Adopter un chat supplémentaire : faire cohabiter plusieurs chats

Adopter un chat supplémentaire : faire cohabiter plusieurs chats

Quel que soit le contexte, la cohabitation entre plusieurs chats n'est jamais simple : elle peut très bien se passer comme elle peut engendrer une guerre sans merci entre les deux compagnons. De fait, elle repose sur une éventuelle compatibilité entre les différents individus, compatibilité qu'il est difficile de prévoir et d'améliorer.


Par conséquent, que l'on souhaite adopter un chat supplémentaire, que l'on adopte plusieurs chats en même temps, ou que l'on garde le matou du voisin pendant une absence, mieux vaut s'armer de patience et de méthode afin de maximiser les chances que la cohabitation se passe sans trop de heurts.

Pourquoi avoir plusieurs chats ?

Une personne tient cinq adorables chatons dans ses bras

Avant de prendre une décision, il est toujours pertinent de s'interroger sur ses motivations à avoir plusieurs chats à la maison :

  • si on possède déjà un chat, pourquoi en vouloir un autre ?
  • si on n'en possède pas du tout, pourquoi vouloir en adopter plusieurs en même temps ?

 

Ces questions peuvent paraître rhétoriques, mais elles ont leur importance car c'est en se les posant qu'on peut parfois éviter de commettre des erreurs ou d'adopter sur un coup de tête. Les raisons les plus fréquentes de vouloir faire cohabiter plusieurs chats chez soi sont :

  • parce qu'on craint qu'un chat seul s'ennuie, en particulier s'il n'a pas un accès à l'extérieur ;
  • parce qu'on veut faire reproduire son chat ;
  • parce qu'on cherche à remplacer un chat décédé depuis peu afin de combler le vide qu'il a laissé dans la famille ;
  • ou tout simplement, parce qu'on adore les chats et qu'on souhaite vraiment en avoir plusieurs à ses côtés.

Les difficultés d'une cohabitation entre chats

Deux British Shorthairs en pleine dispute dans le salon

Comme la plupart des autres félins, le chat n'est pas un animal grégaire : il est territorial, indépendant, et n'accepte donc pas facilement de partager son domaine avec des congénères.

 

Pour cette raison, la cohabitation n'est pas toujours bien acceptée par tous les sujets, en particulier si tous n'arrivent pas dans le foyer en même temps. Certains s'y plient de bonne grâce dès l'arrivée du nouvel habitant, d'autres prendront un peu plus de temps à l'accepter, et d'autres encore... jamais. L'arrivée d'un nouveau chat dans la maison peut faire perdre ses repères à l' "ancien", au point par exemple de le rendre dépressif ou au contraire agressif.


Il arrive que les chats nouent un pacte de partage des lieux avec l"intrus" ou qu'ils décident de former une vraie petite famille et de s'entendre comme larrons en foire.

 

La cohabitation est souvent plus facile si le nouveau locataire est un chaton ou chat de sexe opposé.

Faciliter la cohabitation entre plusieurs chats

Sept British Shorthairs installés sur le canapé

Nous conseillons également la stérilisation à partir de 6/7 mois. Cela évitera les problèmes sexuels ou de dominance.

Lors de l'arrivée du nouvel occupant, il est prudent de ne pas les mettre en contact immédiatement, mais plutôt d'installer le nouveau dans une pièce séparée et fermée, le temps (quelques jours) que chacun s'habitue à l'odeur et à la présence de l'autre.

 

Puis, progressivement, les laisser faire connaissance en veillant à ce que chacun ait une "porte de sortie" si les choses ne se passent pas bien.

 

Evitez donc de les maintenir pendant les présentations, mais soyez vigilant... Prévoyez une litière distincte pour chacun et, si cela est possible, un coin de la maison différent pour la nourriture et le repos.

 

Si l'entente n'est pas des plus parfaites, votre vétérinaire pourra vous aider en prescrivant des médicaments à effet anxiolytiques ou des phéromones d'apaisement.

Dernière modification : 03/05/2021.