Diminuer le stress de son chat grâce à la clipnose

Une chatte porte son chaton par le cou

Une intervention chez le vétérinaire ou un simple contrôle de routine peut devenir problématique pour un chat qui n’est pas docile et n’apprécie pas du tout d’être manipulé.


La clipnose est une solution douce, simple et très efficace, qui permet de maîtriser ses impulsions et ses mouvements, afin de le rendre plus calme et docile. Elle ne doit toutefois pas être utilisée dans n'importe quelle condition pour être efficace.


En quoi consiste la clipnose ? Quels sont ses avantages et ses limites ? Dans quels cas et comment y avoir recours sur les chats ? Quelles pinces utiliser ?

Qu'est-ce que la clipnose ?

Une chatte tricolore porte un chaton en le tenant par le cou

La clipnose est une technique naturelle visant à calmer un chat et à le maintenir tranquille en reproduisant le geste de la mère lorsqu'elle transporte ou désire calmer ses petits - c'est-à-dire qu'elle les saisit par la peau du cou avec sa gueule.

 

La clipnose n'est pas une découverte récente, puisqu'elle était déjà pratiquée sur les bovins et les lapins au siècle dernier. Mais c’est en 2010 que des chercheurs de l’Université d’État de l’Ohio (Etats-Unis) et d’une clinique vétérinaire de Sainte-Foy-Lès-Lyon (France) ont étudié ensemble un moyen simple d’apaiser et d’immobiliser les chats lors d’interventions vétérinaires de routine.

 

Cela dit, le mot « clipnose » a fait son apparition dès 1991 : un vétérinaire américain du nom de Michael Tarttelin l’utilisait pour faciliter les prises de sang sur les chats. Le mot est une contraction de « clip » (c'est-à-dire « pincer » en anglais) et « hypnose ». Ce terme très peu connu exprime en réalité une idée très simple : une méthode d'immobilisation et de diminution de la défiance du chat en utilisant ses réactions naturelles.

Comment fonctionne la clipnose ?

Un homme tient un chaton par le cou

Pour le calmer ou le déplacer, une chatte saisit son chaton par la peau du cou avec ses dents, en le serrant dans la région comprise entre les épaules (dite interscapulaire). Cela provoque son immobilisation-réflexe, ainsi qu'un effet analgésique et une baisse de son niveau de vigilance.

 

En effet, cette pression sur un méridien d'acupuncture (point sensible en médecine chinoise) produit très rapidement des endorphines spécifiques du plaisir et de l'antidouleur. La tête du chaton ainsi maintenu bascule alors sur le côté et son expression change : les yeux mi-clos, la gueule entrouverte, la queue sous le ventre, il se détend, se recroqueville, est comme hypnotisé, et émet généralement des ronronnements.

 

À la différence toutefois de la technique utilisée par les chattes, la pression réalisée dans le cadre de la clipnose n'est évidemment pas exercée avec la bouche ou les dents, ni même les doigts : on utilise à la place des pinces spéciales, conçues pour maintenir efficacement le chat sans le blesser.

Les avantages de la clipnose

Un vétérinaire tient un petit chaton dans ses mains

La clipnose présente plusieurs avantages, notamment les suivants :

 

  • elle est douce et non invasive ;

 

  • elle permet d’éviter le recours à des médicaments ou à la force pour contraindre le chat à se tenir tranquille ;

 

  • elle permet d’effectuer de petites interventions rapidement (piqûre, toilettage...), ce qui est plus agréable pour tout le monde ;

 

  • elle permet de réduire le stress du chat lors de consultations chez le vétérinaire. C’est d’autant plus utile qu’un animal traumatisé par sa première expérience chez un vétérinaire se montre ensuite réfractaire et difficile à gérer lors des rendez-vous suivants ;

 

  • elle réduit l'agressivité du chat, améliore sa socialisation en l'habituant à un contact apaisant, et réduit ainsi les risques de griffures ou morsures qui peuvent survenir s’il se sent en danger ou menacé.

 

Par conséquent, même s'il existe des alternatives pour calmer un chat, la clipnose n'est pas sans avantage.

Dans quels cas utiliser la clipnose sur un chat ?

Deux personnes tentent de maintenir un chat agressif lors d'une exposition

En raison de ses avantages, la clipnose peut être utilisée dans un certain nombre de cas, notamment à visée médicale.

 

Ainsi, de plus en plus de vétérinaires l'utilisent pour procéder à certains soins ou à de très légères interventions, comme une prise de sang, une pipette anti-parasitaire ou encore une piqûre, si le chat ne se laisse pas faire et qu'il existe un risque qu'il blesse quelqu'un ou se fasse mal.

 

Mais en réalité, tout le monde peut y avoir recours - même chez soi - pour des situations stressantes ou désagréables, telles que la toilette, les soins d'hygiène (brossage des dents, soins des yeux ou des oreilles...) ou encore la coupe des griffes du chat.

 

En résumé, du moment qu'il est nécessaire de réaliser une petite intervention susceptible de gêner ou d'inquiéter l'animal, la clipnose peut trouver un intérêt.

Les chats sont-ils tous réceptifs à la clipnose ?

Un chat tricolore joue avec des pinces à linge

Les chats sont globalement réceptifs à la méthode de la clipnose.

 

En effet, une étude intitulée « Pinch-induced behavioral inhibition ('clipnosis') in domestic cats » et publiée dans le Journal of Feline Medicine & Surgery en 2008 a montré que sur les 31 chats étudiés, 30 ont effectivement été apaisés par cette méthode. Dans l'ensemble, les chatons de moins de cinq mois y sont très réceptifs.

 

Il existe toutefois à l'inverse des petits félins peu sensibles - voire totalement insensibles - à la clipnose. Ainsi, ceux qui sont agressifs et/ou non habitués au contact sont en général assez réfractaires, alors qu'ils en auraient techniquement le plus besoin. De la même façon, ceux ayant été privés de présence maternelle lors des premières années de leur vie n’ont pas ce réflexe de portage et réagissent souvent mal : ils miaulent, s’agitent, écartent les pattes et cherchent à se soustraire à cette prise.

 

Dans le cas où un chat s'avère peu réceptif voire insensible à la clipnose, mieux vaut ne pas lui imposer cette méthode et utiliser des alternatives, car elle pourrait s’avérer contreproductive et risquerait de le rendre encore plus peureux et violent.

Quelles pinces utiliser pour la clipnose ?

Un chaton blanc joue avec une pince à linge

Différents types de pinces peuvent être utilisés pour la clipnose.

 

De la simple pince à linge au modèle breveté existant en plusieurs dimensions, toutes ont dans l’ensemble fait leurs preuves. Le plus important est que la taille de la pince soit adaptée à celle du chat.

 

Pour les chatons, les petites pinces (3,75 x 3 cm) sont à privilégier. Pour un chat adulte, les pinces utilisées sont en général plus grandes, de l’ordre de 3,75 cm de largeur et 4,5 cm de hauteur. Dans le doute, mieux vaut privilégier une pince un peu trop grande, car les petites serrent mécaniquement un peu plus fort et pourraient donc faire mal.

 

Les pinces spécialement conçues pour la clipnose ne font pas partie des accessoires les plus coûteux, puisqu'on en trouve à partir de 4 euros pièce. Mais il est aussi possible d’utiliser des pinces mousses de chirurgie pour globalement le même prix, des pinces de carton à dessin ou même des pinces à linge classiques pour encore moins cher.

Comment utiliser la clipnose sur un chat ?

La technique de la clipnose est très simple. De fait, la démarche est facile à mettre en oeuvre : il suffit de découper en 6 petites étapes successives pour bien réussir.

Etape 1 : retirer le collier

Si le chat porte un collier, il faut avant toute chose le lui retirer. En effet, la peau à l'arrière du cou doit être facilement accessible, sans autre pression que celle de la pince. Conserver un collier pourrait gêner la manoeuvre voire blesser le chat en le serrant trop fort.

Etape 2 : maintenir la peau du cou

À l'arrière de son cou, le chat dispose d'un pli de peau assez lâche, qu'il est facile d'attraper : c'est là qu'il faudra appliquer la pression avec la pince.

 

Si jamais l'on ne parvient pas à trouver le pli, ou s'il n'en a pas vraiment, il ne faut pas tirer ou forcer dessus, car cela pourrait lui faire mal voire le blesser. Dans le doute, mieux vaut s'arrêter à cette étape, si l'on n'est pas sûr d'avoir un pli assez grand pour y placer la pince.

 

S'il possède bien un pli suffisamment important, il n'y a donc qu'à le saisir en le pinçant doucement avec ses doigts. S'il est réceptif à la clipnose, il devrait d'ores et déjà montrer des signes d'apaisement et de tranquillité : il est donc possible de passer à l'étape suivante. Si ce n'est pas le cas en revanche, voire s'il se débat ou semble effrayé, mieux vaut arrêter ici et opter pour une alternative à la clipnose.

Etape 3 : placer la pince

Une fois qu'on tient bien le pli de peau, il ne reste plus qu'à placer la pince sur la ligne du dos du chat, en suivant sa colonne vertébrale. En général, le réflexe est de la poser au centre du pli, mais mieux vaut la mettre plutôt haut sur le cou : cela la rendrait plus efficace.

 

Si l'efficacité de la pince n'est pas suffisante, il est possible d'en placer une seconde voire une troisième un peu plus bas, toujours dans l'axe de sa colonne vertébrale. Cela étant, une seule pince suffit généralement pour les chatons et les chats de petite taille.

Etape 4 : patienter quelques secondes

Une fois la pince posée, il convient d'attendre 10 à 15 secondes, pour constater les effets de la clipnose.

 

Si le chat se détend alors et semble se sentir bien, il est possible de poursuivre et d'effectuer la manoeuvre pour laquelle on souhaitait recourir à cette méthode. Pour qu'il se sente mieux, on peut le guider doucement pour le faire s'allonger sur le sol.

 

En revanche, s'il s'agite, est inquiet ou agressif, ou semble avoir mal, cela signifie probablement qu'il n'est pas réceptif à la clipnose : il faut alors tout arrêter immédiatement, pour ne pas l'inquiéter davantage.

Etape 5 : effectuer la manipulation

Une fois le chat bien installé et détendu, il ne reste plus qu'à procéder à l’intervention prévue (toilettage, piqûre...), en évitant les mouvements brusques et les bruits qui pourraient le surprendre.

 

Il n'y a pas vraiment de durée précise recommandée pour la pose de la pince. Néanmoins, l'effet de la clipnose dure rarement plus de quelques minutes : après cela, le petit félin retrouve ses réactions normales, et pourrait s'agacer de la pince attachée à son cou.

 

Pour cette raison, mieux vaut ne pas faire durer la contention plus de cinq minutes : cela laisse tout de même la possibilité de procéder à des examens simples ou à des soins en toute tranquillité.

Etape 6 : retirer la pince

Dès que la manipulation est terminée, la pince n'a plus d'utilité : il n'y a donc plus qu'à la retirer doucement.

 

Après cela, il faut récompenser grandement son chat avec moult caresses voire une friandise, de façon à ce qu'il en garde un bon souvenir. Cela permettra qu'il se montre encore plus conciliante la fois suivante.

Quelles sont les limites de la clipnose ?

Quatre chatons accrochés avec des pinces à linge

La technique de la clipnose ne provoque pas d’effets secondaires et ne fait l’objet d’aucune contre-indication, car elle est indolore et n’est pas traumatisante pour les chats. C'est en tout cas ce qu'indique l'étude mentionnée plus haut : sur les 31 chats étudiés pour l'occasion, aucun n'a montré de signe de stress ou de douleur sous l'effet de la clipnose.

 

La clipnose a toutefois tout de même ses limites :

 

  • elle est déconseillée lors de l’administration de comprimés par voie buccale, car la déglutition peut être gênée voire empêchée par la pression exercée sur la gorge ;

 

  • elle ne peut être utilisée que pour des interventions légères, courtes et superficielles : elle n’est en aucun cas adaptée pour pratiquer des opérations plus complexes ou longues. Ces dernières requièrent plutôt une anesthésie locale ou générale, en fonction du type de soin à prodiguer ;

 

  • elle ne fonctionne pas sur tous les chats, et peut même s'avérer contreproductive face à un sujet non réceptif, aggravant son stress au lieu de le calmer.

 

En-dehors de ces aspects, elle n'a pas vraiment d'inconvénients, lorsqu'elle est bien réalisée bien sûr.

Les alternatives à la clipnose

Un chaton roux heureux avec de l'huile de CBD à côté

Lorsqu'on souhaite calmer un chat avec des méthodes naturelles, il n'y a pas que la clipnose parmi les solutions possibles. Par conséquent, si l'on est réticent à l'idée de recourir à cette technique (notamment de peur de faire mal à son animal), ou si celui-ci n'y est pas réceptif, il est possible d'en utiliser d'autres.

 

On peut citer notamment :

 

De telles alternatives sont également sans danger pour nos compagnons, et peuvent donc être utilisées pour calmer un chat dans des situations stressantes.

 

Enfin, si aucune d'entre elles ne s'avère efficace, il reste toujours possible de recourir à des médicaments, tels que des calmants ou des anxiolytiques. Il convient alors de demander conseil à un vétérinaire, car de tels traitements peuvent avoir des effets secondaires non négligeables selon les substances et le dosage.

Vidéo illustrative

Conclusion

La clipnose est une bonne méthode pour apaiser un chat et limiter son stress, afin qu’il ne garde pas de mauvais souvenirs d’une intervention mineure. En particulier, elle a la capacité de faire en sorte que la fameuse visite chez le vétérinaire, souvent redoutée autant par l'animal que par son propriétaire, ne soit plus une expérience traumatisante.

 

Elle n'est pas très difficile à mettre en oeuvre : il suffit de choisir une pince de taille appropriée et de l'appliquer au bon endroit. Avec un peu de pratique, la clipnose est donc à la portée de tout le monde.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 05/07/2022.

Discussions sur ce sujet