Chat agressif : les causes de l'agressivité du chat

Chat agressif : les causes de l'agressivité du chat

Un chat aura nécessairement des comportements agressifs au cours de sa vie, et ce dès son enfance : cela fait partie du développement du chaton, et lui permet d'apprendre à chasser et se défendre.


Mais si l'agressivité du chat n'est pas encadrée, elle peut avoir de graves répercussions sur son entourage : une attaque de chat peut par exemple défigurer quelqu'un. Ce n'est donc pas un comportement à prendre à la légère.


Les chats sont-ils vraiment aussi inoffensifs qu'on le croit ? Pourquoi un chat peut-il devenir agressif ? Peut-on limiter l'agressivité de son chat ?

Page 1 :
Comprendre et limiter l'agressivité du chat

Le chat, un félin pas si inoffensif

Le chat, un félin pas si inoffensif

Si les propriétaires d'animaux domestiques sont généralement bien informés des dangers que peut représenter un chien agressif ou mal éduqué (notamment en raison des débats récurrents autour des chiens considérés comme dangereux), peu de gens savent que la question se pose également pour le chat. Après tout, même le plus affectueux des chats peut tout à coup se montrer agressif et griffer ou mordre son propriétaire.

 

Contrairement à une idée reçue sur les chats, ces derniers ne se battent pas nécessairement pour les femelles ou leur territoire. L'agression peut en réalité être déclenchée par de nombreuses situations, aussi bien dans la maison qu'à l'extérieur. Certes, il existe bien sûr des chats au caractère plus agressif que les autres, mais la plupart le deviennent en réponse à une perturbation extérieure : par exemple, un chat qui s'ennuie ou qui est mal alimenté peut soudainement se montrer désagréable.

 

Quand il se prépare à attaquer, il adopte alors le comportement typique d'un chat irrité : oreilles en arrière, gueule ouverte, feulements, mouvements rapides de la queue, etc. Ce langage corporel félin ne signifie qu'une chose : l'agression est imminente. Il faut savoir au passage qu'un chat n'hésite pas à s'en prendre à beaucoup plus gros que lui s'il estime n'avoir pas d'autre choix : chats de grande taille, chiens et même humains ne sont jamais à l'abri d'un coup de griffe ou de dent.

 

De fait, une fois en position d'attaque, même un chat de petite taille peut causer du dégât. En effet, si la dentition d'un chat et les griffes du chat sont bien moins impressionnantes que la puissante mâchoire d'un chien, elles n'en demeurent pas moins capables de blesser gravement quelqu'un, en particulier un enfant ou une personne fragile.

 

Pour limiter le risque de problème, mieux vaut donc :

  • apprendre à reconnaître les signes d'un chat agacé pour limiter le risque d'attaque ;
  • ne jamais s'interposer directement lors d'une bagarre entre chats ou entre un chat et un chien. Distraire les animaux qui se battent par un bruit sonore ou un jet d'eau est une solution bien plus efficace, et surtout bien moins risquée...

Limiter l'agressivité du chat : un travail de longue haleine

Limiter l'agressivité du chat : un travail de longue haleine

Un chat manifeste très tôt un comportement que l'on peut parfois qualifier d'agressif : rassurez-vous, c'est tout à fait normal. L'agressivité du chaton fait en effet partie de sa socialisation et de son éducation. Là où cela peut devenir problématique, c'est lorsque cette attitude persiste à l'âge adulte et porte atteinte aux autres animaux ou aux membres de la famille. L'agressivité du chat se transforme alors en trouble du comportement félin. Pour éviter cette déviance, il est important de respecter quelques règles simples avec son chat.

 

Lorsqu'ils sont encore tout jeunes, les chatons apprennent, au contact de leur mère et de leurs frères et soeurs, à limiter leur agressivité. De fait, la mère se charge de punir le chat lorsqu'il mord ou griffe trop fort ou sans raison, par exemple en l'isolant temporairement de ses compagnons de jeu.

 

Après l'adoption, il appartient au maître de poursuivre cet enseignement et d'éduquer son chat en suivant ces mêmes préceptes. Par exemple, si lors d'une séance de jeu avec son chat, il commence à se montrer agressif, il faut simplement arrêter de jouer. Un « Non ! » exprimé vivement lorsque le chaton mordille ou utilise ses griffes est également une bonne solution.

 

Comprendre et limiter l'agressivité du chat

Si cela n'a pas l'effet escompté, vous pouvez utiliser un vaporisateur contenant de l'eau propre et diriger un petit jet vers le nez du chaton lorsqu'il devient agressif : cela devrait rapidement le dissuader de recommencer. En revanche, n'utilisez pas d'eau pour jouer ou pour taquiner le chat : ayez-y recours uniquement quand cela s'avère nécessaire. Juste après la réprimande, donnez-lui un jouet pour chat afin de lui faire comprendre que les jeux brutaux sont acceptables seulement avec les objets, et non avec les gens.

 

En revanche, tout autre punition du chat est inutile : la clipnose (le fait d'attraper son chat par la peau du cou) ou une petite tape aurait même l'effet inverse. En effet, l'agressivité est une forme de langage pour le chat : si elle fait partie de son quotidien, il la considèrera comme une façon "normale" d'interagir avec les humains, si bien que griffures et morsures seront alors au rendez-vous.

 

Chez le chat adulte, l'attitude à adopter est globalement la même que chez le chaton. Utilisez un vaporisateur d'eau pour corriger un animal agressif, mais ne le poussez pas et ne le frappez pas, au risque de déclencher une contre-attaque de sa part. Une fois qu'il est de nouveau calme, offrez-lui si vous le souhaitez une friandise pour chat, mais attendez qu'il revienne de lui-même vers vous avant de le caresser. Écourtez un peu le temps des câlins et retournez à vos occupations.

Page 1 :
Comprendre et limiter l'agressivité du chat
Dernière modification : 11/01/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

Bonjour,
Je viens vers vous pour un conseil. J'ai un chaton mâle de 6 mois castré nommé Django. Il est assez gentil avec moi mais "crâche" sur mon compagnon.Mon compagnon en a tellement marre qu'il m'a dit qu'il voulait qu'on s'en sépare. Si son comportement ne change pas je serai obligé de m'en séparer à contre coeur car je l'aime mais j'en peux plus des tensions dans le couple. Je ne peux pas me permettre de payer 45€ l'heure pour un compprtementaliste donc j'aurai aimé avoir un conseil... j'espere avoir une réponse car je desespère... merci beaucoup par avance.

   

tous vos articles sont EXCELLENTS, très clairs et bien conçus ; je tiens à vous en féliciter!
Scherchen T.

0    0
Par Scherchen Tna

Vidéos sur ce sujet

Chien.com Vous aimez aussi les chiens ?

Vous aimez aussi les chiens ?

Discussions sur ce sujet