Chat malpropre : causes et solutions à la malpropreté

Chat malpropre : causes et solutions à la malpropreté

Les chats sont réputés pour leur sens de l'hygiène impeccable, et il n'est généralement pas bien difficile d'apprendre la propreté à un chat ou un chaton.


Mais il arrive parfois qu'il y ait quelques ratés. Maladie, alimentation, vieillissement, stress : lorsqu'un chat devient malpropre, bien d'autres facteurs que le marquage territorial peuvent être en cause.


Les conséquences n'étant agréables ni pour les maîtres, ni pour les félins , il est important de trouver l'origine de la malpropreté du chat afin de pouvoir agir efficacement.

Partager
 

La malpropreté du chat qui n'aime pas sa litière

La malpropreté du chat qui n'aime pas sa litière

La malpropreté du chat peut être causée par un blocage psychologique qui l'empêche d'utiliser sa litière comme il le devrait. Ainsi, certains chats sont effrayés par les bacs à litière mécaniques, qui se nettoient automatiquement : une phase de transition avec un bac à litière classique peut alors être nécessaire.

 

Il se peut aussi que le matériau de la litière ne l'attire pas ou que l'odeur forte des litières pour chat parfumées l'incommode. Si vous avez changé de marque ou de matériau et constatez que votre chat commence à être malpropre, essayez de revenir à la configuration antérieure. Par ailleurs, lorsqu'un chat d'extérieur se retrouve soudain confiné en appartement, il y a des chances qu'il préfère continuer à creuser la terre pour faire ses besoins et délaisse son bac au "profit" de vos plantes vertes. Si c'est le cas, essayez d'ajouter une couche de terre sur la litière, puis réduisez graduellement la proportion de terre à mesure qu'il s'adapte.

 

L'emplacement du bac a également beaucoup d'importance aux yeux du chat. Ainsi, il est important de placer le bac à litière du chat loin de sa gamelle, car les félins ont tendance à vouloir dissocier leurs différents lieux de vie. Ne choisissez pas non plus un emplacement dans un lieu de passage ou une salle fréquentée : il faut qu'il puisse être tranquille quand il fait ses besoins, et préfère être hors de la vue dans ces moments-là.

 

Par ailleurs, l'odorat du chat est très fin, et c'est un animal très propre, ce qui explique qu'il ne mette pas les pieds dans un lieu sale ou qui sent mauvais : il faut donc penser à nettoyer régulièrement le bac et à ne pas laisser les déjections s'accumuler. Ceci est particulièrement vrai pour les chats âgés, qui ont tendance à uriner davantage que les autres : avec le temps, il vous faudra sûrement modifier la composition de la litière du chat en conséquence, afin d'opter pour une matière plus absorbante, mais également la nettoyer plus souvent, si vous ne voulez pas que votre vieux chat s'en détourne au profit de vos plantes, votre canapé ou votre moquette...

 

Enfin, si votre animal continue à n'en faire qu'à sa tête , essayez d'humecter le fond du bac à litière avec un peu d'eau de javel ou d'huile d'olive, qui sont des odeurs appréciées du chat. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il faut éviter de nettoyer ses bêtises avec de l'eau de javel : il risque de recommencer au même endroit. Le vinaigre et une huile essentielle d'agrumes (citron, orange, mandarine...) sont des répulsifs pour chat naturels, et sont donc plus adaptés pour l'éloigner des lieux où vous ne souhaitez pas qu'il se soulage.

La malpropreté du chat causée par le stress

La malpropreté du chat causée par le stress

Chez les chats d'appartement, si l'impossibilité de sortir doit être compensée au mieux, il ne faut pas se voiler la face : des chats enfermés toute une vie, parfois à plusieurs, sont soumis à un stress continu. S'éloigner de cette zone de tension nerveuse n'est pas possible au vu de l'espace restreint. Et on le sait, l'appareil urinaire est l'une des cibles du stress du chat.

 

Cela ne signifie pas pour autant que tout est rose pour ceux qui gambadent en liberté au dehors. En effet, un autre chat peut dominer le quartier, ce qui peut pousser votre compagnon à rester calfeutré ou, du moins, à ne pas se mettre en danger en faisant ses besoins exposé. Cela peut suffire pour qu'il devienne subitement malpropre.

 

En effet, depuis la domestication du chat par l'Homme, il s'est bien intégré à notre mode de vie. Mais lorsque ce dernier est trop perturbant, le meilleur moyen pour un chat de se soulager de son stress ou de ses frustrations est d'uriner, car l'odeur d'urine lui rappelle sa propre odeur et le nid de son enfance. Ainsi, aussi désagréable soit-elle pour un nez humain, l'urine est un véritable apaisement pour un chat qui ne se sent pas bien.

 

Le stress du chat, une grosse frayeur, un état d'angoisse permanent ou une frustration de toute sorte (alimentaire, sexuelle, territoriale, anxiété due à l'absence des maîtres ou liée à un déménagement, etc.) : tout ceci joue sur l'animal. Le fait d'uriner quelque part ou sur quelque chose rend l'endroit ou la chose moins hostile. Il arrive d'ailleurs qu'un chat urine sur une personne lorsqu'il en a peur, même si d'autres causes peuvent aussi être à l'origine de ce comportement.

Le chat malpropre qui marque son territoire

Le chat malpropre qui marque son territoire

Le chat est un animal territorial. À ce titre, il délimite son territoire en le marquant de différentes manières : olfactive (par des phéromones), visuelle (par des griffades) et odorante (par des urines et/ou des fèces). Toutefois, le marquage territorial du chat est bien différent de la malpropreté : l'animal urine debout, à la verticale d'un objet, et généralement en petites quantités. Ce comportement instinctif, autant pratiqué par les mâles que les femelles, est difficile à contrer, mais une castration du chat ou une stérilisation de la chatte permet souvent de réduire ce type d'urine.

 

Par contre, un chat a tendance à suivre ses instincts primaires si son comportement territorial est accentué et s'il trouve la litière peu attractive ou inintéressante. Ce peut être le cas si le substrat utilisé pour la litière du chat est sale, ne lui plaît pas ou est trop parfumé, ou bien encore si le bac est trop bien lavé, annihilant de ce fait son odeur, chose si importante pour lui. Ce peut être aussi parce qu'un évènement effrayant est arrivé dedans ou à proximité du bac à litière, faisant de ces toilettes imposées l'endroit à éviter dans la maison - quitte à uriner juste devant.

 

Or, si les instincts primaires du chat prennent le dessus, ils le poussent à agir comme il le ferait dans la nature, et à uriner dans des endroits stratégiques : murs d'entrée, canapés, lit, linge sale, sacs de voyage ou de course, objets et lieux insolites ou porteurs d'odeurs étrangères...

La malpropreté du chat causée par une maladie

La malpropreté du chat causée par une maladie

Nombreux sont les chats malpropres qui sont en fait concernés par un problème d'ordre urinaire. En effet, un chat sur dix présente un syndrome urologique félin, qui peut se manifester de diverses façons :

 

Ces troubles sont d'autant plus courants chez les chats âgés.

 

Il est alors nécessaire d'aller chez le vétérinaire, qui procèdera à des analyses chimiques et bactériologiques de l'urine. Il recherchera la présence de cristaux (dépôts de minéraux) et d'une inflammation. Généralement, une infection urinaire chez le chat est la conséquence d'une obstruction par des cristaux agglomérés. Mais il n'y a pas d'inquiétude à avoir : il existe plusieurs traitements contre l'obstruction urinaire du chat et contre les infections urinaires félines en général.

La malpropreté du chat causée par son mode de vie

La malpropreté du chat causée par son mode de vie

L'alimentation du chat peut jouer un rôle dans la malpropreté de l'animal. Une alimentation sèche (croquettes), trop riche en minéraux, n'est pas optimale.

 

De plus, le chat est un animal qui boit très peu d'eau. Cela est particulièrement vrai chez les chats d'appartement, qui n'ont pas l'occasion de boire dans les flaques, contrairement aux chats d'extérieur.

 

Le fait de placer une fontaine à eau en appartement les incite à boire, ce qui est une bonne chose, car une sous-consommation d'eau peut provoquer des dépôts de cristaux dans la vessie et donc des calculs urinaires chez le chat qui, eux-mêmes, peuvent avoir une incidence sur la propreté ou la malpropreté du chat.

 

La sédentarité des chats vivant en appartement joue aussi dans leur malpropreté. Confinés, au chaud, ils partagent parfois une même litière pour chat avec un ou plusieurs congénères et se retiennent donc beaucoup plus. Certains refusent même parfois d'utiliser la litière si un congénère y est passé, surtout s'il est nouveau dans le foyer. Par conséquent, si vous souhaitez faire cohabiter plusieurs chats, mieux vaut probablement prévoir plusieurs bacs à litière.

 

Enfin, chez un chat âgé, la paresse, un oubli ou le manque d'entretien sont à prendre en compte.

Le mot de la fin

Les causes de la malpropreté chez le chat sont nombreuses et variées. Et, bien souvent, lorsque les propriétaires découvrent l'objet du délit, ils cherchent à punir le chat pour lui apprendre à ne plus recommencer.

 

Ce n'est pourtant pas la bonne solution. Tout d'abord, un chat n'urine jamais par vengeance : il ne le fait pas exprès pour embêter son maître. Ensuite, tant que la cause n'a pas été éliminée, la situation se reproduira. Et la punition du chat, comme un bon nombre d'autres idées reçues sur les chats, ne fera qu'aggraver la situation : le chat aura peur des réactions de son maître, et le stress du chat le conduira à se soulager encore plus.

 

Un engrenage s'installe alors, avec des maîtres désespérés et des chats en souffrance physique ou psychologique. Le meilleur moyen de ne pas envenimer la situation reste de ne pas réagir aux pipis et d'en trouver la cause, avec l'aide d'un vétérinaire si besoin.

Dernière modification : 10/08/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Chien.com Vous aimez aussi les chiens ?

Vous aimez aussi les chiens ?

Discussions sur ce sujet