Chat de gouttière ou chat de race ?

Trois chatons assis côte à côte sur une table en bois

Même si l'on trouve globalement beaucoup moins de petits félins pure race que chez nos compagnons canins, n’importe quel futur adoptant peut se demander s’il vaut mieux opter pour un animal de race ou un chat de gouttière.


Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix dans l’absolu, car les deux options ont à la fois des avantages et des inconvénients. Il revient donc à chacun de décider en fonction de ses attentes et contraintes.

Les avantages et inconvénients d'un chat de race

Les avantages d'un chat de race

Un chat avec pedigree possède un physique typique de la race à laquelle il appartient. C’est évidemment un aspect important si on est très soucieux d’adopter un animal conforme à certains critères esthétiques bien précis.

 

De plus, il a en général des traits de caractère assez définis, qu’il partage avec ses congénères appartenant à la même race. Par exemple, certaines races sont connues pour être très « pot-de-colle », d’autres très joueuses, etc. Il faut toutefois bien sûr se méfier des généralités : chaque individu a son tempérament propre, et certains n’ont pas du tout le caractère de leur race. Néanmoins, dans la plupart des cas, adopter un chat de race permet de savoir à quoi s’attendre en termes de comportement.

 

Pour certaines personnes, ce point est particulièrement rassurant ou crucial. Par exemple, si on vit en appartement, il est préférable de se tourner vers une race connue pour être particulièrement adaptée à la vie en intérieur.

 

Enfin, un chat de race peut concourir en exposition féline, alors que les chats de gouttière ne sont pas admis dans ce type d’évènements.

Les inconvénients d'un chat de race

Les organismes nationaux et clubs de race veillent au grain pour maintenir une certaine harmonie au sein de la population de chaque race, et orientent le travail des éleveurs dans telle ou telle direction. Ainsi, pour conserver voire accentuer certaines caractéristiques physiques et comportementales qui la caractérisent, ces derniers tendent à limiter la reproduction aux individus présentant un profil typique proche les uns des autres.

 

De ce fait, le patrimoine génétique des représentants de la race est plus pauvre que celui des chats de gouttière, et leur taux de consanguinité est parfois trop élevé. Ces deux facteurs augmentent le risque de maladies héréditaires, et quelques-unes ont une prévalence particulièrement élevée au sein de certaines races, comme la polykystose rénale ou la cardiomyopathie hypertrophique. Il existe toutefois de nos jours de nombreux tests génétiques permettant de dépister un certain nombre d’entre elles, et les éleveurs sérieux ne manquent pas d’y avoir recours pour exclure de la reproduction tout sujet présentant un risque de transmission d’une tare héréditaire à ses éventuels descendants.

 

Cela contribue d’ailleurs à un autre inconvénient majeur des chats de race : leur prix. En effet, s’occuper des parents ainsi que de leurs chatons engendre diverses dépenses, sans parler du fait que le travail de l’éleveur doit aussi en lui-même être rémunéré. Ainsi, un chaton de race coûte rarement moins de 500 à 1000 euros, et peut parfois atteindre voire dépasser les 2000 euros pour une race très demandée et/ou un individu dont les caractéristiques physiques le prédestinent à briller dans les expositions félines.

 

On paye donc un prix plus élevé pour un chat… qu’on garde moins longtemps. En effet, malgré les précautions et les efforts des éleveurs, un chat de race est en moyenne plus fragile qu’un chat de gouttière et a une durée de vie inférieure. Plusieurs études l’ont montré, à l’image par exemple de celle intitulée « Longevity and mortality of cats attending primary care veterinary practices in England », publiée en 2015 dans le Journal of Feline Medicine and Surgery et portant sur plus de 4000 chats : la longévité médiane observée chez ceux qui sont de race était de 12,5 ans, contre 14 ans pour les chats de gouttière.

 

Le fait qu’un chat de race soit moins robuste implique d’ailleurs qu’en plus de devoir dépenser davantage pour l'acheter, il faut en faire de même tout au long de sa vie pour sa santé : consultations chez le vétérinaire, médicaments et autres traitements, etc. Cela dit, force est de constater qu'à long terme il coûte un peu moins cher en nourriture et autres dépenses courantes, puisqu'il vit moins longtemps...

Les avantages et inconvénients d'un chat de gouttière

Les avantages d'un chat de gouttière

Les avantages d'un chat de gouttière

En premier lieu, les chats de gouttière laissent plus de place à la surprise et à la diversité. En effet, tant leur physique que leur caractère est le fruit du hasard, de la nature, et non d’un travail de sélection. Aux yeux de certains adoptants, c’est un aspect séduisant.

 

De plus, un chat de gouttière est réputé avoir en moyenne une santé plus solide et une espérance de vie plus longue qu’un chat de race. Il constitue donc un choix idéal si on cherche un compagnon avec qui partager un grand nombre d’années et dont la santé est le moins possible source d’inquiétude.

 

L’aspect financier peut aussi entrer en ligne de compte. Au-delà du fait que le budget santé d’un chat de gouttière est généralement moins élevé, le montant à débourser pour son acquisition est très faible voire nul.

 

Enfin, opter pour un chat de gouttière peut également être considéré comme une bonne action, en particulier dans le cas où on adopte dans un refuge. En effet, alors que les individus de race trouvent généralement preneurs assez facilement, les choses peuvent être bien plus compliquées pour ceux qui ne le sont pas, en particulier ceux qui sont déjà adultes voire un peu âgés. Certains attendent des mois ou des années avant d’être recueillis par de nouveaux propriétaires, voire ne le sont jamais.

Les inconvénients d'un chat de gouttière

Les inconvénients d'un chat de gouttière

Le principal inconvénient d’un chat de gouttière est que son tempérament est assez imprédictible. En effet, alors que celui-ci est assez similaire chez les représentants d’une même race (même s’il existe toujours des exceptions) et donc qu’il est possible de savoir à quoi normalement s’attendre, c’est loin d’être le cas avec un chat de gouttière. Toutefois, s’il est déjà adulte, son caractère a peu de chances de changer du tout au tout : passer un peu de temps avec lui est utile pour y voir plus clair à ce niveau. Dans le cas d’un chaton, c’est beaucoup plus aléatoire : il est fort hasardeux de faire des prédictions sur le tempérament qui sera le sien une fois adulte.

 

Par ailleurs, un chat de gouttière est souvent plus baroudeur, davantage adapté à la vie en extérieur. S’il est adopté par des personnes vivant en appartement et n’ayant pas la possibilité de le faire sortir, il est possible qu’il s’adapte difficilement à une vie entre quatre murs.

 

Enfin, il est impossible de participer aux expositions et aux concours félins avec un chat de gouttière, puisque ces évènements sont réservés aux chats de race.

Dernière modification : 03/29/2022.