Comment nourrir une chatte qui allaite ?

Une belle chatte avec ses petits sur le lit

Pendant la gestation, une chatte a besoin de manger beaucoup plus qu’à l’accoutumée, en particulier lorsque le terme approche. Il faut en effet qu’elle absorbe suffisamment de nutriments pour permettre le bon développement de ses petits - d’autant que ces derniers peuvent être assez nombreux.


Il en va de même lors de l’allaitement, car elle doit alors produire une grande quantité de lait chaque jour. Il est donc également important qu'elle bénéficie tout au long de cette période d'une alimentation de qualité, et que celle-ci lui soit donnée dans des quantités adaptées.


Quel type de nourriture faut-il donner à une chatte qui allaite ? Comment s’assurer qu’elle reçoit suffisamment à manger ? Comment de temps lui donner une alimentation spécifique ?

Les besoins alimentaires d’une chatte qui allaite

Le lait maternel requiert beaucoup de nutriments et d’énergie pour être produit : une chatte allaitante a donc besoin d'une alimentation particulièrement riche pour obtenir tous les éléments nutritionnels nécessaires à sa production et au bon développement des chatons.

Le besoin en calories

Un chat Bengal pèse une pomme sur une balance de cuisine

Pendant toute la période où elle allaite, une chatte mange beaucoup plus qu’à l’accoutumée : il lui faut en moyenne 2 à 3 fois plus de calories qu’en temps normal. Ce supplément de nourriture est ce qui lui permet de produire suffisamment de lait pour nourrir ses petits.

 

Ainsi, les spécialistes considèrent qu’une chatte a besoin d’environ 500 à 1000 kcal / jour lorsqu'elle allaite, contre seulement 200 à 300 kcal / jour en temps normal. C’est notamment ce qui ressort d'une étude intitulée « The consequences of differences in litter size for the nursing cat and her kittens » et publiée en 2009 dans le Journal of Zoology. Elle doit donc manger davantage que pendant la gestation, où ses besoins sont de l’ordre de 400 kcal / jour.

 

La quantité exacte dépend essentiellement de la taille de la portée : plus celle-ci est nombreuse, plus la mère doit produire de lait, et donc plus ses besoins en énergie augmentent. En cas de doute, le mieux est de demander conseil à un vétérinaire : c’est le meilleur moyen de ne pas commettre d’erreur.

Le besoin en nutriments

Toutes sortes d'aliments contenant de la vitamine B12

Pour que l’alimentation d'une chatte allaitante soit adaptée, il ne suffit pas de raisonner en nombre de calories : il faut aussi s’assurer qu’elle contient suffisamment de nutriments. En effet, une carence nutritionnelle peut entraîner de graves retards dans le développement des petits - en particulier celui de leur squelette et/ou leur cerveau.

 

Une nourriture adaptée à un chat qui allaite doit contenir suffisamment de :

  • protéines animales de bonne qualité : poulet, dinde... ;
  • lipides riches en acides gras essentiels (oméga 3 et 6) ;
  • minéraux, notamment du calcium ;
  • vitamines, en particulier A, B et D.

Le besoin en eau

Les besoins en eau d'une chatte augmentent pendant toute la durée de l'allaitement. En effet, le lait qu'elle produit alors contient en moyenne entre 85 et 90% d'eau. Il est donc crucial qu'elle puisse boire suffisamment tout au long de cette période, faute de quoi la production de lait la déshydrate et peut mettre sa santé en péril.

Quel type d’alimentation donner à une chatte allaitante ?

Un chat de type Bengal mange des croquettes dans sa gamelle

Comme n’importe quel chat quelle que soit sa condition, une chatte allaitante peut être nourrie soit avec des croquettes, soit avec de la pâtée : il faut simplement que les aliments choisis répondent à ses besoins alimentaires spécifiques.

 

Les croquettes et la pâtée possèdent chacun des avantages et des inconvénients, et dans certains cas l'état ou le comportement alimentaire de l'animal fait qu'une des deux options mérite d'être privilégiée. Toutefois, il est conseillé de varier entre croquettes et pâtée lorsque c'est possible : cela permet de modifier le goût du lait que les chatons reçoivent, et donc d'habituer ces derniers à différentes saveurs. De cette façon, ils ont moins de chances de se montrer difficiles avec la nourriture à l’âge adulte.

 

Dans tous les cas, les aliments pour chaton conviennent généralement à une chatte allaitante (et inversement), car leurs besoins nutritionnels sont similaires. Néanmoins, les produits spécifiquement destinés aux chattes qui allaitent peuvent présenter l’avantage de contenir des aliments favorisant la lactation, comme le persil ou le fenouil : c’est un petit plus, en particulier dans le cas d’une portée nombreuse. Le cas échéant, une mention telle que « stimule la production de lait » figure sur l'emballage.

 

Il est également possible de donner à une chatte qui allaite une alimentation maison. Néanmoins, cela suppose de se faire aider par un vétérinaire, pour éviter tout risque de carences.

Les croquettes

Une femme donne une assiette remplie de croquettes à son chat

Les croquettes présentent l’avantage d’être plus diversifiées que les pâtées : il est globalement assez facile d’en trouver qui sont destinées aux chatons et/ou aux chattes allaitantes. Il existe d'ailleurs de plus en plus de croquettes premium pour chat, qui renferment moins de céréales et d’additifs que les autres : elles sont généralement à privilégier, bien qu’un peu plus chères.

 

Les croquettes sont toutefois globalement peu appétissantes, et contiennent très peu d’eau : elles ne constituent donc pas forcément le choix idéal pour une femelle qui allaite, a fortiori si elle ne boit pas beaucoup. En plus de cela, elles sont plus difficiles à mâcher et contiennent généralement une part non négligeable de céréales, ce qui peut poser des problèmes de digestion.

 

Si jamais la chatte ne semble pas enthousiasmée par ses croquettes et les boude, y ajouter du jus de viande a des chances de les rendre plus appétissantes à ses yeux. En effet, cela permet à la fois de les ramollir (donc de faciliter la mastication) et de leur donner meilleur goût. Si cela ne suffit pas ou si elle les digère mal, mieux vaut opter pour un autre type d’aliment, par exemple de la pâtée.

 

Pour des croquettes spéciales pour chatte allaitante, il faut compter généralement autour de 10 euros le kilogramme : c'est nettement plus que pour des croquettes classiques, dont le prix se situe généralement entre 2 et 5 euros le kilogramme.

La pâtée

Deux chats qui mangent de la pâtée dans leur gamelle

La pâtée présente l’avantage d’être appétissante, facile à mâcher et riche en eau : cela en fait un bon choix pour une chatte qui allaite, étant donné qu'elle a besoin de manger et boire beaucoup.

 

L’inconvénient principal est que l’offre est moins diversifiée que pour les croquettes : on trouve ainsi peu de pâtées destinées spécifiquement aux chattes qui allaitent, même si les choses sont en train d’évoluer. Il peut donc être plus difficile de trouver des produits adaptés à son animal, en particulier si l’on a certaines exigences en termes de marques et/ou de prix. Il reste toutefois possible de s’en sortir en se procurant de la pâtée spéciale pour chaton, étant donné qu'elle convient aussi à une chatte allaitante.

 

Un autre défaut de la pâtée est qu'elle se conserve plutôt mal, ce qui d'ailleurs implique que contrairement aux croquettes on ne peut pas forcément la laisser en libre-service à son animal - en particulier lorsqu’il fait chaud. On doit alors prévoir de la lui donner plutôt en 5 ou 6 petits repas par jour. Si cela s'avère trop compliqué - voire impossible, par exemple pour des raisons logistiques -, le mieux est alors d'opter plutôt pour des croquettes, avec lesquelles le problème ne se pose pas.

 

Le prix de la pâtée pour chatte qui allaite se situe généralement autour de 10 euros par kilogramme : c'est environ deux fois plus cher que la pâtée classique, dont le prix oscille le plus souvent autour de 5 euros par kilogramme.

La nourriture maison

Des gamelles avec de la viande crue pour chat

Il n'est pas impossible de nourrir une chatte qui allaite avec de la nourriture maison, mais il est alors essentiel (encore plus qu'en temps normal) de se faire aider par un vétérinaire ayant de solides connaissances en nutrition féline.

 

En effet, la moindre carence peut avoir de graves répercussions sur la santé de la mère et/ou des petits. Cela vaut surtout pour les protéines, les acides gras essentiels, certains minéraux et vitamines : en cas de grave carence, ces derniers risquent de souffrir de problèmes osseux et/ou neurologiques - potentiellement à vie.

 

Un excès de nutriments n’est pas une bonne chose non plus, car il peut avoir des conséquences aussi délétères qu’une carence. C’est vrai en particulier pour la vitamine D ou le calcium : s’ils sont présents en trop grande quantité dans l’alimentation de la mère, ils sont susceptibles de l'intoxiquer mais aussi et surtout d'engendrer des malformations chez ses petits. C’est d'ailleurs pour cette raison qu'il n’est pas recommandé de donner des compléments alimentaires à un chat, ou en tout cas de le faire sans le feu vert préalable d’un vétérinaire.

 

Enfin, il existe des aliments qu’il vaut mieux éviter pour une chatte allaitante, alors même qu’ils ne posent pas de problème en temps normal. Cela concerne surtout les aliments crus, qui peuvent contenir des microbes dangereux tant pour la mère que pour ses petits, ainsi que les poissons gras comme le thon ou le saumon, en raison de leur teneur en métaux lourds (notamment en mercure) qui risquent de passer dans le lait maternel et d'empoisonner les chatons.

Quelle quantité de nourriture donner à une chatte qui allaite ?

Un gros chat hésite entre deux gamelles de croquettes

Pendant toute la période où elle allaite, une chatte doit manger beaucoup plus qu’à l’accoutumée : il lui faut en moyenne 2 à 3 fois plus de calories qu’en temps normal, et 1,5 à 2 fois plus qu’en fin de gestation. Cette nourriture supplémentaire est ce qui lui permet de produire assez de lait pour nourrir tous ses petits sans s’épuiser.

 

Si sa nourriture habituelle est déjà bien équilibrée et convient à ses besoins spécifiques en période d'allaitement (ce qui est rarement le cas), on peut choisir de conserver la même et d’augmenter simplement les quantités. Il suffit alors de prévoir une ration journalière 2 à 3 fois plus importante qu’à l’accoutumée.

 

Si en revanche on doit changer les aliments qu'on lui donne afin d'opter pour une nourriture plus riche et qui convient mieux à ses besoins (ce qui est généralement recommandé), en donner 2 à 3 fois plus que la quantité habituelle risquerait d'entraîner des excès - voire de la faire grossir. Il faut alors se référer aux quantités indiquées sur l’emballage ou se tourner vers un vétérinaire pour savoir combien en donner.

 

Dans tous les cas, il est important de vérifier que la chatte mange tous les jours dans de bonnes quantités - c'est-à-dire qu'elle finit globalement ce qu'on lui donne. Dans les heures qui suivent la mise bas, il est normal qu’elle ait peu d’appétit, car elle est alors très fatiguée. En revanche, si elle continue de ne pas manger ensuite voire perd beaucoup de poids et devient maigre, cela pourrait être le signe d’un problème de santé et/ou d’une malnutrition. Mieux vaut alors contacter un vétérinaire sans attendre, afin de tirer les choses au clair.

Combien de repas donner par jour à un chat qui allaite ?

Un chat tigré mange dans un distributeur de croquettes

Contrairement à ce que l’on observe chez la gent canine, un chat préfère généralement manger de petites portions tout au long de la journée que de faire un ou deux gros repas par jour.

 

C’est encore plus vrai pour une chatte allaitante : comme elle doit produire une grande quantité de lait pour sa progéniture, elle est d'autant plus encline à avoir faim à n’importe quel moment de la journée. Il est donc important de lui laisser sa nourriture accessible à tout moment, afin qu'elle puisse se nourrir quand elle le souhaite.

 

S’il s’agit de croquettes, ce n’est pas vraiment un problème, car elles se conservent relativement bien. On peut soit les verser directement dans une gamelle, soit utiliser un distributeur de croquettes pour chat.

 

En revanche, la pâtée ou l’alimentation maison peuvent rapidement sécher voire passer si on les laisse à l’air libre toute la journée - en particulier quand il fait chaud. L'idéal est donc de remplir la gamelle par petites portions 5 fois par jour, voire davantage.

Comment donner à boire à un chat qui allaite ?

Un chat gris boit de l'eau dans une gamelle en verre

Un chat doit avoir accès en permanence à une gamelle d’eau fraîche et propre, et c'est encore plus crucial dans le cas d'une femelle allaitante.

 

En effet, le lait qu’elle produit contient en moyenne entre 85 et 90% d’eau : cette teneur en eau s'avère indispensable pour que ses chatons soient bien hydratés. Il faut donc qu’elle boive suffisamment pour être en mesure de produire du lait sans pour autant se déshydrater elle-même. La quantité qu'elle doit boire dépend toutefois de différents facteurs : le type de nourriture qu'elle reçoit (croquettes, pâtée ou nourriture maison), la température ambiante, le nombre de petits à allaiter...

 

Le mieux est de placer sa gamelle d’eau près de l’endroit où se situe sa progéniture : c’est le meilleur moyen qu’elle puisse se désaltérer à sa guise sans pour autant devoir s’éloigner de ses petits. Il faut s’assurer qu’elle boit régulièrement, car une déshydratation peut survenir rapidement et mettre en danger sa vie ainsi que celle de ces derniers.

 

Dans le cas où elle ne semble pas vouloir boire, on peut mettre un peu de jus de viande dans sa gamelle d’eau, afin de rendre celle-ci plus attirante. Si cela ne suffit pas, mieux vaut contacter un vétérinaire sans attendre pour avoir son avis et éventuellement tenter d'autres options.

Jusqu’à quand une chatte allaitante a-t-elle besoin d’une alimentation spéciale ?

Une chatte Bleu Russe allaite ses petits dans son panier

Une chatte qui vient de mettre bas commence à allaiter tout de suite : en effet, la sécrétion de lait commence dès la fin de la gestation, ce qui permet de nourrir les chatons affamés dès leur naissance.

 

L’allaitement se poursuit ensuite chaque jour pendant plusieurs semaines, jusqu'à ce que ces derniers soient capables de manger de la nourriture solide : c’est ce que l’on appelle le sevrage des chatons. Celui-ci commence généralement vers l’âge de 6 semaines : ils se mettent alors à goûter les aliments présents dans la gamelle de leur mère, tout en continuant à la téter. Puis, pendant 2 à 4 semaines, ils délaissent de plus en plus les tétines de cette dernière au profit d'aliments solides - généralement les mêmes que ceux qu'elle reçoit. Enfin, vers l’âge de 8 à 10 semaines, ils ne boivent plus du tout de lait et sont totalement sevrés.

 

À partir de ce moment, la chatte cesse d’allaiter, et donc de produire du lait. Il n’est alors plus nécessaire de la nourrir avec une alimentation spéciale : il faut recommencer à lui donner sa nourriture habituelle (celle qu’elle recevait avant d’être gestante) dans des quantités normales, c'est-à-dire l'équivalent de 200 à 300 kcal / jour. Il peut alors être utile de prévoir une transition alimentaire pendant quelques jours, afin de lui éviter des problèmes digestifs.

Conclusion

Nourrir une chatte qui allaite n’est pas compliqué, dès lors que l’on sait comment s’y prendre.

 

Le plus important est de veiller à ce que son alimentation soit bien équilibrée en nutriments et convienne à ses besoins, ce qui implique généralement d'opter pour de la nourriture spécialement conçue pour les chattes allaitantes. On réduit ainsi grandement le risque de problèmes de santé, tant pour elle que pour ses petits. Par ailleurs, celle-ci doit lui être laissée en libre accès, de sorte qu'elle puisse manger chaque fois qu'elle le souhaite.

 

Une fois que ses petits sont totalement sevrés, c'est-à-dire 8 à 10 semaines après leur naissance, il faut revenir à son alimentation habituelle. En revanche, les chatons pour leur part doivent continuer à recevoir le même type de nourriture pendant encore plusieurs mois, car leur développement est loin d’être achevé. En particulier, leurs besoins en protéines, vitamines et minéraux restent plus élevés que la normale : ce n’est qu’une fois qu’ils ont fini de grandir et atteignent l’âge adulte qu’ils peuvent être nourris « comme les grands ».

Par Aurélia A. - Dernière modification : 12/01/2022.

Commentaires sur cet article

S'il vous plaît peut on accoupler une chatte dans la même période où elle allaite ses petits.
Merci de me répondre c'est très urgent

   
Par Zemirli Myled

bonjours,
j'ai mon chat qui n'arrête pas de bouger ses chatons, depuis la mise bas de ses 4 chaton cette nuit a 3 heure du matin . on lui a préparer plusieurs endroit , elle y reste 1/4 d'heure puis elle les bouges ... elle fait plusieurs fois le tour de ma maison , comme si elle était perdue, comme si elle ne connaissaient pas la maison mais sa fait 1 ans que elle est la ... que dois-je faire ????

0    0
Par julia

Merci pour ces renseignements , j'ai une chatte qui a mise bas 5 chatons hier soir et vos conseils me seront utiles.

0    0
Par Doire