La cohabitation entre chiens et chats : difficultés et solutions

À l'origine, les chiens et les chats ne sont pas faits pour cohabiter. C'est l'Homme qui, en les domestiquant, a fait vivre ces deux espèces ensemble, parfois dans une grande promiscuité. Et ce n'est pas forcément pour le meilleur !


L'expression populaire "s'entendre comme chien et chat" parle d'elle-même et laisse sous-entendre que les relations entre les individus de ces deux espèces sont plutôt conflictuelles.


Mais les chiens et les chats s'entendent-ils vraiment si mal ? Certains sont pourtant les meilleurs amis du monde. Sur quoi repose alors leur paisible cohabitation ? Comment peut-elle se réaliser ?

Page 1 :
Les codes de communication du chien et du chat sont différents

Le chat et le chien s'expriment différemment

Chiens et chats sont des prédateurs carnivores, mais le chien est un chasseur social, tandis que le chat est un chasseur solitaire. Cela implique que le chien a un bagage de communication sociale que le chat n'a pas, parce qu'il n'en a pas besoin.

 

Ces codes de communication différents ne leur facilitent pas la compréhension des émotions et des intentions de l'autre : les postures, les mimiques ou encore les sons émis peuvent avoir des sens différents. D'ailleurs, certains signaux, pourtant presque identiques, expriment en réalité des états, et donc des messages, parfois complètement opposés.

 

Difficile donc pour un chat de comprendre le langage du chien, et inversement !

Les différences de posture chez le chat et le chien

Si le chien et le chat manifestent tous deux leur assurance par une posture haute et leur insécurité par une posture basse, le chien peut user volontairement de ces positions pour stopper un conflit, ce que ne peut pas faire le chat.

 

D'ailleurs, le chien a plusieurs signaux d'apaisement  qu'il utilise dans le but de faire cesser un conflit. Par exemple, s'il se couche et reste immobile, c'est pour demander de stopper l'attaque. À contrario, un chat couché est en posture de défense maximale, toutes les armes prêtes à être dégainées.

 

Si le chien se couche sur les antérieurs, le derrière relevé et la queue battante, c'est pour demander de jouer. Le chat, lui, ne connaît pas cette posture autrement que pour s'étirer, pétrir et aiguiser ses griffes.

Les différences de geste chez le chat et le chien

Le battement de la queue exprime deux choses bien différentes chez le chat et le chien. Chez nos amis canins, battre la queue de gauche à droite indique à un congénère sa franche sympathie à son égard, son envie de jouer ou son bien-être. Chez le chat, c'est tout le contraire : cela signifie qu'il est agacé, et peut même exprimer une mise en garde, voire de l'hostilité. 

 

Dans le même registre, un chien qui lève la patte antérieure demande à l'autre de jouer. Un chat qui adopte cette attitude, au contraire, met l'autre en garde : il ne faut pas approcher, sinon c'est le coup de griffes assuré.

 

Le chien mal informé des codes de communication félins pourrait prendre ces mouvements pour des signes d'humeur joviale. En retour, il risque pourtant de se voir accueilli à coups de griffes !

 

D'autres possibilités de méprise et contre-sens sont envisageable avec d'autres postures et d'autres gestes, tout aussi difficilement déchiffrables pour l'un que pour l'autre.

 

Ainsi, un chien qui n'a jamais rencontré de chat ne peut pas comprendre tout de suite la frayeur d'un félin qui s'époumone en lui crachant dessus pour l'éloigner. Un coup de patte est parfois la seule défense qui reste au chat, qui voit s'approcher dangereusement le chien, tout heureux de trouver un nouveau compagnon !

La notion de territoire est différente chez le chat et chez le chien

Le territoire est souvent un paramètre essentiel dans la cohabitation entre un chat et un chien. En effet, le chat est un animal qui accorde une grande importance au territoire, et qui aura besoin de s'isoler régulièrement.

 

Le chien, quant à lui, aura tendance à aller naturellement vers le chat. Il sera intrigué par ce dernier et voudra donc apprendre à le connaître. Inconsciemment, il dérangera donc le chat.

 

Le territoire du chien dans la maison se trouve au sol, et parfois sur le canapé, alors que celui du chat occupe les trois dimensions, puisqu'il a la possibilité de trouver refuge en hauteur. 

 

De plus, le chat marque son territoire par des griffades et en déposant des phéromones par frottement, tandis que le chien marque son territoire en levant la patte ou en déféquant, ce pour des raisons sociales ou sexuelles. 

 

Assurément, ce sont là des sources de malentendus ne favorisant pas l'harmonie des relations. Seule une familiarisation précoce des deux espèces l'une à l'autre, chez l'éleveur ou la famille de naissance, aide plus tard le chiot ou le chaton à une approche confiante entre félidé et canidé. Par la suite, c'est beaucoup plus simple pour chacun de comprendre l'autre et d'éviter les quiproquos.

Page 1 :
Les codes de communication du chien et du chat sont différents
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Auteur

Danièle Mirat - Florence Cailliot-d’Ivernois


  • Comportementaliste spécialiste des relations Homme/Chien ;

  • Éthologue et comportementaliste spécialisée dans le comportement du chat.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet