Transporter son chat : cage et sac de transport

Transporter son chat : cage et sac de transport

Contrairement aux chiens, les chats ne sont pas des animaux que l’on emmène partout avec soi. Néanmoins, il est parfois nécessaire de les transporter, que ce soit pour les amener en vacances ou pour une simple visite chez le vétérinaire.


Selon le moyen de locomotion et la morphologie du chat, les accessoires à utiliser varient. Dans tous les cas, ils requièrent d’être adaptés afin de voyager en toute légalité tout en assurant le confort et la sécurité de l’animal, et parfois celle de son maître.

Partager
 

Faut-il transporter son chat dans une cage ou dans un sac  ?

Faut-il transporter son chat dans une cage ou dans un sac  ?

Il existe deux types d’accessoires permettant de transporter un chat : les cages de transport et les sacs de transport. Le choix entre ces deux solutions doit être fait selon les circonstances du déplacement mais également selon la taille de l’animal, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients.

Le sac de transport pour chat : avantages, inconvénients et budget

Le sac de transport pour chat : avantages, inconvénients et budget

Le sac est un moyen de transport léger et flexible, assurant un certain confort à l’animal tout en étant facile à manipuler pour son maître. En outre, il peut servir de panier de couchage du chat une fois arrivé à destination. De plus, la plupart des modèles sont équipés de diverses poches, et permettent donc de transporter par exemple de la nourriture et/ou le carnet de santé du chat.

 

Par contre, ils offrent peu de stabilité et de résistance aux chocs, et le confort offert à l'animal est limité, car ils sont en général assez étroits.

 

Au final, l’usage d’un sac de transport pour chat est idéal pour les trajets courts, mais peu adapté pour les longs trajets, et carrément à proscrire pour les voyages en avion avec son chat dans la soute.

 

Il existe des sacs de transport pour chat de différentes formes, selon l’usage et les préférences du maître : à bandoulière, à roulette, à dos, ventral, etc. En outre, une grande variété de designs sont proposés, ce qui peut être aussi un critère de choix.

 

Le budget à prévoir pour acheter un sac de transport pour chat est très variable selon la qualité du produit. Un sac d’entrée de gamme coûte environ 30/40 €, mais les modèles plus sophistiqués et plus résistants atteignent des prix situés entre 100 et 200 €.

La cage de transport pour chat : avantages, inconvénients et budget

La cage de transport pour chat : avantages, inconvénients et budget

Une cage de transport pour chat a la particularité d’être rigide : constituée en général de plastique (même s’il existe également des paniers en osier), elle offre une bonne résistance aux chocs et permet à l’animal de bénéficier d’une assise stable grâce à son fond robuste, réduisant les secousses ressenties au moindre mouvement. Nettement plus spacieuse qu’un sac de transport, elle est particulièrement adaptée pour transporter les chats de grande taille, comme par exemple un Maine Coon. En outre, elle est beaucoup plus facile à nettoyer qu’un sac, ce qui en fait une solution à privilégier pour un chat souffrant du mal des transports.

 

Au final, de par leur solidité ainsi que le confort et la protection qu’elles procurent, les cages de transport sont l’accessoire de transport à privilégier pour les longs voyages (elle est d’ailleurs obligatoire pour faire voyager son chat en avion dans la soute), les temps d’attente dans les lieux publics (gares, aéroports, ou même simplement la salle d’attente du vétérinaire).

 

Les inconvénients de la cage de transport pour chat sont avant tout sa taille et son poids, qui rendent son usage difficile pour certains trajets, par exemple lorsqu’il s’agit de se déplacer à pied.

 

Une cage de transport pour chat est peu onéreuse comparativement à un sac de transport, puisqu’on trouve des modèles de qualité à partir de 20 €.

Comment choisir une cage ou un sac de transport pour chat

A chaque moyen de transport son accessoire de transport

A chaque moyen de transport son accessoire de transport

Voyager en train avec son chat ou emmener son chat en voiture nécessite de le transporter dans un sac ou dans une cage. En effet, pris de panique, un chat stressé peut sauter sur le conducteur, ou encore s’échapper de la voiture ou du wagon. Dans le cas d’un voyage en train avec son chat, l’absence de cage ou de sac est d’ailleurs synonyme d’une contravention. En voiture, en cas d’accident, l’énergie cinétique transforme l’animal en enclume susceptible d’assommer voire de tuer les occupants de la voiture, et il risque lui-même de passer à travers le pare-brise.

 

Il convient toutefois d’acquérir un sac ou une cage adapté à la taille de son chat, et lui assurant le confort adéquat.

 

Une cage de transport est préférable pour voyager en voiture avec son chat, car elle offre une bien meilleure sécurité que le sac, tant pour l’animal que pour les autres occupants du véhicule. Elle doit être placée idéalement entre le siège avant et la banquette arrière.

 

En revanche, l’utilisation d’un sac s’avère bien plus pratique pour tous les modes de transport nécessitant de la marche, comme le bus ou le train. Il existe une grande variété de sacs de transport, permettant de s’adapter à tous types d’usages et de préférences.

Les caractéristiques de la cage ou du sac de transport

Les caractéristiques de la cage ou du sac de transport

Pour voyager confortablement dans une cage de transport, il faut que l’animal soit en mesure de bouger, c’est-à-dire se retourner, se tenir debout et se coucher confortablement. Les professionnels recommandent d’utiliser des modèles mesurant au moins 1,5 fois sa taille Pour calculer la hauteur minimum de la cage, il faut donc mesurer la hauteur du chat (du bout des pattes au niveau des épaules) et multiplier par 1,5. Il n’y a plus ensuite qu’à procéder de manière similaire pour déterminer la longueur minimale de la cage, en mesurant la longueur du chat du poitrail jusqu’à la naissance de la queue et en multipliant par 1,5.

 

Quant au sac de transport, il doit être également assez spacieux pour que le chat puisse se mouvoir, et posséder un système d’aération suffisant.

 

Dans un cas comme dans l’autre, il convient de respecter le poids maximum supporté, qui est généralement indiqué sur l’objet lui-même.

 

Par ailleurs, certaines caractéristiques sont à prendre en compte pour les animaux craintifs. Par exemple, un chat peut se sentir plus exposé au danger avec un système d’ouverture sur le dessus plutôt que sur le côté. En outre, pour un chat très craintif et facilement effrayé, des parois opaques sont plus rassurantes.

Transporter plusieurs chats

Transporter plusieurs chats

Il est tout à fait possible de transporter deux chats dans une même cage ou un même sac, à condition néanmoins qu’ils s’entendent parfaitement bien. Pour ce faire, il convient d’opter pour une cage ou un sac format XXL, spécialement conçu pour transporter deux animaux : ces accessoires sont en général équipés de roulettes et de bonnes prises afin d’offrir la meilleure stabilité possible aux deux compères.

 

Toutefois, si un chat souffre du mal des transports, il est préférable d’utiliser des cages ou sacs individuels afin de faciliter le nettoyage en cas d’accident.

Les voyages en avion : une réglementation spécifique

Les voyages en avion : une réglementation spécifique

Seules quelques compagnies aériennes low-cost comme EasyJet, Ryanair, Wizz ou encore Air Asia n’acceptent aucun animal de compagnie, à l’exception des chiens d’assistance.

 

Pour l’immense majorité des autres, faire prendre l’avion à son chat nécessite de se soumettre aux règles relatives au transport d’un chat par avion, qui sont assez strictes et varient d’une compagnie à l’autre.

 

Dans tous les cas, la règlementation diffère selon que l’animal est transporté en cabine ou en soute.

Faire voyager son chat en cabine

Faire voyager son chat en cabine

Certaines compagnies refusent les animaux en cabine, à l’instar par exemple de British Airways (à l’exception des chiens d’assistance et des vols OpenSkies).

 

Lorsque cela est possible, garder son chat en cabine est plus rassurant pour le maître comme pour l’animal, mais quelques conditions doivent être respectées afin de pouvoir profiter de cette option, sachant toutefois que chaque compagnie aérienne fixe ses propres règles. Par exemple, chez Air France, le poids du chat ne doit pas excéder 8 kilos, sac inclus.

 

Généralement, le passager est libre de choisir entre une caisse ou un sac de transport, mais ce dernier est souvent préconisé par les compagnies, car bien plus confortable pour le chat. Néanmoins, comme tout sac de bord, il doit pouvoir se ranger sous le siège lors du décollage et de l’atterrissage, pour des raisons de sécurité. L’utilisation d’un sac requiert également que celui-ci possède des armatures renforcées pour assurer la sécurité de l’animal.

Faire voyager son chat en soute

Faire voyager son chat en soute

Pour savoir si son chat peut voyager en cabine ou doit aller en soute, il est impératif de signaler sa présence lors de la réservation des billets. Même si les règles exactes diffèrent d’une compagnie à l’autre, le voyage en soute est généralement obligatoire pour les chats de plus de 4 ou 5 kilos.

 

Il doit se faire obligatoirement dans une cage de transport respectant les normes fixées par l’IATA (International Air Transport Association). Lors de l’achat d’une cage de transport pour chat, il est donc fortement recommandé d’opter pour un modèle respectant lesdits critères, c’est-à-dire homologuée IATA. Certaines compagnies (c’est le cas notamment d’Air France) proposent à la vente des cages homologuées, tandis que d’autres (comme par exemple Aegean Airlines) en mettent gratuitement à disposition. En tout état de cause, plutôt qu’acheter une cage de transport en vue d’un voyage en avion avec son chat, il peut s’avérer plus économique et pratique de louer le matériel : renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne choisie pour savoir si elle propose un tel service de location, et à défaut tournez-vous vers les sites spécialisés qui proposent de tels services.

 

Dans tous les cas, pour tout achat ou location, prenez soin d’opter pour un modèle agréé IATA, au risque de vous voir refuser le transport de votre animal.

 

Certaines compagnies font toutefois le choix d’imposer des règles encore plus strictes que celles de la norme IATA.

 

C’est le cas par exemple d’Air France, dont, les conditions officielles sont les suivantes :

 

  • la coque de la caisse doit être constituée de fibre de verre ou de plastique rigide ;

  • si la caisse comporte des roues, elles doivent être retirées. Si elles sont rétractables, elles doivent être bloquées avec du ruban adhésif ;

  • la porte de la cage doit comporter un système de fermeture centralisé qui verrouille simultanément les deux points de fermeture situés en haut et en bas de la porte ;

  • les charnières de la porte doivent dépasser d’au moins 1,6 cm le rebord horizontal situé au-dessus et en dessous de la porte ;

  • les deux parties de la coque doivent obligatoirement être maintenues par des boulons. Tout autre système de fermeture latérale est strictement interdit. Un autre système de fermeture peut éventuellement venir en complément des boulons ;

  • l’animal doit pouvoir se tenir debout, la tête complètement dressée, sans toucher le haut de la caisse. Il doit également pouvoir se retourner et s’allonger confortablement ;

  • il faut disposer dans la cage une gamelle double pour l’eau et la nourriture. Celle-ci doit être vide, fixée et accessible sans avoir à ouvrir la cage.

Optimiser le confort du chat pour le voyage

Habituer le chat à son sac ou sa cage de transport

Habituer le chat à son sac ou sa cage de transport

Avant le premier déplacement, en particulier s’il s’agit d’un long trajet, il est fortement recommandé d’habituer le chat à son sac ou sa cage de transport, afin de minimiser le stress qu’il pourrait ressentir.

 

Pour cela, il convient de le familiariser avec ce nouvel objet, pour éviter qu’il ne l’effraie : laissez simplement la cage ou le sac dans un endroit qui lui est accessible au sein d’une pièce où il a habitude d’aller, en prenant soin de l’ouvrir afin qu’il puisse s’y installer s’il le souhaite. Il peut être utile d’y mettre un jouet pour chat, une couverture ou un coussin qu’il apprécie. Il pourra y entrer, sortir et s’y reposer à sa guise ; il se peut même qu’il se mette à affectionner particulièrement ce nouveau lieu de vie.

Les bonnes conditions de voyage pour le chat

Les bonnes conditions de voyage pour le chat

Avant de partir, assurez-vous du bon fonctionnement de la cage ou du sac : vérifiez que la porte/fermeture se ferme bien, et que la poignée est en bon état. Pour des questions de sécurité, pensez à ajouter une étiquette avec vos coordonnées, en particulier pour un voyage en train avec son chat, en bateau ou encore en avion. Enfin, pour son confort, ajoutez une serviette au fond de la cage ou du sac, en optant de préférence pour une serviette absorbante, dans l’hypothèse où il ferait ses besoins. En cas de forte chaleur ou de soleil intense, n’hésitez pas à couvrir la cage ou le sac d’une serviette humide et/ou à humidifier l’intérieur afin de limiter le risque de déshydratation et/ou de coup de chaleur.

 

Pendant le voyage, restez attentif aux besoins du chat en lui proposant régulièrement de l’eau. Si l’animal ne souffre pas du mal des transports, vous pouvez également disposer un peu de nourriture à l’intérieur du sac ou de sa cage, même si les transports ont généralement tendance à lui couper l’appétit.

 

Par contre, contrairement au chien, un chat n’a pas besoin de se dégourdir régulièrement les pattes : vous pouvez le laisser dans sa cage ou son sac tout au long du trajet, car le sortir risquerait de le stresser plus qu’autre chose.

L’entretien du sac et de la cage de transport du chat

L’entretien du sac et de la cage de transport du chat

Être installé dans un sac ou une cage de transport propre est évidemment plus agréable pour le chat, et permet de réduire son stress. En outre, cela limite considérablement le risque de transmission de bactéries ou de maladies, et permet d’éviter des odeurs potentiellement désagréables lors du trajet. Il est donc conseillé de nettoyer le sac ou la cage après chaque usage.

 

Après avoir vidé entièrement le sac ou la cage de transport, les parties rembourrées peuvent être nettoyées à la machine à laver, après vérification des instructions de lavage. Il est également conseillé de passer l’aspirateur à l’intérieur du sac ou de la cage afin d’y aspirer les poils, les miettes, les œufs de puces, etc. Enfin, pour laver les parois de la cage ou les parties dures du sac, il est préférable d’utiliser de l’eau chaude et un détergent à vaisselle doux et sans parfum, en veillant à rincer abondamment afin d’éviter tout risque d’irritation pour le chat.

Le mot de la fin

Animal très routinier, le chat est loin d’être un adepte du voyage... Néanmoins, dans certains cas, il n’y a pas d’autre choix que de le transporter, que ce soit pour un petit trajet ou pour un plus long.

 

Le sac et la cage de transport sont deux solutions ayant chacune ses avantages et ses inconvénients. Le choix doit se faire selon plusieurs critères, à commencer par le moyen de transport emprunté, et prendre en compte également la taille de l'animal. En tout état de cause, certains moyens de transport (avion, bus…) imposent diverses normes qu’il convient de respecter, que ce soit pour le bien-être et la sécurité du chat lui-même, ou celui de son maître et/ou des autres passagers.

 

Classique, la cage se révèle être un moyen de transport robuste mais encombrant, fortement conseillé voire obligatoire pour certains moyens de déplacement. De son côté, le sac de transport apporte plus de confort à l’animal et existe aujourd’hui dans une grande variété de modèles, ce qui tend à rendre son utilisation aussi pratique que tendance.

Dernière modification : 11/12/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Discussions sur ce sujet