Les harnais pour chat : choix, prix, conseils, dangers...

Un chat noir avec un harnais rose

Il est de notoriété publique que les chats aiment se déplacer à leur guise et tiennent à leur liberté de mouvement. Il faut dire qu'ils se distinguent par leur souplesse et leur agilité impressionnantes : il paraît normal en quelque sorte qu'ils y soient attachés. D'ailleurs, il est bien difficile par exemple de leur faire porter des chaussures ou un manteau, contrairement aux chiens qui s'y habituent bien plus facilement.


L'idée de mettre un harnais à un chat peut donc surprendre. Pourtant, c'est un accessoire utile et bien pratique dans certaines circonstances, notamment pour les promenades en laisse.


Quels sont les avantages d'un harnais ? Est-ce approprié pour tous les chats ? Comment choisir le meilleur modèle pour son animal ? Existe-t-il des risques ou des points auxquels être vigilant quand un chat porte un harnais ?

Qu'est-ce qu'un harnais pour chat ?

Un gros chat gris avec un harnais

Un harnais pour chat est un accessoire composé de sangles et/ou de tissus entourant le cou, la poitrine et/ou le torse d'un chat et permettant de le tenir en laisse, dans le but généralement de le promener. C'est l'équivalent d'un harnais pour chien, mais destiné aux représentants de la gent féline.

 

Il est donc destiné à contrôler ses mouvements dans quelques situations précises, par exemple une promenade ou une sortie - après quoi, il faut le lui retirer. En effet, il n'a pas vocation à être porté longtemps : d'ailleurs, l'intéressé finirait probablement par être importunité et le faire savoir, même si cet objet n'est évidemment pas douloureux pour lui. Il n'a pas non plus pour utilité de le tenir au chaud, contrairement à un manteau pour chat

 

Contrairement à d'autres, un harnais n'est pas forcément un accessoire pour chat indispensable. En effet, si l'on souhaite tenir son animal en laisse, il est possible de le faire en accrochant celle-ci à son collier. Utiliser un harnais plutôt qu'un collier est toutefois nettement plus recommandé, ce pour diverses raisons.

Pourquoi utiliser un harnais pour chat ?

Un chat noir équipé d'un harnais rose est allongé dans l'herbe

Lorsqu'on souhaite attacher son chat à une laisse (par exemple pour une promenade ou pour s'assurer qu'il ne sort pas d'un certain périmètre), il n'est pas indispensable d'utiliser un harnais : on peut parfaitement se contenter d'un simple collier sur lequel on accroche celle-ci.

 

Cela étant, le harnais présente l'avantage de répartir l'effort de traction de la laisse sur l'ensemble du thorax, au lieu qu'il s'applique uniquement sur le cou. Cela limite le risque de blessure si l'animal tire dessus pour se libérer ou si au contraire on tente de le retenir pour l'empêcher d'aller à un endroit où il ne doit pas aller : traverser une route, monter sur un arbre...

 

Il ne faut pas perdre de vue en effet que le cou est une zone fragile, aussi bien pour un humain que pour un chat ou un autre animal : une traction importante à ce niveau peut non seulement causer des douleurs importantes, mais en plus comprimer la gorge voire endommager les vertèbres cervicales. Certes, un chat a peu de chances d'exercer une pression suffisamment importante sur la laisse pour se faire vraiment mal - contrairement à un chien, qui peut avoir beaucoup plus de force. Malgré tout, mieux vaut tâcher d'épargner cette zone sensible.

 

Le harnais a également un autre avantage : il est plus difficile à retirer qu'un simple collier. Le chat a donc moins de chances de parvenir à se détacher et à prendre la poudre d'escampette.

Dans quels cas utiliser un harnais pour chat ?

Un beau chat blanc avec un harnais allongé sur un muret

Un chat aime généralement disposer d'un libre accès à l'extérieur, pour pouvoir aller et venir à sa guise dans son environnement - en particulier si l'on possède un jardin. Ce n'est toutefois pas toujours possible, parce que le logement n'est pas adapté (par exemple si l'on vit dans un immeuble) et/ou parce que l'extérieur est trop dangereux pour l'y laisser sans surveillance (par exemple si on habite près d'une route très fréquentée).

 

Un harnais est alors pratique pour permettre à son compagnon de profiter de l'extérieur en toute sécurité (dans son jardin, un parc, un espace vert, etc.), comme on le ferait pour un chien. Pour peu qu'il soit endurant et plutôt sportif, on peut même carrément faire de la randonnée avec son chat, en l'équipant d'un harnais et d'une laisse pour garder le contrôle sur ses déplacements et éviter qu'il ne s'enfuie.

 

Un autre cas de figure dans lequel cet objet s'avère utile est quand on souhaite attacher son animal à un point fixe (un arbre, un poteau, une barrière...) avec une laisse. On évite ainsi qu'il puisse prendre la poudre d'escampette, tout en lui permettant de disposer d'un périmètre plus ou moins large dans lequel il est en mesure d'évoluer, plutôt que de rester cantonné entre quatre murs.

Le harnais convient-il à tous les chats ?

Un grand chat avec un harnais marche sur un tronc d'arbre

Techniquement, il est possible de trouver un harnais pour n'importe quel chat - à moins qu'il ait des dimensions vraiment inhabituelles. La question est plutôt de savoir s'il peut accepter de porter un tel accessoire, car ce n'est pas toujours le cas...

 

Dans l'ensemble, s'il est habitué au harnais dès son plus jeune âge, il y a des chances qu'il l'accepte plus facilement tout le reste de sa vie. Il est donc recommandé dans la mesure du possible de commencer relativement tôt, par exemple dès qu'il a trois ou quatre mois. À cet âge, il a normalement déjà reçu tous ses vaccins, et est donc protégé contre certaines graves maladies qu'autrement il pourrait contracter au dehors.

 

Néanmoins, même dans le cas d'un individu déjà adulte et qui n'a jamais été familiarisé avec cet objet, rien n'empêche de faire un essai pour voir comment il se comporte : en fonction de son caractère et de son vécu, il peut s'accommoder plus ou moins facilement d'un harnais, ou au contraire ne pas du tout s'y faire. Le cas échéant, il ne faut bien sûr pas insister.

 

Certaines races sont toutefois connues pour être plus dociles que les autres, si bien que leurs représentants ont en général moins de difficulté à être promenés en laisse et/ou équipés d'un collier ou d'un harnais : c'est le cas par exemple du Bobtail Américain, du Pixie-Bob ou encore du Burmese Américain. Pour autant, cela ne signifie pas que tout individu appartenant à l'une de ces races accepte sans problème une laisse et un harnais ; simplement, la probabilité qu'il s'en accommode est plus élevée, toutes choses égales par ailleurs.

Les différents types de harnais pour chat

Une femme dans un magasin d'accessoires pour chat

Contrairement à ce que l'on observe pour les chiens, les harnais pour chat sont loin d'être très variés. Il faut dire que leur usage est plus restreint, puisqu'il se cantonne au cas où on souhaite promener son animal et à celui où on souhaite l'empêcher de trop s'éloigner d'un point donné.

 

Globalement, il existe deux grands types de harnais pour chat :

  • ceux constitués de simples sangles ;
  • ceux ressemblant à des sortes de vestes.

 

On trouve de nombreux modèles de chaque type, qui se différencient les uns des autres par leur matériau, leur taille, leur système d'attache, leur couleur...

Les harnais sous forme de sangles

Un gros chat Exotic Shorthair en laisse et harnais

Les harnais pour chat les plus simples sont constitués de simples sangles, qui entourent généralement le cou ainsi que le thorax de l'animal.

 

Ils présentent l'avantage d'être à la fois légers, peu invasifs (puisqu'ils ne sont constitués que de peu de matière) et surtout peu coûteux : les modèles les moins chers sont de ce type, et coûtent autour de 5 euros à peine.

 

En outre, ils sont faciles à faire porter à l'intéressé : généralement, ils s'attachent avec de simples clips ou s'enfilent par la tête puis s'ajustent avec de simples boucles de réglage.

 

Enfin, contrairement aux modèles sous forme de veste, ils ne donnent pas chaud à l'animal, puisqu'ils n'enveloppent pas la partie avant de son corps.

 

L'inconvénient majeur des harnais à sangles est qu'il lui est plus facile de s'en débarrasser : il suffit que les sangles soient un peu trop lâches pour qu'il parvienne à dégager une patte, voire à s'en extraire totalement.

Les harnais sous forme de veste

Un chat noir et blanc porte un harnais sous forme de veste

Les harnais pour chat plus sophistiqués prennent généralement la forme de petites vestes, qui enveloppent plus ou moins largement le thorax et le dos de l'animal.

 

Ils ont comme avantage de permettre une meilleure répartition de l'effort de traction sur le corps, puisqu'ils couvrent une plus grande surface qu'un modèle à sangles.

 

De plus, l'animal a moins de chances de parvenir à s'en extraire, même s'il se contorsionne ; les harnais anti-fugue pour chat sont d'ailleurs généralement des modèles à veste, et non à sangles.

 

L'inconvénient est qu'ils sont forcément plus invasifs, puisqu'ils couvrent une grande partie du corps. Un chat un peu sensible a donc davantage de chances d'être perturbé et de ne pas réussir à s'y habituer. Une solution peut toutefois consister à commencer avec un harnais à sangle, puis de passer à une veste une fois que l'animal s'y est habitué - si effectivement il s'y habitue.

Comment choisir un harnais pour chat ?

Les critères à prendre en compte au moment de choisir un harnais pour son chat peuvent être assez nombreux. Néanmoins, les plus importants sont le type de harnais, la taille, le matériau utilisé ainsi que le système d'attache. Libre ensuite à chacun d'accorder plus ou moins d'attention à d'autres comme le prix ou la couleur, en fonction de ses contraintes ou exigences.

Quel type de harnais pour chat choisir ?

Un chat blanc équipé d'un harnais rose dans un jardin

Les deux principaux types de harnais pour chat ont globalement la même utilité, la principale différence étant la surface du corps qu'ils recouvrent.

 

Dans le cas d'un chat plutôt docile et qui s'accommode déjà bien d'un collier voire d'un harnais, le mieux est d'opter pour une veste : l'effort exercé par la laisse est alors mieux réparti sur le corps, et les chances qu'il parvienne à s'extirper plus faibles. C'est d'autant plus utile s'il est particulièrement vif et/ou dynamique.

 

Dans le cas d'un chat peu commode, mieux vaut au contraire opter pour un harnais à sangles : étant moins invasif, il a moins de chances de poser problème. Cela étant, il peut néanmoins s'avérer trop envahissant pour lui : il n'y a alors pas d'autre choix que de se rabattre sur un simple collier - ou de renoncer aux promenades en laisse si même ce dernier n'est pas accepté.

Quelle taille de harnais pour chat choisir ?

Un jeune Abyssin avec un harnais dehors lors d'une promenade

Une fois qu'on a choisi quel type de harnais on souhaite acquérir, le critère le plus important est la taille. Il faut en effet que l'accessoire soit suffisamment large pour ne pas serrer l'animal ni lui faire mal, et en même temps suffisamment près du corps pour bien le maintenir et ne pas glisser pendant la marche.

 

Faire le bon choix nécessite de prendre les mesures de son compagnon. Les plus utiles sont généralement le tour de cou et le tour de poitrine (ou thorax), car ce sont le plus souvent les deux endroits où le harnais s'attache. Pour qu'il puisse être enfilé sans problème et ne serre pas trop, le mieux est de prévoir une marge de 2 ou 3 centimètres par rapport aux mesures réalisées. Cela dit, la plupart des modèles disposent d'un système de réglage permettant de les ajuster au mieux.

 

Ils sont le plus souvent proposés en plusieurs tailles : S, M, L et/ou XL. Voici un tableau présentant les dimensions approximatives pour chacune des tailles, sachant qu'elles peuvent varier un peu d'un modèle à l'autre :

 

Taille Tour de cou Tour de poitrine
S 25 cm 35 cm
M 30 cm 40 cm
L 35 cm 45 cm
XL 40 cm 55 cm

 

Pour ne pas commettre d'erreur, le mieux est de s'en référer aux dimensions exactes indiquées sur la notice ou l'emballage du harnais que l'on envisage d'acheter, et de les comparer à celles de son animal. Si on hésite entre deux tailles, mieux vaut prévoir un peu trop grand que trop petit.

Quel matériau choisir pour un harnais pour chat ?

Un beau chat de type Burmilla en laisse dans un jardin

La majorité des harnais sont faits en nylon ou en cuir, mais on en trouve aussi qui sont fabriqués dans d'autres matériaux - par exemple du coton.

 

Le nylon est le matériau qui présente le plus d'avantages, toutes choses égales par ailleurs : il est confortable, peu cher, facile d'entretien et résistant aux conditions extérieures (chaleur, humidité, pluie...).

 

Le coton ne manque pas d'atouts lui non plus, mais a l'inconvénient d'absorber facilement l'eau et l'humidité : cela le rend moins solide et robuste.

 

Quant au cuir, il a certes l'avantage d'être esthétique, mais non content d'être plus difficile à entretenir, il est généralement plus lourd et donc moins agréable à porter. Si on souhaite acheter un harnais en cuir, mieux vaut garder ces inconvénients en tête pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

 

Enfin, certains fabricants proposent des harnais respirants, c'est-à-dire qui évacuent efficacement l'humidité et laissent bien circuler l'air, ce qui leur permet de tenir moins chaud. Il faut savoir toutefois que le chat transpire très peu au niveau du cou et du thorax : recourir à un harnais respirant s'avère donc moins utile que pour l'être humain.

Quel système d'attache choisir ?

Une femme caresse un chat équipé d'un harnais

Un autre critère majeur auquel prêter attention lors du choix d'un harnais pour chat est le système d'attache - même si c'est moins important que le type de modèle, la taille et le matériau.

 

Dans l'ensemble, on trouve trois types d'attaches :

 

  • le velcro, avec un système de scratch. Il est très simple d'utilisation, mais peut faire mal à l'animal si des poils se prennent dedans. En outre, il tend à perdre en efficacité avec le temps, et finit par ne plus se fermer correctement ;

 

  • le clip, avec les deux parties de la sangle à assembler. Il est lui aussi très pratique pour fermer le harnais rapidement, mais peut pincer la peau quand on le ferme si l'on n'y prend pas garde ;

 

  • la boucle, comme pour une ceinture. Elle est potentiellement un peu moins pratique à utiliser, et si aucun des trous de la sangle ne correspond à la bonne taille, il est nécessaire d'en créer un autre. En contrepartie, elle présente moins de risques de faire mal à l'animal, à moins bien sûr d'être trop serrée - mais celai vaut pour tous les types d'attaches.

 

En dehors de ces quelques aspects, il n'y a pas vraiment de différences notables d'un système à l'autre ou d'arguments incitant à privilégier l'un en particulier.

Combien coûte un harnais pour chat ?

Un chat Bengal avec un harnais est allongé dans l'herbe

Un harnais pour chat ne coûte pas bien cher, surtout si on compare à l'équivalent côté chiens - qui peut facilement atteindre voire dépasser les 30 euros.

 

En effet, les prix les plus bas se situent aux alentours de 5 euros seulement : ils correspondent le plus souvent à de simples sangles en nylon dotées d'un système d'attache basique.

 

Les modèles haut de gamme coûtent autour de 20 euros : il s'agit généralement de vestes agréables à porter et même pour certaines dotées de bandes réfléchissantes qui permettent à l'animal d'être bien visible lorsqu'il fait sombre. 

 

En tout état de cause, un modèle de qualité nécessite de débourser au moins une dizaine d'euros : c'est le montant qu'il faut s'attendre à payer pour un bon accessoire, à la fois bien conçu et suffisamment solide pour durer dans le temps. Même si l'on peut trouver moins cher, mieux vaut éviter les premiers prix, car la qualité laisse souvent à désirer.

 

Il convient en tout cas de souligner que beaucoup de harnais pour chat sont vendus avec une petite laisse classique, généralement en nylon. Ce n'est pas forcément très utile si l'on en possède déjà une de qualité, mais dans le cas inverse ce peut être une bonne affaire - sachant qu'acheté seul, un tel objet coûte aux alentours de 5 euros.

Comment habituer un chat à son harnais ?

Un chat Bengal équipé d'un harnais est allongé dans l'herbe

Il n'est pas toujours simple de faire accepter un harnais à un chat, fût-il docile. Le mieux est de tâcher de l'y habituer dès son plus jeune âge : on augmente ainsi fortement les chances qu'il finisse par l'accepter.

 

  • L'idéal est de commencer en déposant le harnais dans une pièce où il a l'habitude de se rendre (par exemple le salon), afin de lui permettre de le découvrir tranquillement. Comme c'est un animal curieux, il y a des chances qu'il repère rapidement ce nouvel accessoire et vienne le renifler.

 

  • Une fois qu'il n'y fait plus attention (ce qui prend généralement quelques jours), on peut tenter de lui mettre le harnais, dans une pièce sécurisée. Le mieux est de ne pas le fermer au début pour qu'il ne se sente pas oppressé, et le laisser faire quelques pas ainsi pour voir comment il réagit. S'il semble mal à l'aise voire stressé, il est inutile d'insister : mieux vaut lui enlever le harnais et retenter un autre jour. Dans le cas contraire, on peut attendre quelques minutes avant de lui retirer l'accessoire, puis le caresser voire lui donner une friandise pour le féliciter. Il ne reste qu'à répéter l'exercice de temps en temps, en laissant le harnais de plus en plus longtemps sur lui puis en y attachant la laisse, jusqu'à ce qu'il ne fasse plus vraiment attention. Cela peut prendre plusieurs semaines au total pour qu'il soit parfaitement à l'aise.

 

  • Une fois cette étape franchie, les premières sorties avec le harnais peuvent commencer. L'idéal est de se placer dans un jardin, ou éventuellement dans un parc calme - quitte à utiliser une cage de transport pour chat pour transporter ce dernier jusqu'à un endroit adéquat. La façon de procéder est globalement la même qu'en intérieur : on commence par des séances courtes pour voir sa réaction, puis on augmente peu à peu la durée au fur et à mesure de ses progrès.

 

Il faut toutefois savoir que certains chats ne s'habituent jamais vraiment au harnais, ni au fait d'être tenus en laisse. Il est donc inutile d'insister si jamais l'on voit que son compagnon n'apprécie pas l'exercice : le forcer à rester attaché risque simplement d'augmenter son stress et donc d'être plus contreproductif qu'autre chose.

Le harnais est-il dangereux pour le chat ?

Un chat avec un harnais grimpe à un arbre

Lorsqu'il est bien choisi et utilisé, un harnais pour chat n'est pas dangereux. Au contraire, il remplace avantageusement un collier : quand on tire sur la laisse, la pression qui s'exerce sur le cou et la gorge est plus faible, ce qui réduit fortement les risques de blessure.

 

Il peut toutefois représenter un danger si jamais le petit félin parvient à s'échapper avec le harnais toujours sur lui - voire avec la laisse qui traîne derrière. En effet, l'un comme l'autre peuvent rester accrochés quelque part - par exemple à une branche ou un buisson. Il risque alors de ne pas pouvoir se dégager, voire de s'étrangler en tentant de se libérer. C'est d'ailleurs ce qui explique qu'il ne faut pas faire porter un harnais - ni même un collier - à un chat qui évolue librement en extérieur.

 

Pour la même raison, mieux vaut ne pas lui permettre de grimper aux arbres lorsqu'on le promène en laisse vêtu d'un harnais relié à une laisse : l'un comme l'autre pourraient s'accrocher dans une branche et être à l'origine d'un accident. Le risque existe d'ailleurs aussi si la laisse est attachée à un simple collier.

 

En dehors de ces deux aspects, faire porter un harnais à son chat ne présente pas de risques particuliers et peut être effectué sans crainte.

Conclusion

Le harnais n'est pas un accessoire réservé aux chiens : on peut aussi en mettre un à un chat. C'est toutefois moins évident, car en général ce dernier accepte difficilement de porter quoi que ce soit, et n'apprécie pas non plus forcément d'être attaché à une laisse.

 

Le jeu est néanmoins susceptible d'en valoir la chandelle : si l'on parvient effectivement à l'habituer à cet objet et à le lui faire accepter, de nouvelles possibilités s'offrent alors à lui. Par exemple, il devient possible de l'emmener hors du domicile, dans un espace vert voire en randonnée, sans craindre qu'il fugue et/ou ne soit victime d'un accident.

 

Néanmoins, les chances qu'un chat n'accepte jamais d'être tenu en laisse - ou même de porter un harnais - sont loin d'être faibles, a fortiori si on tente de l'y habituer alors qu'il est déjà adulte. Le cas échéant, il ne faut pas s'en formaliser : même si on ne peut pas le promener, il existe d'autres méthodes pour le rendre heureux. On peut par exemple installer chez soi un arbre à chat supplémentaire (si possible près d'une fenêtre, pour qu'il puisse regarder ce qui se passe au dehors), lui offrir toutes sortes de jouets, mettre à sa disposition des boîtes en carton vides pour qu'il puisse s'amuser dedans, lui donner de l'herbe euphorisante pour chat, etc. Ce ne sont vraiment pas les idées pour occuper un chat qui manquent.

Dernière modification : 11/14/2022.

Discussions sur ce sujet

Apprendre à mon chat à porter un harnais.

Bonjour à tous, Comment devrais-je apprendre à mon chat à porter un harnais s'il vous plaît? C'est pour pouvoir...

Comment habituer mon chat au harnais pour les ballades à l’extérieur ?

Bonjour tout le monde, mon chaton a 4 mois et demi. Je vis dans un appartement et depuis quelques jours, il gratte...

Chien.com

Vous aimez aussi les chiens ?