Les manteaux pour chat : avantages, risques et choix

Les manteaux pour chat : avantages, risques et choix

Faire porter un manteau à son chat est une idée qui peut paraître farfelue au premier abord. Pourtant, même s’il a une épaisse fourrure de poils, il peut lui aussi craindre le froid et avoir besoin d’être réchauffé, par exemple en lui faisant porter des vêtements... À condition bien sûr qu’il les accepte !

Dans quels cas un manteau pour chat est-il utile ? Quels sont les différents types de produits disponibles ? Comment choisir un manteau pour chat, et quel budget prévoir ? Comment faire en sorte qu’il l’accepte et s’y habitue ?

Qu’est-ce qu’un manteau pour chat ?

Qu’est-ce qu’un manteau pour chat ?

Même s’il est moins courant de voir un chat porter des vêtements qu’un chien, il existe un grand choix d’habits spécialement conçus pour la gent féline. Il suffit d’ailleurs de faire un tour dans une animalerie ou sur des sites spécialisés pour se rendre compte que l’offre est très large.

Tous les vêtements pour chat n’ont pas nécessairement une utilité pratique. En effet, un propriétaire peut chercher simplement à déguiser son animal ou le doter d’accessoires amusants de temps à autre pour réaliser une séance photo avec son chat, que ce soit à l’occasion d’un évènement comme Noël ou Halloween, ou simplement pour le plaisir de conserver un souvenir original ou touchant. Cette tendance s’est encore plus développée avec l’arrivée des réseaux sociaux et la course à la photo la plus mignonne ou amusante. Une fois le cliché pris, l'animal est déshabillé et l’expérience s’arrête là.

Mais il existe d’autres types de vêtements, qui ont eux un rôle moins ludique et plus pratique. C’est le cas par exemple des manteaux ou pulls pour chat. Ces termes désignent tout type de vêtement qui tient chaud au corps, que ce soit du fait de sa matière (laine, polaire, etc.) et/ou de son épaisseur (certains sont d’ailleurs doublés ou fourrés). Un manteau pour chat ne comporte généralement pas de manches, ou alors des manches très courtes qui recouvrent simplement les épaules. Certains modèles possèdent une capuche, qui n’est que décorative et n’a pas vocation à être placée sur la tête. Par ailleurs, l’arrière du vêtement est ouvert afin que l’animal puisse faire ses besoins sans être gêné.

En revanche, il faut savoir qu'alors qu'il existe des bottines pour chiens afin de protéger leurs pattes du froid, il n’y a pas d’équivalent chez le chat. En effet, ce dernier se sert bien plus que les canidés de ses pattes, ses coussinets et ses griffes : ils lui permettent de percevoir les vibrations au sol (et donc les mouvements de ce qui l'entoure), de se défendre, de grimper aux arbres, de chasser, etc. Le priver de ces informations et sensations ainsi que l'empêcher de pouvoir effectuer certains mouvements essentiels le déstabiliserait complètement.

Le rôle du manteau pour chat

Le rôle d’un manteau pour chat est de maintenir ce dernier au chaud afin que sa température corporelle ne descende pas, même lorsque la météo est glaciale. Protéger son chat contre le froid est d’ailleurs plus important qu’on pourrait le croire, car lorsque les températures descendent, il peut souffrir d’hypothermie, avoir des gelures et même contracter des maladies, comme par exemple un rhume.

Tous les chats peuvent avoir besoin d’un manteau

Tous les chats peuvent avoir besoin d’un manteau

Quels que soient leur race, la longueur de leurs poils, leur âge ou encore l’endroit où ils habitent, tous les petits félins sont susceptibles d’avoir froid à un moment ou un autre de leur vie.

Les chats qui passent une partie de leur temps en extérieur sont bien évidemment les plus exposés au froid. Lorsque la température est négative, par exemple, les plus sensibles peuvent avoir besoin d’une couche supplémentaire pour les maintenir au chaud. À l’inverse, un animal qui vit constamment en intérieur n’est pas supposé avoir froid, même pendant l’hiver, puisque la maison est chauffée par ses maîtres, qui sont généralement plus frileux que lui.

Pour autant, ces considérations générales sont à prendre avec des réserves : il est tout à fait possible qu’un chat d’intérieur souffre quand même des basses températures, par exemple s’il est malade, très jeune ou au contraire très vieux. À l’inverse, celui qui passe du temps en extérieur finit par devenir plus résistant, moins frileux et donc moins vulnérable au froid, a fortiori s’il possède de surcroît un pelage dense.

Au final, tout chat peut un jour ou l’autre avoir besoin de bénéficier des bienfaits d’un manteau spécialement conçu pour la gent féline, quels que soient sa condition physique et son mode de vie.

Le plus difficile pour le maître consiste en fait à savoir quand son chat à froid, car les signes sont moins facilement détectables que chez un être humain. Ce qui est à peu près certain, c’est ce que le petit félin n’est pas du genre à se forcer si quelque chose lui déplaît : s’il continue de vouloir sortir malgré des températures basses, c’est qu’il les supporte a priori plutôt bien et qu’il n’a donc probablement pas besoin d’une couche supplémentaire !

Le cas des chats sans poils

Le cas des chats sans poils

Lorsqu’on parle de races de chats qui craignent le froid, on pense inévitablement à celles qui sont nues, comme le Sphynx ou le Donskoy. Contrairement à celle de leurs congénères, leur peau n’est pas protégée par une épaisse fourrure : il semble donc logique qu’ils soient frileux.

La réalité est en fait un peu plus complexe. En effet, la peau de ces félins tout nus est généralement bien plus épaisse que celle de ceux qui possèdent des poils. Elle est aussi plus riche en collagène et en sébum, et repose sur une épaisse couche de graisse. Ces particularités lui permettent de disposer d'un bon rempart thermique contre le froid. De plus, si on prend par exemple le cas du Sphynx, sa température corporelle est en moyenne 4 degrés plus élevée que celle d’un chat doté d’un pelage : il est donc bien moins sensible aux basses températures. Enfin, il est bon de rappeler que certaines races de chat nues, comme le Peterbald ou le Levkoy Ukrainien, sont originaires de pays aux hivers très rigoureux : ils sont donc probablement moins frileux que ce que leur apparence peut le laisser croire. La nature a de toute évidence bien fait les choses…

Pour autant, il est difficile de faire des généralités sur le sujet. En effet, la sensibilité d’un chat au froid ne dépend pas uniquement de sa race et du fait qu’il ait ou non un pelage, mais aussi notamment de son âge, de son mode de vie et de son vécu. En tout cas, comme tous leurs congénères, les individus sans poils aiment la chaleur et préfèrent donc se coucher à côté d’un radiateur ou devant une cheminée que dans la neige ou sur un parquet glacé.

Au final, il en va des chats sans poils comme des autres : il faut simplement observer son animal pour déceler d’éventuels signes montrant qu’il a froid. S’il n’y en a pas, le fait qu’il s’agit d’une race nue ne saurait justifier à elle seule de le couvrir d’office avec un manteau.

Le cas des chats fragiles, malades ou convalescents

Le cas des chats fragiles, malades ou convalescents

Quels que soient sa race et son vécu, plus un animal est dans un état de faiblesse ou de fragilité, plus il a de chances de craindre le froid. C’est le cas par exemple des chatons ou des chats âgés, qui ont davantage de mal que les autres à maintenir leur température corporelle constante.

De la même façon, un animal malade ou convalescent est plus faible et plus fatigué qu’un individu en bonne santé, et sa température corporelle peut en être temporairement affectée. Il est alors plus frileux que ses congénères et supporte mal les températures basses. S’il sort de surcroît d’une opération et a été tondu partiellement pour cette occasion, les zones dégarnies de son corps sont plus vulnérables, car sa peau n’a pas eu le temps de constituer des réserves de graisse pour compenser l’absence locale de pelage, contrairement par exemple aux races nues.
 
Dans ces cas-là, si le chat montre des signes de froid, il peut être judicieux de le maintenir au chaud afin qu’il se rétablisse au plus vite et surtout que son état de santé ne s’aggrave pas. Cela peut passer par le fait de lui acheter un pull ou un manteau et de le lui faire porter le temps qu’il se sente mieux, si tant est qu’il accepte. Mais comme pour les races sans poil, s’il n’y a pas de signe montrant qu’il a froid, il n’est a priori pas nécessaire de le couvrir : un panier douillet avec une couverture peut s’avérer largement suffisant.

Les risques des manteaux pour chat

Les manteaux pour chat peuvent sembler une idée formidable en hiver, en particulier dans les régions au climat rude. Pourtant, ils ne sont de facto pas très utilisés pour la gent féline, et ce pour plusieurs raisons.

Un chat n’aime pas porter un vêtement

Un chat n’aime pas porter un vêtement

Un chat n'apprécie généralement pas d'être habillé, et n’est pas du tout à l'aise avec un vêtement, quel qu’il soit. Il n’est donc pas aussi facile de l’y habituer que d’habituer un chien à porter un manteau, par exemple.

Après tout, rien de vraiment surprenant à cela : on comprend aisément que cet animal indépendant, qui a l’habitude de se mouvoir librement et à sa guise, peut se sentir oppressé lorsqu’il se trouve affublé d’un accoutrement qui le prive en partie du sens du toucher et le restreint dans ses mouvements, y compris même s’il souhaite simplement faire sa toilette.

 

Il ne faut pas oublier d’ailleurs qu’un chat est un être vivant, et non une poupée de chiffon avec laquelle on peut jouer à sa guise et qu’on peut habiller comme bon nous semble parce que c’est « mignon ».

Le risque d’accident avec un vêtement pour chat

Le risque d’accident avec un vêtement pour chat

Le chat est un animal actif, vif et souple, qui a tendance à grimper partout, à sauter d’un emplacement à un autre, et à se faufiler dans des endroits étroits. S’il porte un habit, il peut donc facilement se retrouver coincé quelque part (par exemple si la capuche se prend dans une branche ou un meuble) et se faire mal en essayant de se dégager. Le danger est d’ailleurs présent aussi bien en extérieur qu’en intérieur.

Il ne saurait donc être question d’affubler son chat d’un manteau et de le laisser ensuite aller et venir à sa guise toute la journée, voire la nuit. Le port du vêtement doit être temporaire et se faire en présence du maître, pour que celui-ci puisse intervenir immédiatement en cas de problème et éviter les accidents stupides. En intérieur, il n’est donc envisageable que si au moins une personne est à proximité et en mesure de le surveiller. En extérieur, on ne peut y avoir recours que lors d’une balade en laisse, ou à condition que l'animal soit obéissant ou casanier au point de ne jamais s’éloigner du jardin et/ou de son propriétaire.

Le risque d’hyperthermie

Le risque d’hyperthermie

S’il est louable de vouloir protéger son chat du froid, ce dernier n’a pas attendu l’apparition des manteaux et pulls en tout genre pour apprendre à résister aux basses températures. Il est naturellement moins frileux que les humains, et sait très bien trouver de lui-même le moyen de se réchauffer.

Par conséquent, il ne faut pas oublier qu’en dehors de quelques cas particuliers, un chat n’a pas besoin d’être habillé. En pensant bien faire et en le couvrant à outrance, on peut finir par lui donner trop chaud, c’est-à-dire lui causer du tort au lieu de lui rendre service. Il pourrait ainsi se retrouver dans une situation très inconfortable, voire en hyperthermie.

Le recours à un manteau pour chat doit donc être réservé à des cas bien spécifiques, et requiert que l’animal montre des signes d’hypothermie, comme des tremblements ou des grelottements.

Choisir un manteau pour chat

Choisir un manteau pour chat

De la doudoune au pull en laine en passant par le sweat à capuche ou la polaire, il existe de nombreux modèles de manteaux pour chat, tant en termes de formes et d’usages que de matériaux.

Il en va de même pour ce qui concerne les coloris, qui vont de l’uni à l’imprimé militaire ou coloré en passant par des motifs girly. Libre à chaque maître de choisir selon ses goûts personnels ; contrairement par exemple au matériau, il y a peu de chances que l’animal donne son avis sur la question !

En tout état de cause, si le maître ne trouve pas son bonheur au rayon des chats, il peut toujours se tourner du côté des manteaux pour chiens, en particulier ceux de petite taille : le choix y est généralement encore plus vaste, et les produits proposés présentent dans l'ensemble les mêmes caractéristiques que ceux destinés à la gent féline.

Dans tous les cas, la plupart des modèles se lavent en machine : il suffit de se référer à l’étiquette apposée par le fabriquant afin de lire les instructions de lavage. Si le chat est amené à porter régulièrement son vêtement, il est recommandé de le laver toutes les semaines et donc d’investir dans au moins deux manteaux, afin d’en avoir un de rechange lorsque le premier est au lavage.  

Les différents matériaux de manteaux pour chats

Les manteaux pour chat en matière naturelle

Les manteaux pour chat en matière naturelle

On trouve sur le marché de nombreux manteaux pour chat en laine, en coton ou en cachemire. Ces matériaux naturels étant doux au toucher, il y a de grandes chances que l’animal ne soit pas dérangé par le contact de la matière sur son poil.

Ces modèles se déclinent sous forme de pullover, de t-shirt ou encore de veste avec ou sans capuche, comportant une longueur variable de manches et de col.

Pour les maîtres les plus manuels et doués en couture, il est tout à fait possible de coudre un manteau ou tricoter un pull pour son chat ; on trouve d’ailleurs sur internet des patrons de couture prévus à cet effet. Il convient cependant de bien prendre les mesures de l’animal en amont afin de ne pas se tromper lors de la confection du vêtement.   

Les manteaux pour chat synthétiques

Les manteaux pour chat synthétiques

Les manteaux pour chat en matière synthétique sont fabriqués principalement avec du polyester ou de la microfibre. On trouve ainsi sur le marché toutes sortes de doudounes, de vestes polaires ou encore de pulls en microfibre : il y a l’embarras du choix. Les matériaux employés étant moins chers à produire, ce type de modèles est plus économique que ceux en matière naturelle. 

Le prix n’est toutefois pas le seul critère à prendre en compte au moment de choisir un manteau pour chat. En effet, les matériaux synthétiques s’avèrent souvent irritants pour la peau de l’animal. C’est particulièrement vrai dans le cas des races sans poils, puisqu’ils sont alors directement au contact de cette dernière. Pour un chat nu, il peut donc être préférable d’opter dans un premier temps pour un modèle peu onéreux afin de voir s'il supporte bien ce genre de vêtements, et d’éviter ainsi une trop grosse dépense qui s’avérerait inutile.

Les différents types de manteaux pour chat

Les manteaux pour chat imperméables ou coupe-vent

Les manteaux pour chat imperméables ou coupe-vent

Lorsque la météo est vraiment mauvaise, il est fort probable qu’un maître habitué à promener son chat en laisse décide de reporter la balade. En revanche, s’il est simplement menaçant ou venteux, il peut être culpabilisant de sortir bien couvert alors que le petit animal, lui, n’a rien pour se protéger

C’est notamment à ce besoin que répondent les manteaux pour chat imperméables et/ou coupe-vent. Conçus en matière synthétique, ils permettent de le garder à l’abri de l’eau et du vent, du moins au niveau du tronc. En effet, même si certains de ces manteaux comportent des capuches, elles n’ont pas pour objectif d’être placées sur la tête de l'animal : cela perturberait trop ses sens, et il y aurait de grandes chances qu’il n’apprécie pas du tout. Autrement dit, elles n’ont d’autre intérêt qu’esthétique.

Ces manteaux comportent bien souvent un harnais intégré et des bandes réfléchissantes situées sur les côtés, afin de permettre au chat d’être éclairé par les phares de véhicules lorsqu’il fait nuit, et ainsi de réduire le risque d'accident.

Les manteaux pour chat de convalescence

Les manteaux pour chat de convalescence

Les manteaux de convalescence, aussi appelé bodys, sont spécialement conçus pour protéger des points de suture ou des plaies en voie de guérison, puisqu’elles évitent que le chat n’y touche.

Pour que la cicatrisation puise s’effectuer convenablement, ils sont en matière naturelle et respirants. Comme ils sont plutôt ajustés et serrés, ils font partie des très rares modèles pouvant être portés sans qu’il y ait de véritable risque que l'animal se fasse mal en se coinçant quelque part. En outre, ils entourent bien son corps, mais laissent ses pattes totalement libres de leurs mouvements.

L’importance du choix de la taille

L’importance du choix de la taille

Quels que soient le matériau et le type de modèle retenus, la taille est le principal aspect à vérifier lors de l’achat d’un manteau pour chat. En effet, le modèle choisi doit impérativement être adapté au gabarit de l’animal, autrement dit à la longueur de son corps (mesuré de son cou à la base de sa queue) ainsi qu’à son tour de cou et de poitrine. Il est impératif en effet d’acheter un habit qui ne soit ni trop serré, ni trop large pour lui. Un vêtement est à la bonne taille et adapté dès lors qu’il ne le gêne pas dans les actions habituelles qui ponctuent son quotidien : marcher, sauter, utiliser sa litière, bouger…

Dans la mesure où il n’est pas vraiment possible de lui faire essayer directement dans le magasin, il est important de bien conserver les tickets de paiement, pour pouvoir échanger le produit s’il s’avère qu’il ne convient pas.

Le prix d’un manteau pour chat

Le prix d’un manteau pour chat

Le prix d’un manteau pour chat débute aux alentours d’une vingtaine d’euros pour un modèle standard, et peut atteindre une cinquantaine d’euros pour eux à la mode utilisant des matériaux de qualité.

 

Il est aussi possible de trouver des sweats, des polaires ou encore des bodys autour d’une dizaine d’euros, et il faut compter une vingtaine d’euros pour des modèles harnais.

Comment habituer son chat à porter un manteau ?

Comment habituer son chat à porter un manteau ?

Si porter un manteau paraît vraiment indispensable pour un chat, il est indispensable de prendre le temps de le lui faire accepter. Pour cela, il est recommandé de l’en équiper d’abord seulement quelques minutes par jour, puis d’augmenter progressivement la durée au fur et à mesure qu’il s’habitue à sa nouvelle garde-robe.

Il peut arriver qu'il paraisse vraiment mal à l’aise, par exemple s’il n’ose plus bouger, bat vivement de la queue, garde les oreilles rabattues en arrière ou encore miaule de manière anormale. Le cas échéant, c’est vraisemblablement qu’il n’est pas très heureux dans sa tenue. Mieux vaut alors ne pas insister ni le forcer, car cela ne ferait qu’engendrer un stress inutile.

Si la première tentative se solde par un échec, il est possible de retenter l’expérience quelques jours plus tard : après tout, peut-être était-il alors simplement mal luné ou n’en avait-il pas vraiment besoin à ce moment-là ? Toutefois, s'il continue à ne pas se montrer très coopératif malgré plusieurs tentatives, il est peu probable qu’il finisse par s’y habituer un jour : mieux vaut donc renoncer.

En tout état de cause, faire porter un manteau à son chat doit être quelque chose de ponctuel, qui répond à un besoin précis à un moment donné. Par exemple, si les températures glaciales de l’extérieur nécessitent le recours à un tel accessoire lors de ses sorties, il faut veiller à bien le lui retirer une fois qu’il est de retour dans le foyer.

Les alternatives aux manteaux pour chats

Les alternatives aux manteaux pour chats

Étant donné que cet accessoire est généralement difficilement accepté, mieux vaut n’envisager l’achat d’un manteau pour chat qu’en dernier recours, lorsque les autres options n’ont pas marché.

Dans le cas d’un chat d’intérieur qui a froid, la première chose à faire est de lui confectionner un ou plusieurs endroits douillets et chauds au sein de la maison, dans lesquels il peut se lover dès qu’il en ressent le besoin. En général, quelques couvertures, un panier igloo ou encore une corbeille remplie avec des plaids suffisent largement à son bonheur.

Pour un chat qui passe une grande partie de son temps en extérieur, il convient de s’assurer de s’assurer qu’il dispose d’un abri dans lequel il peut se réfugier en cas de coup de froid. Ce lieu doit être surélevé afin de ne pas être mouillé lorsqu’il pleut, et être bâti dans des matériaux isolants, comme du bois ou du plastique. Y disposer une ou deux couvertures permet de le rendre encore plus confortable.

Acheter une chatière est également un investissement des plus pertinents, puisque cela permet à l’animal de venir se mettre au chaud à la maison dès qu’il le souhaite, y compris lorsque son maître est absent ou indisponible. Elle ne doit toutefois pas se substituer à un abri en extérieur, car en cas de tempête ou de grosses intempéries, il peut ne pas être en mesure de revenir au domicile et doit donc disposer d’une solution de secours pour pouvoir s’abriter en urgence.

Le mot de la fin

De manière générale, un chat n’apprécie pas d’être « habillé », quel qu’en soit le motif. Cet animal indépendant par nature n’aime pas être contraint ou forcé, et n’en fait bien souvent qu’à sa tête. Dans la grande majorité des cas, il n’y a toutefois pas lieu de s’inquiéter outre mesure : la nature a bien fait les choses, de sorte qu'il arrive le plus souvent à réguler sa température de lui-même et n’a donc ni trop froid, ni trop chaud.

En tout état de cause, même s’il peut s’avérer pertinent de lui faire porter un manteau ou un habit quel qu’il soit, cela doit être quelque chose d’occasionnel et non de permanent, et répondre à un besoin bien précis. Il faut en particulier se garder de tout anthropomorphisme : ce qui est nécessaire à ses propriétaires pour conserver leur température corporelle stable ne l’est pas forcément pour lui. Et si mignon que puisse être un chat habillé, il n’est pas un humain et n’a donc pas les mêmes attentes ni besoins.

Par Kathleen F. - Dernière modification : 12/20/2020.