Adopter un chat dans une animalerie ou un marché

Adopter un chat dans une animalerie ou un marché

Avant d’adopter un chat dans une animalerie, il est primordial de s’informer sur la provenance de l’animal. Certaines animaleries sont plutôt vertueuses et vendent des chatons provenant d’éleveurs félins professionnels ou de particuliers, mais d’autres s’approvisionnent auprès de filières clandestines. Adopter son chat auprès de tels professionnels, c’est non seulement contribuer au trafic d’animaux (par exemple en provenance d’Europe de l’Est), mais aussi se retrouver avec un compagnon ne présentant pas les garanties suffisantes en terme de santé physique et/ou psychologique.

 

Les animaux vendus en animalerie sont souvent séparés trop tôt de leur mère et se retrouvent isolés dans des cages qui les empêchent de se sociabiliser et de bien se développer, relégués qu’ils sont au rang de simples objets de consommation présentés dans les vitrines d’un magasin. Les animaleries qui encouragent ces pratiques ne respectent pas le bien-être des animaux, et il faut à tout prix éviter d’adopter un chat dans ces établissements.

 

Les mêmes précautions devraient être prises lors de l’adoption d’un chat dans une foire. Certains chats proviennent d’éleveurs de chats professionnels et sont parfaitement en règle, mais d’autres sont vendus illégalement, voire carrément issus de trafics d’animaux. Au demeurant, en France, l’article L.214-7 du code rural interdit la vente d’animaux dans des marchés qui ne leur sont pas consacrés.

Dernière modification : 10/14/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager