L’espérance de vie du chat

Page précédente :
Le nombre de poils du chat
Un vieux chat tigré fait sa toilette dans le salon

Même s'il vit bien moins longtemps que l'être humain, le chat a tout de même une espérance de vie remarquable pour un animal de compagnie : autour de 15 ans en moyenne, contre seulement 11 ans pour le chien.

 

Il existe même un certain nombre d'individus qui atteignent voire dépassent les 20 ans. Des exceptions encore plus incroyables sont régulièrement constatées : Spike, disparu en 2001 à l'âge de 31 ans, Whiskey, disparue en 1987 à l'âge de 33 ans, et même carrément Creme Puff, matou texan qui s'éteignit en 2005 à l'âge de 38 ans et 3 jours. Ce dernier détient d'ailleurs aujourd'hui encore le record du chat le plus vieux du monde.

 

Quoi qu'il en soit, l'espérance de vie du chat tend à s'allonger, grâce notamment aux progrès de la médecine et aux connaissances de plus en plus approfondies des maîtres sur la meilleure façon de prendre soin de leurs compagnons.

L'espérance de vie d'un chat de gouttière

Comme chez le chien, ce sont les chats de gouttière (c'est-à-dire qui n'appartiennent pas à une race en particulier) qui sont globalement les plus robustes et qui vivent le plus longtemps. Ainsi, l'espérance de vie d'un chat de gouttière est de l'ordre de 15 à 20 ans, alors que celle d'un chat de race se situe globalement entre 12 et 15 ans en moyenne.

 

Les deux principales raisons de cette longévité sont :

  • un meilleur bagage génétique, en raison d'un bon brassage ;
  • une absence de prédisposition à toutes sortes de maladies et problèmes de santé héréditaires.

L'espérance de vie d'un chat de race

Il existe des disparités de durée de vie en fonction des individus, et notamment de la race à laquelle ils appartiennent. En effet, toutes ne se valent pas en termes de longévité.

 

Les races de chats qui vivent le plus longtemps comme le Bleu Russe ont une espérance de vie située entre 15 et 20 ans (donc globalement comme le chat de gouttière), alors que celles qui vivent le moins longtemps comme l'Abyssin atteignent à peine une dizaine à douzaine d'années. Néanmoins, la majeure partie d'entre elles vivent en moyenne entre 12 et 15 ans.

 

Voici ci-dessous un tableau présentant l'espérance de vie des races de chat les plus courantes.

 

Race de chat Espérance de vie
Abyssin 9 à 13 ans
American Bobtail 12 à 16 ans
American Shorthair 15 à 20 ans
American Wirehair 14 à 18 ans
Angora Turc 15 à 20 ans
Balinais 15 à 20 ans
Bengal 12 à 16 ans
Birman 14 à 17 ans
Bleu Russe 15 à 20 ans
Bombay 12 à 18 ans
Burmese 12 à 16 ans
Chantilly 14 à 16 ans
Chartreux 13 à 16 ans
Cornish Rex 12 à 14 ans
Devon Rex 12 à 15 ans
Donskoy 12 à 15 ans
Européen 11 à 15 ans
Khao Manee 12 à 14 ans
Korat 12 à 15 ans
LaPerm 12 à 15 ans
Maine Coon 9 à 15 ans
Manx 15 à 20 ans
Mau Égyptien 12 à 15 ans
Nebelung 15 à 18 ans
Norvégien 14 à 16 ans
Oriental Shorthair 10 à 13 ans
Persan 10 à 15 ans
Ragdoll 12 à 15 ans
Scottish Fold 12 à 15 ans
Siamois 11 à 15 ans
Sibérien 12 à 15 ans
Sphynx 12 à 15 ans
Turc de Van 13 à 17 ans

 

Bien entendu, ces valeurs ne sont que des durées de vie moyennes à la naissance : en fonction de la façon dont on s'occupe de son chat, celui-ci peut espérer vivre plus ou moins longtemps.

L'espérance de vie d'un chat stérilisé

Un autre facteur influant sur l'espérance de vie d'un chat est son statut reproducteur, à savoir s'il est stérilisé ou non.

 

En effet, un chat entier est globalement plutôt actif : il sort beaucoup (notamment la nuit), se bagarre fréquemment et parfois violemment, peut facilement fuguer et parcourir de longues distances pour retrouver des partenaires de reproduction... Tout cela l'expose davantage au risque d'accident qu'un chat stérilisé - notamment s'il s'agit d'un mâle, car c'est lui qui part à la conquête des femelles et n'hésite pas à se battre pour les conquérir. La stérilisation permet de réduire fortement ces différents risques, même si bien sûr elle ne les évite pas totalement.

 

En outre, un chat entier a davantage de chances de contracter une maladie sexuellement transmissible telle que la leucose ou le sida du chat. Pour le coup, ce risque est le même qu'il s'agisse d'un mâle ou d'une femelle. Là encore, la stérilisation réduit fortement les chances que cela se produise.

 

Enfin, un chat entier est pour des raisons hormonales prédisposé à diverses maladies de l'appareil génital, notamment un certain nombre d'infections (comme le pyomètre) ou de tumeurs (notamment mammaires ou testiculaires).

 

Pour ces raisons, l'espérance de vie d'un chat stérilisé est généralement plus longue que celle d'un chat entier : on considère globalement qu'il vit un à deux ans de plus en moyenne, toutes choses égales par ailleurs. C'est d'ailleurs un des nombreux avantages de la stérilisation, notamment lorsqu'elle est pratiquée jeune.

L'espérance de vie d'un chat d'appartement

L'espérance de vie d'un chat dépend aussi de son mode de vie : en particulier, s'il vit en appartement ou s'il passe beaucoup de temps dehors.

 

En effet, même s'il est généralement prudent par nature, l'extérieur est loin d'être sans danger : il peut tomber d'un arbre ou d'une clôture, se faire renverser par une voiture, s'empoisonner en mangeant un produit toxique, être attaqué par un animal sauvage, se noyer dans un point d'eau, attraper toutes sortes de maladies ou de parasites... Bien entendu, il existe aussi des dangers en intérieur : brûlure, électrocution, blessure... mais les risques sont globalement moindres.

 

Tout ceci explique que dans l'ensemble, un chat d'appartement vit généralement plus longtemps que la moyenne : il peut facilement atteindre 15 à 20 ans, alors qu'un chat d'extérieur vit plutôt entre 12 et 15 ans. Il s'agit toutefois bien sûr de valeurs moyennes : de nombreux facteurs autres que le mode de vie influent en réalité sur la longévité.

L'espérance de vie d'un chat errant

Dans l'ensemble, la vie d'un chat errant n'est pas vraiment enviable.

 

En effet, du fait de son mode de vie, il est exposé au manque d'accès à la nourriture et l'eau potable (donc à la faim et à la soif), aux blessures, aux parasites, aux accidents, aux maladies, aux bagarres, aux prédateurs... Lorsqu'il est blessé ou malade, il n'est pas en mesure de se faire soigner (sauf si des volontaires lui apportent des soins, ce qui n'est toutefois pas le cas général), et met donc davantage de temps à guérir - voire décède alors qu'il aurait pu être sauvé.

 

Pour ces raisons, l’espérance de vie d'un chat errant est dans l'ensemble plus faible que celle d'un chat de famille. Les études approfondies et les statistiques manquent à ce sujet, mais on estime généralement qu’elle est de l’ordre de seulement une dizaine d'années, contre environ 15 ans pour ses congénères qui vivent au sein d’un foyer.

Page précédente :
Le nombre de poils du chat
Dernière modification : 11/01/2024.