Les besoins alimentaires et énergétiques du chat

Les besoins alimentaires et énergétiques du chat

Une alimentation saine et équilibrée est le gage d'un bon développement et d'une bonne santé pour votre chat. C'est pourquoi il est important de bien connaître et comprendre ses besoins alimentaires et énergétiques. 


Pour avoir un matou en pleine forme, il faut répondre à ces besoins, en tenant compte de certains paramètres comme son âge ou son mode de vie.

Partager :  

Tous les chats n'ont pas les mêmes besoins énergétiques

Les besoins énergétiques varient, bien sûr, en fonction du mode de vie de votre animal. Un chat qui passe le plus clair de son temps dehors, hiver comme été, consommera davantage d'énergie qu'un matou qui ronronne toute la journée sur le sofa. Par ailleurs, le mâle ou la femelle stérilisés auront des besoins énergétiques moins importants que des chats entiers.

 

L'âge joue aussi un rôle sur les besoins énergétiques. Par exemple, l'alimentation du chaton devra lui permettre d'assurer son développement physique. Durant la croissance du chat, il faut donc lui fournir une alimentation proportionnellement plus riche que celle d'un chat adulte. La durée de la croissance varie d'ailleurs suivant les races de chats : un Siamois a fini sa croissance à 12 mois, tandis que les grandes races de chats comme le Maine Coon grandissent jusqu'à 4 ans.

 

Les besoins nutritionnels se divisent en énergie (glucides, lipides), protéines, minéraux et vitamines. On considère qu'un chat stérilisé a besoin d'un apport de 40 kcal par kilo et par jour, un chat entier d'intérieur 50 kcal par kilo et par jour, et un chat entier d'extérieur 60 kcal par kilo et par jour.

Les besoins du chat en protéines

Le chat est un vrai carnivore : ses besoins en protéine d'origine animale sont donc le double de ceux du chien. On estime que 80 à 90% des protéines contenues dans sa nourriture doivent être d'origine animale.

 

Deux acides aminés (qui entrent dans la constitution des protéines), doivent se trouver présents en quantité suffisante dans l'alimentation de votre animal : la taurine et l'arginine.

 

Ces deux acides aminés sont particulièrement cruciaux. En effet, l'arginine permet l'élimination de certains déchets toxiques produits par l'organisme (notamment l'ammoniac), tandis qu'une carence en taurine peut provoquer de graves troubles oculaires et cardiaques. Contrairement au chien, le chat n'est pas capable de synthétiser seul la taurine : c'est pourquoi il a besoin d'une alimentation spécifique qui lui en procure.

Les besoins du chat en lipides

Les matières grasses (acides gras essentiels), sources d'énergie, doivent être présentes en quantité suffisante dans l'alimentation du chat. Elles doivent représenter environ 10% de l'apport alimentaire.

 

L'acide linoléique, présent dans les huiles végétales, et l'acide arachidonique, contenu dans la viande, sont essentiels à la santé du chat.

 

Un apport de lipides trop important entraîne une prise de poids. Il convient donc de veiller tout particulièrement à ce que les chats stérilisés ou ayant tendance à l'embonpoint n'en ingèrent pas plus que nécessaire.

Les besoin du chat en glucides

Dans l'ensemble, l'apport en glucides n'est pas indispensable, puisque le chat en fabrique lui-même. Ils apportent cependant une source supplémentaire d'énergie et de fibres, utiles au bon fonctionnement de l'appareil digestif.

 

Quant aux hydrates de carbone (sucres lents), ils ne sont pas nécessaires au développement ou à la santé du chat. S'ils ne sont pas à proscrire, ils doivent en revanche être présents en faible quantité. En effet, le système digestif du chat étant celui d'un carnivore, il n'est pas efficace pour digérer l'amidon. Cette mauvaise assimilation peut entraîner de la diarrhée chez le chat.

Les besoins du chat en vitamines

Les vitamines A, PP, D et B1 sont essentielles pour la santé du chat. Elles doivent donc être présentes en quantité suffisante dans son alimentation.

 

En particulier, une carence en vitamine A entraîne des troubles de la vision ainsi qu'une perte de poil. Cependant, un excès peut rendre le chat léthargue.

 

En revanche, la vitamine C est synthétisée naturellement par son organisme, et n'a donc pas à lui être apportée par exemple via son alimentation.

Les besoins du chat en minéraux

Le chat doit aussi absorber des sels minéraux, notamment 100 à 200 mg de calcium par kilo et par jour, 50 ppm de zinc par kilo et par jour et 5 ppm de manganèse par kilo et par jour.

 

La carence ou l'excès de minéraux sont aussi néfastes l'un que l'autre à la santé de l'animal. Il est donc important de respecter cet équilibre. Les croquettes pour chats de haute qualité comprennent un apport étudié en minéraux, permettant notamment la prévention des calculs urinaires.

Le mot de la fin

L'alimentation du chat doit pouvoir répondre à tous ses besoins et prendre en compte de nombreux facteurs. En cas de doute, il est conseillé de se faire assister d'un vétérinaire afin de choisir l'alimentation la plus adaptée à votre chat. 

Reproduction interdite sans autorisation.

Magasins près de chez vous

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet