite fraction de l’Asie Mineure (la Bithynie, sur la côte nord de l’actuelle Turquie, ainsi que la Galatie, petite région entourant Ankara, la capitale de la Turquie). Elles partageaient une même langue, les bases d’une même culture et une même religion.


Comme de nombreuses autres civilisations, les Celtes étaient confrontés à la question de la protection de leurs récoltes contre les nuisibles en tout genre. Toutefois, contrairement par exemple aux Égyptiens ou aux Chinois, eux avaient choisi de domestiquer des belettes (et non des chats) pour les y aider.


Cela n’empêchait pas le petit félin d’être présent dans de nombreux mythes et légendes, qui pouvaient toutefois varier quelque peu selon les tribus. Les histoires le concernant avaient toutefois une connotation négative, si bien que le petit félin était considéré avec beaucoup de méfiance.


Il n’en reste pas moins que les différents clans lui prêtaient de puissants pouvoirs. Il était ainsi vu comme le lien entre le monde des vivants et celui des morts, et comme gardien des trésors de l’au-delà ainsi que de ceux des hommes. On le trouvait d’ailleurs couramment comme compagnon des sorciers ou des druides. Ces derniers étaient considérés non seulement comme intermédiaires entre les hommes et les dieux, mais aussi entre le monde des hommes et celui des morts. En tant que liens entre les deux mondes, les chats étaient de parfaits acolytes pour eux.

Sommaire de cette page

Le Cat Sidhe

Gros plan sur  le regard d'un chat noir aux yeux jaunes.

Un des mythes celtes sur les chats les plus célèbres est celui du Cat Sidhe, aussi connu sous le nom de Cat Sith dans certaines régions. Cette créature est liée à une légende du début du Moyen Âge relative aux Sidhes, un peuple imaginaire de fées vivant dans les collines irlandaises ou écossaises.

 

Le Cat Sidhe aurait été inspiré par le Kellas, un hybride entre le chat domestique et le chat sauvage européen qui vraisemblablement existait déjà du temps des Celtes. En effet, on pensa pendant longtemps que c’était un animal légendaire, mais en 1984 un chasseur tua un chat sauvage qui ressemblait fort à certaines descriptions de l’époque. Comme il fut trouvé près du village de Kellas, en Écosse, on donna à cet animal le nom de chat Kellas. D’autres spécimens ont depuis été observés.

 

Le Cat Sidhe avait l’apparence d’un grand chat noir qui pouvait atteindre la taille d’un chien et qui présentait une tache blanche sur sa poitrine. En réalité, c’était une sorcière qui se changeait en chat. Toutefois, elle ne pouvait se transformer ainsi que 9 fois, et la neuvième métamorphose était définitive : la magicienne finissait donc sa vie dans la peau d’un petit félin.

 

Le Cat Sidhe était redouté, car on craignait qu’il n’arrive à voler l’âme des morts avant que les dieux ne viennent la prendre. Pour éviter cela, les Celtes veillaient sur les défunts pour repousser tout chat qui s’en approcherait.

 

Lors de la fête de Samhain, qui dans la culture celtique marque l’arrivée de l’hiver, la coutume voulait qu’on laisse au Cat Sidhe une coupelle de lait, afin qu’il puisse y boire. L’objectif était qu’ainsi contenté, il ne maudirait pas les maisons ni les vaches, qui seraient ainsi en mesure de donner un lait abondant.

Le chat Irusan

Illustration de Irusan, le chat gris tigré de la mythologie celtique.

Une autre légende celtique racontait l’histoire d’Irusan, un chat aussi grand qu’une vache. Installé dans une caverne en Irlande, il menait une vie très agréable, faite de splendeur et de richesses.

 

Un jour, Senchan, le chef des druides, lui consacra une chanson se moquant de lui. Après la lui avoir chantée, le druide disparut : il aurait été tué par un saint qui protégeait l’animal.

Dernière modification : 16/12/2022.

Commentaires sur cet article

super article

   
Par Jean mermoud