Faut-il instaurer une taxe sur les chats en Suisse ?

08/06/2016
Partager :  

L'idée a été lancée par Johannes Jenny, membre du Parti Démocrate Chrétien (PDC) et Président de l'association de protection de la nature Pro Natura d'Argovie (Suisse).
 
Le but de cette taxe serait de faire baisser la population féline estimée à 1,5 million d'individus, ce qui constitue, selon le politicien, une menace pour les oiseaux et les lézards, que les félins détruiraient en grand nombre. Cette taxe d'un montant de 300 à 400 CHF toucherait les propriétaires de chats non castrés du canton d'Argovie, qui servirait de test, puis pourrait être étendue à tout le territoire.
 
Les défenseurs des chats, sont pour la plupart opposés à cette taxe. Manuela Gutermann, présidente de l’Association suisse des amis des chats, affirme que cette taxe aurait un caractère particulièrement injuste, puisqu'elle frapperait en priorité les personnes âgées modestes et isolées qui ont besoin de leur chat pour combler leur solitude. D'autre part, aucune étude sérieuse ne permet d'évaluer l'impact réel des félins sur l'équilibre de la faune.

Que pensez-vous de cette proposition ? Les chats mettent-ils réellement en péril certaines espèces ? Le recours à une taxe est-il la bonne réponse pour limiter leur population ?

Réagir à cette actualité

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet