L'étymologie du mot « chat »

La silhouette d'un chat avec des mots

L'étude des origines du langage est une discipline fascinante. Pour être capable de communiquer, exprimer des idées ou clarifier des pensées, de nouveaux mots ne cessèrent d'être inventés et/ou modifiés au fil des siècles. C'est ainsi qu'aujourd'hui, on considère qu'il existe environ 32.000 mots en français courant, et environ 90.000 au total. À titre de comparaison, la langue anglaise compterait environ 200.000 mots.


Pour ce qui est du mot « chat », son histoire est loin d'être récente, puisque nos petits félins vivent à nos côtés depuis près de 10.000 ans. Il fallut toutefois attendre le Moyen Âge pour qu'il fasse son apparition.


Quelle est l'origine du mot « chat » ? De quelle époque date-t-il, et d'où vient-il ?

L'étymologie du mot « chat » dans l'Egypte antique

Deux statuettes de chat égyptiennes

Un des plus anciens mots connus pour désigner un chat remonte à l'époque de l'Egypte antique (entre 3150 et 30 avant notre ère). C'est en tout cas ce qu'indique l'ouvrage intitulé Le Chat, de Pierre Rousselet-Blanc, paru en 1992.

 

À cette époque, les chats mâles étaient appelés « mau » ou « myeou », sans doute en référence au son émis lors du miaulement. Ce mot pourrait être à l'origine du nom de deux races de chats actuelles : le Mau Egyptien et le Mau Arabe.

 

Les femelles étaient quant à elles nommées « techau ». Celui-ci serait à l'origine du mot « chaus », qui aurait donné son nom au chat chaus, une espèce de chat sauvage qu'on trouve toujours en Egypte et en Asie.

L'étymologie du mot « chat » dans la Grèce antique

Un chat assis devant les ruines du Parthénon

Dans la Grèce antique (entre 1500 et 776 avant J.-C.), le chat était appelé « ailouros », ce qui signifiait vraisemblablement « qui remue la queue » en grec ancien.

 

Ce terme a ensuite donné naissance à deux mots toujours utilisés en français :

  • l'ailurophilie, qui désigne la passion des chats et tout ce qui s'y rapporte ;
  • l'ailurophobie, qui désigne à l'inverse la phobie des chats (l'équivalent pour les chiens étant la cynophobie).

 

Ces deux mots (assez peu utilisés de nos jours) sont, avec quelques autres, les seuls restes dans la langue française de la très vieille appellation grecque du chat.

L'étymologie du mot « chat » dans la Rome antique

Dans la Rome antique (entre 753 avant J.-C et 476 après J.-C.), deux mots distincts désignaient un chat :

  • « cattus », qui finit par donner « chat » ;
  • « felis », qui finit par donner « félin ».

Le mot « cattus »

Un chat allongé sur un tapis aux motifs orientaux

Bien avant le 1er siècle, le chat était désigné notamment par le terme latin de « cattus ».

 

Les origines de ce mot sont incertaines. Les spécialistes pensent qu'il est dérivé du syrien « qato », qui désignait divers petits carnivores chasseurs de souris tels que le chat, la belette ou la fouine. Certains historiens y voient aussi l'incidence de « kadista », utilisé par les habitants de Nubie pour désigner leurs chats. Enfin, il ressemble à « cautus », qui signifiait en latin « fin » ou « rusé » : il est toutefois difficile de dire s'il s'agit d'une coïncidence, ou s'il existait réellement un lien entre ces deux mots.

 

Le terme « cattus » servit probablement de base à divers mots européens des siècles plus tard : « chat » en français, « cat » en anglais, « gatto » en italien, « gato » en espagnol, ou encore « katz » en allemand.

Le mot « felis »

Un chat assis devant des ruines de la Rome antique

Le mot « felis » est vraisemblablement un dérivé de « feles », qui signifie voleur ou encore chapardeur en latin - sans doute en référence à la tendance du chat à chiper des objets ou de la nourriture.

 

Ce terme prit plus tard toute son importance dans la langue française, puisque c'est de lui que sont dérivés des termes tels que « félin », « félidé » ou « féliné ».

 

Le mot « felis » est encore utilisé de nos jours pour désigner le genre Felis, auquel appartient notamment le chat domestique dans la classification des espèces. Il sert aussi pour établir le nom scientifique des espèces qui le composent : ainsi, le nom scientifique du chat domestique est Felis silvestris catus, et celui du chat des sables est Felis margarita.

L'étymologie du mot « chat » en Europe

Un chat allongé sur les remparts d'un château médiéval

Dans la France du Moyen Âge (entre le 5ème et le 15ème siècles), divers termes furent utilisés pour désigner un chat. On trouve bien sûr « felis », tiré du latin, ainsi que différents mots tels que « murio », « musio », « muriceps » ou encore « murilegus », dérivés de « mus » signifiant alors « souris ». Le chat était en effet déjà couramment apprécié et utilisé pour chasser les rongeurs.

 

En plus de ces mots-là, des termes comme « gatti » et « cattine fella » étaient eux aussi utilisés : ils désignaient quant à eux des peaux de chat. C'est en tout cas ce qu'indique l'ouvrage de Paul-Henry Carlier intitulé Les chats, paru en 1983.

 

Ce n'est qu'à partir du 12ème siècle que le mot « chat » apparut dans le vocabulaire francophone : la première mention connue date en effet d'un manuscrit de 1175. Il vient probablement du terme latin « cattus », qui servit aussi de base à diverses traductions de « chat » dans des langues européennes : « cat » en anglais, « gatto » en italien, « gato » en espagnol, « katz » en allemand, « katt » en suédois et en norvégien, ou encore « kat » en danois et en néerlandais. Ainsi, contrairement à ce que l'on observe pour le chien, il est vraisemblable qu'une source unique ait donné naissance au mot « chat » dans un grand nombre de langues modernes - notamment en Europe.

 

Ce ne fut ensuite qu'au 18ème siècle (c'est-à-dire des siècles plus tard) qu'apparurent dans la littérature et le langage courant tous les autres dérivés de « chat », à commencer par « chatte », « chaton » ou encore « chatière ».

Dernière modification : 09/30/2022.