Refuge, animalerie, éleveur... : où adopter un chat ?

Refuge, animalerie, éleveur... : où adopter un chat ?

Adopter un chat n’est pas une chose à prendre à la légère. Avant toute chose, il convient bien sûr de savoir si on est prêt pour adopter un chat. Mais une fois la décision prise, de nombreuses questions se posent encore... Faut-il opter pour un chat de race ou un croisé ? Dans le premier cas, quelle race de chat choisir ? Par ailleurs, vaut-il mieux un chat mâle ou femelle ? Y a-t-il des avantages à adopter un chat adulte plutôt qu’un chaton ?


Une fois qu’on y voit plus clair sur ce que l’on recherche exactement, se pose la question du canal à choisir. Elle est loin d’être anodine, car il est important de choisir un lieu garantissant d’adopter un chat en bonne santé. Or, avec les multiples choix possibles, il est parfois difficile de s’y retrouver...

Page 1 :
La préparation du foyer
La préparation du foyer - Refuge, animalerie, éleveur... : où adopter un chat ?

Quel que soit le canal utilisé pour trouver le chat de vos rêves, il est nécessaire de se préparer mentalement à l’adoption, mais aussi logistiquement. En particulier, certains achats et aménagements intérieurs sont indispensables en amont de l’adoption elle-même, pour que le nouveau venu se sente tout de suite bien dans son nouveau foyer.

 

Une litière, une gamelle d’eau, un bol de nourriture, un panier avec une couverture et des jouets pour chat font partie du b.a.-ba à prévoir de mettre à la disposition de votre nouveau compagnon dès le jour de son arrivée. D’autres accessoires, comme un griffoir pour chat et un arbre à chat, ont tout intérêt à être ajoutés aussi tôt que possible à son environnement.

 

Le jour J, lors de l’arrivée du chat à la maison, il est important de ne pas le brusquer, de le laisser explorer sa nouvelle demeure à son rythme, afin qu’il se mette à l’aise et se sente petit à petit chez lui. Tant dans les premières heures que durant les premiers jours, il se peut que le chat soit sur ses gardes et qu’il préfère se cacher ou rester à l’écart. Dans ce cas, il est important de respecter sa tranquillité : il finira par sortir de sa cachette et/ou entamer des interactions lorsqu’il s’en sentira capable.

 

Le stress du chat lors de l’arrivée dans sa nouvelle demeure peut aussi entraîner une perte d’appétit du chat. Lui proposer – au moins au début – la même nourriture que ce à quoi il était habitué diminue la probabilité que la situation se présente, mais même dans ce cas, il peut parfaitement refuser de manger la première journée. Si la situation perdure au bout de 24 à 48 heures, il devient nécessaire de s’informer auprès du lieu d’adoption ou d’un vétérinaire afin d’obtenir des conseils.

Page 1 :
La préparation du foyer
Dernière modification : 10/14/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager