Comment s'occuper d'un chaton non sevré

Comment s'occuper d'un chaton non sevré

Un chaton non sevré demande des soins particuliers et un apprentissage de la propreté. C'est pour cette raison qu'il est fortement déconseillé de recueillir un chaton avant qu’il n’ait atteint l’âge de 2 mois.


Durant ses premières semaines, il doit en effet rester en compagnie de sa mère et des autres chatons de la portée afin de se développer correctement et apprendre à devenir autonome.


Le détachement maternel se fera petit à petit et constituera la dernière étape du sevrage du chaton.

Partager
 

Le chaton et son besoin de chaleur

Un très jeune chaton est particulièrement fragile et a besoin de bonnes conditions de température et de confort. Ainsi, jusqu'à l'âge d'un mois, le chaton est incapable de réguler sa chaleur corporelle. Il se réchauffe donc en se pelotonnant auprès de sa mère et des autres chatons de la portée. Il a besoin d'une température ambiante d'au moins 25°.

 

Si vous avez un chaton sans mère, chauffez la pièce à 30° la première semaine, puis 27° la semaine suivante et 24° à partir de la troisième semaine. Vous pouvez utiliser une bouillotte ou un petit chauffage à résistance pour obtenir la température idéale. Et, pour éviter les risques de déshydratation du chaton, il faut prévoir un bol d'eau ou un linge mouillé à proximité, ce qui permet de garder l'air humide.

Le contact physique avec les autres chatons

Il est recommandé de laisser le chaton au contact de sa mère et des autres chatons de la portée. Ce contact est essentiel pour assurer au chaton son meilleur développement comportemental.

 

Par ailleurs, la chatte lèche le chaton pour le toiletter, mais aussi avoir un contact régulier. Si le chaton est orphelin, il est possible de faire de même en utilisant un linge humide et tiède. Il est important d'être doux et délicat.

 

Si vous le pouvez, confiez le chaton à une autre chatte, qui pourra prendre le rôle de mère de substitution. Elle se chargera ainsi de rassurer le chaton et de l'éduquer, mais aussi de le nourrir. Il n'est en effet pas toujours évident de nourrir un chaton non sevré, d'autant que c'est le lait maternel qui fournit au chaton les défenses nécessaires à sa survie et dont son organisme est dépourvu à la naissance.

Le confort et l'hygiène du chaton

L'hygiène est particulièrement cruciale dans le cas de petits tout juste sortis du ventre de leur mère, car leur organisme n'est pas encore capable de se défendre tout seul.

 

Le coin du chaton doit être confortable, facilement nettoyable, et sécurisé pour qu'il ne puisse pas partir à l'aventure. La mère doit toutefois pouvoir se déplacer facilement pour ses propres besoins et son alimentation. Enfin, l'endroit doit être bien aéré, sans que le chaton soit exposé à des courants d'air.

 

La solution la plus pratique est un carton rempli de chiffons ou de linges. Ces derniers peuvent être facilement lavés, et le carton peut être jeté et remplacé par un autre, propre. En termes de taille, un carton de four à micro-onde contient l’espace suffisant pour accueillir un chaton. On changera les linges au plus tard tous les deux jours pour garantir une hygiène convenable, sans toutefois faire de zèle, car l’odeur imprégnée dans les chiffons rassure le chaton.

Les besoins naturels du chaton

Durant les trois premières semaines, le chaton ne maîtrise pas ses sphincters. C'est donc la mère qui déclenche l'évacuation des besoins en léchant l'abdomen, les parties génitales et l'anus de ses petits.

 

S'il s'agit de chatons orphelins ou en cas d'adoption d'un chaton très jeune, c'est-à-dire moins de 20 jours, c'est vous qui devrez éduquer le chat et procéder à cette incitation en massant délicatement le ventre et l'anus du nouveau-né avec un chiffon propre ou un coton imbibé d'eau tiède. Cette opération est à faire après chaque repas. Si le chaton ne déclenche pas ses besoins, prenez contact avec votre vétérinaire.

 

À partir de trois semaines, le chaton fait normalement ses besoins lui-même, mais un peu partout. La mère commence alors à lui apprendre à utiliser le bac à litière en lui montrant l'exemple. En l'absence d'une mère, c'est à vous de prendre de relai.

 

Commencez par installer le chaton dans une petite pièce au sol carrelé, sans tapis ni plante verte, qu'il ne devra pas quitter pendant une semaine. Mettez-y de la nourriture pour chaton, de l'eau et à l'écart un bac à litière régulièrement entretenu. Il est important que le bac à litière du chaton soit placé loin de ses gamelles, car les chats ont naturellement tendance à séparer géographiquement leurs lieux de vie : ils ne mangent pas là où ils font leurs besoins. Après chaque repas, il faut placer le chaton dans la litière, pour qu'il associe le lieu à ce moment particulier de la journée. Ne manquez pas de le féliciter lorsqu'il aura effectué ses besoins et apprenez-lui à recouvrir ses excréments.

 

Si votre chaton s'obstine à ignorer la litière, c'est peut-être que cette dernière est trop sale à son goût. Il faut en effet savoir que même s'il a tendance à être rassuré par sa propre odeur, une litière sale le dissuade d'y remettre les pattes. Les chats sont des animaux propres, qui aiment faire leurs besoins dans des endroits propres. Nettoyez donc la litière du chat tous les jours, et essayez de l'y attirer en imbibant légèrement le fond d'eau de javel.


Le chaton ne devra accéder aux autres pièces de la maison qu'une fois qu'il aura réalisé tous ses besoins dans le bac et non plus sur les meubles ou le carrelage de la pièce. Le chat est par nature un animal très propre : en temps normal, il aura appris la propreté au plus tard à l'âge d'un mois.

La séparation du chaton avec sa mère

À partir de la septième semaine, le chaton s'alimente de lui-même. La mère continue de s'occuper de lui mais commence à le repousser un peu.

 

Enfin, à partir de la dixième semaine, vous pourrez commencer à retirer les chatons, un par un, pour ne pas déstabiliser la chatte.

Le mot de la fin

C'est donc avec patience et douceur que vous arriverez à gérer l'arrivée d'un chaton non sevré au sein de votre foyer. Et si jamais vous avez une question particulière, n'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Il pourra également vous dire si le chaton est en bonne santé.

Dernière modification : 08/19/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Discussions sur ce sujet