Les répulsifs pour chat

Les répulsifs pour chat

Le marquage du territoire par un chat, que ce soit en urinant ou en faisant ses griffes, est un comportement tout à fait normal : c’est ainsi qu’il s’approprie les lieux qui l’entourent et communique avec ses congénères. Néanmoins, cela peut rapidement devenir désagréable pour les humains qui partagent le même espace que lui.


Utiliser un répulsif pour chat est un bon moyen de repousser un chat d’un endroit qu’on souhaite lui interdire.

Les répulsifs pour chat

Un large choix de répulsifs pour chat

Les chats ne réagissent pas tous de la même manière aux répulsifs, si bien qu’il est souvent nécessaire d’en essayer plusieurs avant de trouver le plus efficace. De fait, il existe des répulsifs pour chat de différentes sortes : répulsifs sous forme de jet, répulsifs électroniques, répulsifs naturels, ou encore sous forme de revêtements.

 

Indépendamment même du chat, certains de ces répulsifs sont plus efficaces que d’autres. Dans tous les cas, il est important d’opter pour un dispositif qui ne soit pas dangereux pour l’animal ou pour ceux (animaux et humains) qui l’entourent. Il faut ainsi impérativement éviter les produits toxiques et dangereux, aussi grande que puisse être leur efficacité.

 

Par ailleurs, les répulsifs pour chat doivent dans l’idéal être utilisés seulement temporairement. Pour un chat malpropre ou qui présente des problèmes de comportement, travailler sur son éducation (ou sa rééducation), en faisant appel si besoin à un comportementaliste félin, est plus approprié que d’avoir recours à des répulsifs, qui ne règlent en rien le problème de fond.

 

Dans certains cas, il suffit même simplement de fonctionner en positif plutôt qu’en négatif, c’est-à-dire de trouver des moyens d’attirer le chat vers des endroits où on souhaite qu’il se trouve, plutôt que de se battre pour l’empêcher d’aller à tel autre endroit. Par exemple, placer un griffoir à chat dans un lieu approprié peut suffire à l’empêcher de faire ses griffes sur des meubles. L’installation d’un arbre à chat dans un endroit adéquat (c’est-à-dire notamment lui permettant d’être en hauteur) est une autre solution efficace pour l’attirer plutôt dans une zone donnée.

 

Par ailleurs, si un chat urine pour marquer son territoire, il faut éviter de nettoyer avec de l’eau de Javel, car les chats adorent cette odeur, et sont donc attirés par les lieux qui ont été nettoyés à l’aide de ce produit.

Les répulsifs pour chat en jet

Les répulsifs pour chats sous forme de jet sont généralement conçus pour être utilisés à l’intérieur. Il suffit de pulvériser des jets du produit dans les endroits dont on ne souhaite pas que l’animal approche ou qu'il marque de ses griffes et/ou son urine.

 

Il est important de lire les ingrédients sur les contenants pour s’assurer que ces répulsifs sont sans danger pour les animaux, les humains et l’environnement. Le plus simple est d’acheter ces produits dans une boutique spécialisée dans les accessoires pour animaux, afin d’obtenir des conseils appropriés.

 

Les répulsifs en jet se vendent généralement autour de 15 euros et présentent certains avantages :

  • ils sont simples à utiliser ;
  • il n’est pas nécessaire de les fabriquer soi-même ;
  • ils sont abordables s’ils sont utilisés en faible quantité.

 

Ils ont toutefois plusieurs inconvénients :

  • certains de ces répulsifs dégagent une forte odeur ;
  • ils s’avèrent inefficaces avec certains chats ;
  • ils peuvent devenir onéreux s’ils sont utilisés régulièrement ;
  • ils contiennent des substances peu écologiques et leurs contenants sont jetables, ce qui est nuisible pour l’environnement.

Les répulsifs électroniques pour chat

Il existe différents types de répulsifs électroniques pour chat. Ils se trouvent généralement à partir de 20 euros, mais ceux de meilleure qualité peuvent coûter environ 40 euros. Certains sont conçus pour l’intérieur, d’autres pour l’extérieur.

 

Les répulsifs électroniques d’intérieur se présentent généralement sous la forme de colliers munis de détecteurs connectés à une base. Cette dernière doit être placée dans la zone interdite au chat. Lorsque le chat qui porte le collier s’approche de cette zone, un signal sonore ou un jet liquide est émis par la base.

 

Les répulsifs électroniques d’extérieur sont dotés de détecteurs de mouvement. Il suffit de les placer aux endroits interdits : capables de détecter que le chat approche alors qu’il est encore à plusieurs mètres, ils émettent alors des ultrasons, ainsi que des flashs de lumière pour certains modèles. Ils sont alimentés par électricité, par énergie solaire ou par piles. Certains se fixent aux murs, et d’autres peuvent être piqués dans le sol. Certains modèles sont à piles, d’autres se branchent sur secteur, et d’autres encore fonctionnent à l’énergie solaire : il y en a pour tous les goûts !

 

Qu’ils soient d’intérieur ou d’extérieur, les répulsifs pour chat électroniques présentent plusieurs avantages :

  • ils sont très efficaces ;
  • ils présentent un excellent rapport qualité-prix sur la durée ;
  • les ultrasons émis sont imperceptibles par l’humain, si bien qu’ils n’engendrent pas la moindre gène (olfactive, sonore...) pour ce dernier.

 

Ils ont toutefois quelques inconvénients :

  • leur base est souvent visible et inesthétique ;
  • les piles des modèles qui fonctionnent avec des piles doivent être changées (ou rechargées) plusieurs fois par an ;
  • les répulsifs basés sur un système de collier détecteur fonctionnent seulement si le chat porte ledit collier ;
  • les répulsifs d’intérieur fonctionnant grâce à un collier nécessitent d’acheter un collier par chat si on a plusieurs chats (par contre, une seule base peut être utilisée pour plusieurs chats) ;
  • s’il y a plusieurs zones dont on souhaite interdire l’accès, il faut acheter une base pour chacune : le dispositif global peut alors s’avérer rapidement assez coûteux.

Les répulsifs naturels pour chat

L'odorat des chats est très développé, raison pour laquelle les odeurs leur semblent en général bien plus fortes qu'à nous. Ainsi, les chats détestent l’odeur de certains produits naturels, si bien qu’il est possible de les utiliser pour créer des répulsifs. Il suffit pour cela de les placer dans les endroits dont on souhaite interdire l’accès au chat.

 

Il en existe plusieurs, mais les plus connus, les plus efficaces et les plus sûrs sont :
• les pelures d’agrumes, surtout celles de citron et d’orange ;
• le poivre noir fraîchement moulu (qui peut être mélangé à de la moutarde pour accroître l’odeur, et donc l’impact) ;
• la moutarde ;
• le vinaigre ;
• le marc de café.

 

D’autres répulsifs naturels pour chat doivent être pour leur part utilisés avec précaution, car ils présentent des dangers. C’est le cas notamment des plantes à épines, susceptibles d’être plantées dans le jardin. Il évitera de s’en approcher pour ne pas se piquer, mais il ne faut surtout pas les dissimuler, car elles risqueraient de le blesser. Au demeurant, même si elles ne sont pas cachées, de telles plantes ne sont pas appropriées par exemple en présence de jeunes enfants, car ils pourraient se piquer dessus.

 

Il faut aussi porter une attention particulière à l’utilisation de certaines huiles essentielles toxiques pour le chat s'il les ingère, même si elles peuvent permettre de le repousser le chat. Il est donc important d’en diluer seulement une très faible quantité dans un grand volume d’eau - par exemple, 15 gouttes d’huile essentielle d’agrumes ou d’eucalyptus dans 1 litre d’eau. Il faut vaporiser le liquide aux endroits interdits au chat, mais ne jamais verser une huile essentielle sur l'animal lui-même.

 

Il convient aussi d’éviter d’utiliser certaines recettes de répulsifs naturels qui contiennent de l’ail, de l’oignon et de la ciboulette, car ces ingrédients sont des aliments toxiques pour le chat.

 

Indéniablement, les répulsifs naturels pour chat présentent certains avantages :

  • ils sont abordables ;
  • ils sont aisés à trouver ;
  • ils sont faciles et rapides à préparer.

 

Toutefois, ils présentent aussi certains inconvénients :

  • leur odeur disparaît rapidement, ce qui limite leur efficacité dans le temps ;
  • ladite odeur peut être désagréable pour l’Homme ;
  • certains présentent des dangers pour le chat (huiles essentielles, plantes à épines…).

Les revêtements et matières inconfortables

Les chats détestent marcher sur des matières inconfortables ou qui font du bruit. C’est pourquoi il peut être judicieux de créer un répulsif pour chat simplement en recouvrant les endroits interdits avec certaines matières ou certains revêtements :

  • Le papier d’aluminium
    Si le chat s’aventure sur un meuble recouvert de papier d’aluminium, il est automatiquement repoussé par le bruit causé par ses pas sur le papier. Par contre, il est important de plier les côtés du papier, pour éviter que l’animal ne se coupe.
  • Les petites branches
    En plaçant des petites branches (par exemple dans la terre des plantes), le chat n’aura pas envie de s’y aventurer, car ce serait inconfortable pour ses pattes. Il faut toutefois éviter d’utiliser des branches piquantes, car elles risqueraient de le blesser.
  • Les grilles ou filets pour protéger les plantes
    Si un chat a la mauvaise habitude de gratter la terre des plantes, que ce soit en intérieur ou en extérieur, une solution consiste à la recouvrir avec un filet ou une grille.

 

Utiliser un revêtement ou une matière inconfortable comme répulsif pour chat présente certains avantages :

  • ces matériaux sont peu onéreux ;
  • ils sont faciles à trouver ;
  • ils fonctionnent avec tous les chats, et leur efficacité est durable.

 

Toutefois, cette solution présente aussi quelques inconvénients :

  • le papier d’aluminium est peu esthétique ;
  • les branches ne doivent pas être piquantes, et doivent donc être sélectionnées avec soin ;
  • les grilles et les filets placés sur la terre des plantes compliquent le jardinage ;
  • le chat peut facilement disperser les branches ou le papier d’aluminium.
Dernière modification : 09/10/2019.

Discussions sur ce sujet