Les chats sauvages

Les chats sauvages

On compte aujourd'hui une quarantaine d'espèces de félidés dans le monde, réparties sur tous les continents sauf l'Australie. Si les lions, tigres et léopards sont généralement les premiers qui viennent à l'esprit, il ne faut pas s'y tromper : la majorité des félins sont plutôt petits.


Ainsi, du désert du Sahara aux forêts de la Sibérie, plus d'une trentaine d'espèces de petits ou gros chats sauvages rôdent derrière les dunes, dans les herbes ou sous les souches d'arbres. Ils ressemblent à nos adorables matous domestiques, ils restent tout de même nettement plus farouches et s'en distinguent par bien des aspects.


Voici donc une petite présentation des différentes espèces de chats sauvages,

Qu'est-ce qu'un chat sauvage ?

Un Manul marche dans la neige

Le terme « chat sauvage » peut désigner deux types d'animaux :

  • dans le langage courant, il désigne souvent un chat errant et/ou un caractère farouche, contrairement à nos compagnons domestiques ;
  • dans le langage scientifique, il désigne toute une série d'espèces de félins de petite taille, appartenant à des espèces sauvages mais ressemblant au chat domestique.

 

C'est de la seconde catégorie dont il est question dans cet article. Dans la classification des félins, les chats sauvages appartiennent à la famille des Felinae, à l'inverse des grands félins comme le lion ou le tigre qui sont dans la famille des Pantherinae.

 

Il existe une trentaine d'espèces de chats sauvages à travers le monde, ce qui en fait la catégorie de félins la plus nombreuse à ce jour. Pourtant, ils sont nettement moins connus que leurs cousins de grande taille, car beaucoup plus discrets et difficiles à observer.

Les différents types de chats sauvages

Les chats sauvages comprennent à l'heure actuelle une trentaine d'espèces assez différentes les unes des autres. Ils sont donc classés dans différents genres, en fonction notamment de leurs caractéristiques morphologiques et de leur proximité génétique.

 

On compte à ce jour 9 genres de chats sauvages :

 

Genre Chat sauvage
Caracal

le Caracal

le Chat Doré d'Afrique

Felis

le Chat Forestier

le Chat Ganté

le Chat de Biet

le Chat Orné

le Chat Chaus

le Chat à Pieds Noirs

le Chat des sables

Leopardus

le Chat de Geoffroy

le Chat des Andes

le Chat des Pampas

le Kodkod

le Margay

l'Ocelot

l'Oncille

Leptailurus le Serval
Lynx le Lynx
Octocolobus le Manul
Pardofelis

le Chat de Temminck

le Chat Bai

le Chat Marbré

Prionailurus

le Chat Léopard du Bengale

le Chat à Tête Plate

le Chat Rubigineux

le Chat Viverrin

Puma

le Jaguarondi

le Puma

 

Dans la mesure où les chats sauvages sont encore très mal connus, cette classification est en perpétuelle évolution et certaines espèces passent d'un genre à l'autre au fur et à mesure des découvertes scientifiques et des analyses génétiques effectuées. Par exemple, le Chat-Renard vient d'être découvert, mais faute de connaissances suffisantes à l'heure actuelle, il n'est pour l'instant pas encore classé dans un de ces genres.

Où vivent les chats sauvages ?

Un margay, chat sauvage d'Amérique latine
Un margay, chat sauvage d'Amérique latine

Les chats sauvages sont présents sur quasiment tous les continents : en Asie, en Amérique, en Afrique, et en Europe. Il n'y a finalement qu'en Australie et en Antarctique qu'on n'en trouve pas.

 

C'est en Amérique latine qu'ils sont les plus nombreux, mais aussi les plus méconnus : les forêts tropicales sont en effet difficilement accessibles à l'Homme, et ne permettent pas de faire de multiples observations de la faune qui s'y trouve.

 

Les chats sauvages ont colonisé à peu près tous les types de milieux : zones humides, montagnes, savanes, déserts arides, forêts tropicales, etc. Ils ont pour cela développé des spécificités : par exemple, ceux qui vivent dans des forêts sombres ont bien souvent un beau pelage tacheté comme le jaguar, alors que ceux qui vivent dans les montagnes sont souvent plutôt grisâtres pour se confondre avec les rochers.

Le comportement des chats sauvages

Une famille de chats sauvages dans la forêt

Les chats sauvages ont un comportement assez discret, qui les rend difficiles à observer dans leur milieu naturel. C'est pourquoi ils sont finalement encore assez mal connus des scientifiques.

 

La plupart d'entre eux sont des animaux solitaires, qui vivent, chassent et se nourrissent seuls, sur un territoire plus ou moins étendu. Le mâle rejoint la femelle seulement pour la reproduction : dès l'accouplement terminé, il retourne sur son propre territoire et reprend ses habitudes. C'est la femelle qui a la charge de nourrir, éduquer et protéger les petits jusqu'à ce qu'ils soient autonomes : ils partent alors à la recherche de leur propre territoire pour s'y installer.

 

Les chats sauvages ont bien souvent un mode de vie nocturne : ils dorment en journée, et sortent à la tombée du jour pour arpenter leur territoire et pour chasser. Ils chassent à l'affût, se cachant à l'approche d'une proie puis lui sautant dessus pour la tuer d'un coup de dents. La plupart d'entre eux sont des opportunistes : même s'ils ont leurs préférences, ils se nourrissent d'à peu près tout ce qu'ils trouvent : rongeurs, oiseaux, reptiles, batraciens, petits poissons, insectes, oeufs... En revanche, contrairement par exemple aux canidés, ils mangent très rarement des charognes.

 

Enfin, même si certains comme le Chat Ganté et le Chat Léopard du Bengale sont assez faciles à domestiquer, la plupart des chats sauvages ont peur de l'Homme, et ne s'en approchent pas. Certaines espèces comme le Chat à Pieds Noirs restent d'ailleurs extrêmement méfiants et distants même s'ils vivent en captivité et sont nourris par des humains.

Les chats sauvages, des animaux grandement menacés

Un Chat Forestier assis sur une branche d'arbre
Un Chat Forestier assis sur une branche d'arbre

C'est un fait : la quasi totalité des espèces de chats sauvages est menacée par l'activité humaine. De fait, leur superbe pelage a souvent conduit les humains à les chasser sans relâche pour en faire commerce, ce qui a provoqué un déclin parfois drastique de leurs populations depuis la fin du 20ème siècle.

 

Aujourd'hui, les chats sauvages étant quasiment tous protégés sur leurs aires de répartition respectives, la chasse et le commerce de leur fourrure sont désormais interdits. Néanmoins, la déforestation et l'assèchement des zones humides au profit de l'agriculture intensive, la pollution ainsi que la raréfaction de leurs proies habituelles continuent de mettre en péril la survie d'un grand nombre d'espèces.

 

Le fait que le comportement de ces animaux est encore mal connu et que l'évolution de leur population est difficile à suivre avec précision rend la mise en place de mesure de conservation à grande échelle plus que délicate. Une espèce est-elle difficile à apercevoir à l'état sauvage parce que sa population est en déclin, ou simplement parce qu'elle est naturellement rare ? Comment tel chat sauvage réagit-il à la présence de l'Homme sur son territoire ? Est-il capable de s'adapter et de changer de milieu ou de type de proie ? Peut-on mettre en place des programmes d'élevage en captivité pour assurer la pérennité de l'espèce ?

 

Pour pouvoir répondre à toutes ces interrogations, il est essentiel de mieux connaître les différentes espèces de chats sauvages dans le monde : ceci passe par la mise en place de projets de recherche à grande échelle, l'installation de pièges photographiques, et lorsque c'est possible, l'étude du comportement d'un ou de plusieurs spécimens en captivité.

Page 1 :
Le Chat Sauvage
Par Aurélia A. - Dernière modification : 07/26/2022.