Mon chat m'empêche de dormir : causes et solutions

Mon chat m'empêche de dormir : causes et solutions

La paisible image d'Épinal du chat qui berce et endort son propriétaire par son doux ronronnement et ses aimables caresses peut faire rêver. Mais la réalité peut être tout autre, et un chat semble parfois avoir mieux à faire que dormir une fois la nuit tombée.


Il peut ainsi se montrer agité, miauler, gratter aux portes ou encore monter aux rideaux. Et souvent, si vous décidez de fermer la porte de la chambre, les comportements gênants du chat ne font que s'amplifier. Si vous ne savez pas comment faire face, ils peuvent aller jusqu'à vous faire regretter d'en avoir adopté un.


Pourquoi un chat est-il agité pendant la nuit, et comment faire pour le calmer ?

Pourquoi mon chat m'empêche de dormir ?

Le chat cherche de l’attention

Le chat cherche de l’attention

Les divers comportements nocturnes dérangeants que peut exprimer un chat ont bien souvent pour seul et unique but de faire réagir son propriétaire et obtenir des interactions de sa part.

 

Ainsi, le chat a ce qu’il veut dès lors que l'on apporte une réponse à ses demandes. Cela peut être une attention positive, comme une distribution de nourriture ou une caresse, ou une interaction négative, telle une punition ou des cris.

 

Une seule réaction peut suffire pour que le chat l’assimile à son action et installe durablement le comportement dérangeant exprimé. Céder à ses appels de façon aléatoire ou au bout d’un temps plus ou moins long ne le découragera pas, et ne fera au contraire que conforter et exacerber son attitude.

 

En effet, un chat peut être extrêmement tenace, et il apprendra simplement à se montrer persistant si l'on ne réagit plus à ses demandes. Ayant vu et compris que son attitude fonctionne, il continuera à agir de façon dérangeante ou exprimera de nouveaux comportements le temps qu’il faudra pour obtenir une réaction.

Le chat est noctambule

Le chat est noctambule

Dans son milieu naturel, le chat est un prédateur. C’est un animal nocturne, surtout actif au crépuscule et à l’aurore, mais aussi pendant la nuit, moments privilégiés pour la chasse. Le chat possède donc un rythme très différent de celui de l’être humain.

 

Si le chat parvient à adapter son cycle de sommeil à son mode de vie et à son environnement, il n’y a rien d’étonnant à le voir également exprimer sa véritable nature et un comportement qui lui est instinctif. D'autant qu'il ne peut parfois pas manifester cet instinct dans des conditions naturelles, c’est-à-dire à l’extérieur.

Le chat est inactif

Le chat est inactif

Un chat trop inactif dans la journée aura une forte tendance à exprimer des agitations nocturnes.

 

Seul au cours de la journée, oisif, sans interactions ni stimulations, le chat peut avoir bien du mal à renoncer aux diverses attentions, occupations et sollicitations que son propriétaire lui procure une fois rentré. Il peut alors tenter de poursuivre et de rechercher ces interactions durant la nuit.

Le chat n’est pas en bonne santé

Le chat n’est pas en bonne santé

Bon nombre de chats domestiques parviennent à respecter les périodes de repos de leurs propriétaires. Mais de possibles problèmes pathologiques ou comportementaux peuvent les pousser à modifier brutalement ce rythme et à devenir soudainement très actifs la nuit.

 

En outre, un chat qui éprouve quotidiennement du stress, qui est anxieux, qui rencontre une difficulté qui le met en état de détresse, ou encore qui est hyperactif, peut également développer ces comportements gênants.

 

Il est donc nécessaire de vérifier la bonne santé de l'animal, car une maladie, une douleur ou la sénilité peuvent le pousser à exprimer des comportements nocturnes dérangeants. Une consultation chez le vétérinaire peut donc parfois être utile pour régler le problème.

Le chat est très territorial

Si la porte de la chambre reste ouverte toute la journée, un chat très territorial peut ne pas apprécier de la voir se refermer chaque soir. En effet, on faisant ainsi, son propriétaire lui interdit l’entière jouissance de son territoire.

Les autres raisons

Les autres raisons

S’il ne peut accéder librement à l’extérieur, le chat peut se manifester chaque nuit pour qu’on lui ouvre la porte.

 

Dans un autre registre, un chat au régime peut bruyamment exprimer sa faim, et réclamer de la nourriture à n’importe quelle heure de la nuit.

 

Enfin, si un chat est trop attaché à son propriétaire, il peut le réveiller la nuit pour solliciter sa présence, des câlins, des jeux ou toute autre interaction.

Empêcher mon chat de me réveiller la nuit

Stimuler le chat en journée

Stimuler le chat en journée

L’ennui est la pire source de stress chez le chat. Or, le stress est l’un des facteurs prédisposant à l’agitation nocturne. Il est donc nécessaire, dans un premier temps, d’éradiquer toutes les possibilités de tension pour le chat. Il faut, dans un second temps, lui procurer un environnement riche en stimulations, en particulier s’il se retrouve quotidiennement seul et sans possibilité de sortir à l’extérieur. Un chat normalement actif en journée se montrera bien moins tenté de faire la fête la nuit.

 

Respecter le sommeil du chat, ses moments de calme et ceux où il se nourrit est important. Il ne faut pas le déranger, le caresser continuellement, ni le prendre dans ses bras ou le déplacer constamment.

 

En outre, éviter de lui imposer trop d’interdits, de le punir ou de lui crier dessus régulièrement peut largement contribuer à diminuer le stress dont il souffre peut-être.

 

Par ailleurs, jouer avec son chat plusieurs fois au cours de la journée permet également d'améliorer son bien-être et de lui procurer une activité. Mais il est aussi indispensable de le stimuler et de l’occuper tout au long de la journée, en particulier lorsqu’il se retrouve seul à la maison.

 

L’une des solutions consiste à installer ponctuellement des jeux dans l’ensemble du foyer. L’idéal est de préférer les jouets qui peuvent se mettre en mouvement sans intervention humaine ou féline. Il peut s’agir, par exemple, d’un mobile qui s’agite près d’une fenêtre entrouverte, d’une balle qui flotte dans une bassine ou bien encore d’un vieux rideau qui volette. Il s’agit juste de se montrer un peu imaginatif, car, en définitive, tout peut être susceptible de retenir l’attention d’un chat, y compris d’ailleurs ce à quoi vous aimeriez qu’il ne s’intéresse pas.

 

Offrir par exemple un jeu de piste de croquettes, un tunnel en boîtes en carton ou encore une caisse remplie de feuilles, d’herbes ou de plumes peut entretenir et stimuler efficacement l’activité du chat, à partir du moment où les occupations qui lui sont proposées lui apportent de la nouveauté.

 

En effet, un chat peut très rapidement se lasser d’un jeu. Il est donc important de renouveler ses jouets pour qu’ils restent attractifs et donc efficaces.

 

Si le chat est encore très jeune ou si c’est un chaton, adopter un deuxième chat peut être une bonne solution pour moins d’ennui et plus de stimulations. Ils pourront en effet jouer et interagir ensemble à toutes heures, tout en procurant au maître un peu de tranquillité.

Ne pas réagir la nuit

Ne pas réagir la nuit

Que l’on ait décidé de fermer définitivement la porte de la chambre au chat ou non, il est très important de ne jamais répondre aux sollicitations nocturnes de son chat.

 

Il faut être plus tenace que lui et essayer d’anticiper ses éventuels nouveaux comportements. L'objectif est de réussir à ne rien faire, quelle que soit l’attitude : pas de cris ou de punitions qu’il ne comprendrait pas et ne feraient que le stresser davantage. Il s'agit, en somme, d'ignorer complètement le chat.

 

Seul le fait de ne pas donner de réponse aux différents comportements gênants du chat peut garantir la réussite de l’opération et permettre que les nuits soient plus tranquilles. Une seule réponse, quelle qu’elle soit, signifierait devoir recommencer entièrement le processus, avec le risque de devoir le maintenir bien plus longtemps.

 

En ignorant le chat, celui-ci conservera son agitation nocturne quelques temps, renforcera son comportement puis finira par cesser totalement ses actions dérangeantes au bout d’une quinzaine de jours.

Les précautions à prendre

Les précautions à prendre

Attention tout de même, un chaton peut, avant 5 mois, réellement exprimer de l’angoisse à être séparé chaque nuit de son maître, nouvel être auquel il s’est attaché. Il est donc préférable, dans un premier temps, de lui permettre de dormir dans la chambre.

 

De même, un chat qui vient d’être adopté peut aussi montrer des difficultés et de la détresse à son arrivée. Lui laisser accès à la chambre peut contribuer à calmer son anxiété. Il sera toujours temps de lui fermer la porte un peu plus tard.

Le mot de la fin

Un chat ne montre généralement pas de comportements dérangeants sans raisons. Aussi, si le vôtre gâche quotidiennement vos nuits, peut-être est-ce tout simplement son moyen d’exprimer un certain mal-être.

 

Ignorer l’agitation nocturne de son chat fonctionne habituellement très bien pour lui faire cesser toutes les tentatives d’interruptions intempestives de sommeil. Mais, en l’absence de modifications ou de la suppression des causes qui le poussent à agir ainsi, il est probable qu’il exprime son stress et son malaise par un autre comportement, tout aussi dérangeant pour vous.

 

Il reste donc préférable de faire appel à un comportementaliste félin qui pourra évaluer et analyser la situation pour trouver les causes du problèmes, puis vous aider à mettre en place des solutions qui vous soulageront, vous et votre compagnon.

Dernière modification : 02/13/2021.

Discussions sur ce sujet