Que faire si on trouve un chat abandonné ?

Que faire si on trouve un chat abandonné ?

En France, près de 100.000 chiens et chats sont abandonnés chaque année. Il n’est donc malheureusement pas impossible de tomber sur un animal perdu au détour d’un chemin. Pour autant, un chat seul n’est pas nécessairement abandonné, car ces félins adorent vadrouiller autour de leur domicile.


Comment savoir si un chat est abandonné ? Que faire si on trouve un chat errant ou abandonné ? Peut-on décider d’adopter un chat trouvé ?

Partager
 

Qu'est-ce qu'un chat abandonné ?

Qu'est-ce qu'un chat abandonné ?

L'expression "chat abandonné" fait en général référence à un chat qui a besoin d'aide. Mais en réalité, plusieurs cas de figure peuvent être regroupés sous cette appellation :

  • Un chat effectivement abandonné par son maître ;
  • Un chat domestique qui s'est perdu ;
  • Un chat errant, donc n'appartenant à personne ;
  • Un chaton privé de sa mère, soit parce qu'elle l'a rejeté, soit parce qu'elle n'est pas rentrée au foyer (accident, maladie, empoisonnement, etc.).

 

Il arrive parfois aussi qu'un chat domestique en train de se promener, ou un chaton en train d'attendre sa mère, soit pris par erreur pour un chat abandonné. Pour éviter de commettre un impair, en particulier dans le cas d'un animal en bas âge, il est donc primordial de savoir identifier correctement le cas dans lequel on se situe. Heureusement, une rapide observation est généralement suffisante pour y parvenir.

Comment reconnaître un chat abandonné ?

Comment reconnaître un chat abandonné ?

En dehors des signes évidents tels que le port d'un collier, d'accessoires, etc., un chat qui n'est pas abandonné - et qui n'a donc pas besoin d'aide - a tendance à être propre, calme, plutôt dodu. Si c'est le cas, il y a des chances que l'animal soit simplement en train de se promener, ou, dans le cas d'un chaton, d'attendre sa mère partie chasser ou défendre son territoire.

 

À l'inverse, un chat perdu ou abandonné - et qui a donc besoin d'assistance - est généralement sale, maigre, et peut aussi sembler abattu ou désorienté. Son pelage est souvent en mauvais état, et il a tendance à se gratter souvent, s'il est infesté par des parasites. Un chaton perdu ou orphelin a aussi tendance à pleurer avec insistance.

 

Quel que soit le cas de figure, si on trouve un chat abandonné, il convient de savoir porter secours au malheureux animal.

Comment approcher un chat abandonné en toute sécurité ?

Comment approcher un chat abandonné en toute sécurité ?

Si le chat trouvé est effectivement perdu, le premier défi est de réussir à l'attraper, pour pouvoir ensuite le confier aux services compétents. Cela n'est pas forcément aisé, car il y a de grandes chances qu'il soit nerveux et peu conciliant. Il faut donc rester prudent, au risque de se faire mordre ou griffer.

 

Pour y arriver, le mieux est de maintenir d'abord une certaine distance et de lui parler doucement pour le calmer. Si on constate une certaine agressivité du chat, par exemple si ce dernier siffle ou crache, mieux vaut s'en tenir là et contacter directement la fourrière de la commune. Elle se chargera elle-même de l'attraper et de s'en occuper.

 

En revanche, s'il fait mine de se rapprocher ou s'il baisse la tête, on peut tenter de réduire la distance. Une fois à proximité, mieux vaut s'agenouiller pour ne pas l'effrayer. En lui tendant la main pour qu'il la renifle, on gagne plus facilement sa confiance, et on l'incite par la même occation à faire le premier pas. On peut aussi tenter de le caresser pour le rassurer, si bien sûr il le permet. Il est recommandé de donner de l'eau au chat et/ou quelque chose à manger : il devrait ensuite se laisser manipuler plus facilement.

À qui confier un chat abandonné ?

Une fois que le chat est calmé et qu'il se laisse approcher, l'action à mener dépend de son âge et de son état de santé.

Si le chat (ou chaton) est blessé ou malade

Si le chat (ou chaton) est blessé ou malade

S'il porte des marques de griffures ou morsures, s'il boite ou a l'air en mauvaise santé, l'animal a besoin de soins. Il passe alors automatiquement sous la responsabilité de la commune qui, une fois prévenue, charge la fourrière de le transporter chez le vétérinaire de garde le plus proche. La prise en charge des soins portés au chat revient au propriétaire s'il est identifié, et à la commune dans le cas contraire.

 

Il est aussi possible de le récupérer et de le conduire soi-même jusqu'à une clinique vétérinaire, mais cette option n'est pas conseillée. En effet, non seulement un chat en mauvaise santé peut montrer une certaine agressivité et être difficile à gérer, mais en plus c'est à la personne qui le récupère d'avancer les frais liés aux soins. De surcroît, le chat trouvé peut éventuellement blesser ou contaminer les autres animaux du foyer, voire les humains s'il est infecté par une zoonose, maladie du chat transmissible à l'Homme.

S'il s'agit d'un chaton

S'il s'agit d'un chaton

Comme dans le cas d'un chat blessé ou malade, il est impératif d'amener le chaton trouvé jusqu'au vétérinaire de garde le plus proche, non sans avoir d'abord bien vérifié que sa mère ne s'est pas simplement absentée un instant. Le transport jusqu'à la clinique vétérinaire peut se faire soit par le biais de la fourrière communale, soit par vos propres moyens. Le vétérinaire évalue alors l'âge du chat et les éventuels soins à lui prodiguer en urgence.

 

À noter que plus un chaton est jeune, plus les soins à lui apporter doivent être soutenus pour réussir à le maintenir en vie. Un chaton de moins de 4 semaines a d'ailleurs très peu de chances de survivre sans sa mère. C'est la raison pour laquelle il est fortement recommandé d'une part de ne l'emporter que s'il est réellement abandonné, et d'autre part de le confier à un spécialiste plutôt que de chercher à le soigner soi-même.

S'il s'agit d'un chat adulte en bonne santé

<strong>S'il s'agit d'un chat adulte en bonne santé</strong>

Si le chat ne se trouve dans aucun des deux cas précédents, il n'a a priori pas besoin de soins immédiats. On peut donc prendre un peu de temps pour essayer de remonter jusqu'à son maître éventuel.

 

S'il porte un collier ou une médaille avec les coordonnées du propriétaire, rien de plus simple : il suffit de téléphoner ou de se rendre au domicile de la personne en question, et la mission de sauvetage peut prendre fin.

 

Si le chat ne porte aucun accessoire visible, il possède peut-être un tatouage ou une puce électronique, permettant l'identification du chat. Le mieux est donc d'emmener le chat jusqu'au refuge animalier ou au vétérinaire le plus proche. Chacun d'eux possède un lecteur de puce et un accès au Fichier National Félin : si l'animal est identifié par l'une ou l'autre méthode, le propriétaire sera facilement retrouvé et pourra récupérer son précieux compagnon.

 

Bien sûr, la probabilité qu'un chat soit identifié varie en fonction des pays : elle est par exemple beaucoup plus élevée en France et en Belgique, car l'identification des chats domestiques y est obligatoire, mais elle est moindre au Canada et en Suisse, puisque la réglementation y est moins contraignante. La recherche d'un tatouage ou d'une puce n'est malgré tout jamais à négliger, quel que soit le pays où on se situe.

 

Enfin, dans le cas où l'animal n'est pas identifié, il sera confié à la fourrière et y attendra que son maître éventuel se manifeste, avant d'être confié à un refuge pour une adoption. À noter que ceci n'est vrai que dans les départements indemnes de la rage féline : dans ceux qui sont touchés, on pratique systématiquement l'euthanasie des chats non identifiés.

Peut-on adopter un chat abandonné ?

Peut-on adopter un chat abandonné ?

Dans le cas où le chat n'est pas identifié, il faut respecter quelques règles avant de pouvoir le garder, sous peine d'être considéré comme un voleur aux yeux de la loi. Le propriétaire éventuel disposant d'un délai légal pour se manifester, il convient avant toute chose de déclarer le chat trouvé auprès de la commune (mairie, fourrière, police, etc.). La durée de ce délai diffère selon les pays : elle est par exemple de 8 jours en France et en Belgique, alors qu'elle est de 2 mois en Suisse.

 

Dans l'attente de la fin du délai légal, le chat est généralement confié à la fourrière. Il est toutefois possible de se proposer pour :

  • Garder l'animal à son domicile pendant cette durée : dans ce cas, les coordonnées du propriétaire de fortune sont transmises au maître effectif si celui-ci finit par se manifester ;
  • L'adopter en priorité si personne ne vient le réclamer avant la fin du délai.

 

Par ailleurs, même si personne n'a réclamé le chat au terme du délai prévu et qu'il a été adopté par un nouveau maître, il est toujours susceptible d'être renvoyé dans son foyer d'origine si le propriétaire initial finit par être retrouvé. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut donc mieux effectuer quelques recherches avant de décider de l'accueillir définitivement.

 

Mener une enquête de voisinage autour de l'endroit où le chat a été trouvé, coller des affiches, publier une annonce sur Internet (comme par exemple sur la plate-forme Filalapat opérée par l'I-Cad, pour les propriétaires basés en France) et les réseaux sociaux sont autant de moyens qui ont fait leurs preuves.

Le mot de la fin

De nombreux pays sont confrontés au phénomène d'abandon des chats, mais aussi à celui des chats errants. En contactant les services dédiés lorsqu'on trouve un animal perdu ou abandonné (après s'être bien assuré qu'il est effectivement perdu ou abandonné !), on lui permet d'être soigné, vacciné et correctement nourri. 

 

Dans la même veine, on peut aussi décider d'adopter un chat en refuge. Dans ce cas, il faudra bien sûr penser à faire identifier son chat !

Dernière modification : 09/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Auteur

Le site des animaux de compagnie.

Voir le site

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet