Laisse et harnais pour chat : promener son chat en laisse

De plus en plus de propriétaires de chats se demandent s’il est possible de promener leur compagnon en laisse. Cette idée peut sembler saugrenue, surtout que les chats n’affectionnent pas particulièrement les contraintes et sont très indépendants.


Pourtant, promener son chat en laisse peut être une solution bienvenue dans des cas où ce dernier ne peut pas sortir se promener de lui-même, afin de lui permettre de goûter quand même aux joies du monde extérieur.


De fait, en choisissant un équipement adéquat et en s’armant de patience, il est possible d’habituer son chat à faire des balades en laisse.

Partager :  

Faut-il promener son chat ?

Les chats ont tous une personnalité différente, et ils réagissent donc différemment s’il est question de les promener à l’extérieur. Un chat qui a grandi et toujours vécu en intérieur peut n’éprouver aucune envie à s’aventurer dehors, et il sera donc difficile, voire impossible, d’essayer de le promener. A l’inverse, un chat qui a grandi avec accès à l’extérieur pourrait être malheureux de ne plus pouvoir s’y rendre. Dans ce cas, des sorties accompagnées peuvent lui permettre de continuer à sortir, tout en gardant le contrôle de la situation. Chaque chat est différent : dans le doute, il est préférable d’essayer.


Dans les faits, les chats sont plutôt curieux, et la plupart d’entre eux ont naturellement le réflexe d’explorer les alentours de leur foyer pour y exercer leurs instincts de chasse et de marquage de territoire. Il faut dire que le monde extérieur est excitant par bien des aspects. Oiseaux, insectes, plantes, arbres, odeurs et bruits sont autant de stimulations contribuant à son bien-être. Un chat ayant accès à l’extérieur joue, observe, chasse, court et fait la sieste à son gré.  Autant d’activités qui ont des bienfaits sur sa santé émotionnelle et physique, lui permettent de développer ses facultés, mais aussi de diminuer le risque d’obésité du chat ou de problèmes de comportement liés à l’ennui.


Pour toutes ces raisons, il est donc plutôt recommandé de permettre à son chat d’avoir accès à l’extérieur. Cependant, ces sorties ont aussi leur lot d’inconvénients. Ainsi, les chats d’extérieur sont exposés à de nombreux dangers : risques d’accidents (notamment avec des voitures), personnes malintentionnées, conflits avec d’autres animaux, plantes toxiques pour les chats, produits toxiques (mort-aux-rats, pesticides, désherbant), maladies contagieuses, parasites... De fait, les chats d’extérieur vivent en moyenne moins longtemps que leurs congénères gardés à l’intérieur.

 

Si vous faites le choix de permettre à votre chat d’avoir accès à l’extérieur, il est donc important de prendre certaines précautions : vacciner son chat, faire attention à ce qu’aucun produit chimique ou plante toxique ne traîne aux endroits où il se promène, se renseigner sur les autres animaux (sauvages et domestiques) qui fréquentent ses lieux de balade, et éviter les heures de fort trafic.


Si vous souhaitez que votre compagnon puisse goûter aux joies du monde extérieur mais n’êtes pas tranquille à l’idée de le laisser sortir sans surveillance, par exemple parce que vous vivez en ville, ou qu’une grande route se situe à proximité, le promener en laisse est une solution. En outre, ces moments en compagnie de votre animal pourraient renforcer le lien qui vous unit. Sortir promener son chat est même recommandé par certains comportementalistes et vétérinaires si le chat essaie de s’échapper de la maison ou s’il est en surpoids.

Cependant, si votre compagnon n’a aucune envie de sortir, inutile de le forcer. Il est possible de rendre sa vie d’intérieur stimulante en installant des arbres à chats, des jouets pour chats et des cachettes, même si cet environnement intérieur ne pourra jamais lui procurer autant de sources de stimulations que le monde extérieur.

Quel équipement choisir pour promener son chat ?

Il existe sur le marché plusieurs types d’accessoires permettant de promener son chat.


La laisse pour chat

Il est fortement déconseillé de se contenter d’acheter simplement une laisse à attacher au collier du chat. Cela pourrait lui faire mal au cou et aux cervicales si vous tirez sur la laisse ou s’il essaie de s’en défaire en tirant dessus.

Le harnais pour chat

L’utilisation d’un harnais pour chat est beaucoup plus appropriée qu’une laisse. Cet accessoire permet de répartir la force de traction de manière plus uniforme autour du corps du chat, et s’avère donc nettement plus confortable pour lui.
Il existe divers modèles disponibles sur le marché, et il ne faut pas hésiter à demander des conseils à votre vétérinaire ou à un vendeur en animalerie pour choisir un produit adapté à votre compagnon. Par exemple, un harnais dont les sangles se règlent grâce à un velcro risque de déplaire à certains chats sensibles à ce bruit, ou aux chats à poils longs. Dans tous les cas, il faut tacher de privilégier un modèle qui ne se défait pas trop facilement et qui est solide.

La veste de promenade

En parallèle des laisses pour chat et harnais pour chat, il existe également des vestes de promenade pour chats, qui offrent encore plus de sécurité en enveloppant totalement le haut du tronc de l’animal, à la manière d’un gilet. Cette option est tout particulièrement intéressante pour les chats qui parviennent à s’extraire du harnais ou qui ne le supportent pas. Cela dit, à l’inverse, ils pourraient ne pas apprécier le côté enveloppant de cet accessoire.

 

Quelle que soit l’option retenue, en ce qui concerne la laisse en elle-même, il est conseillé d’opter pour un modèle plutôt léger et de longueur moyenne. Au début, une laisse courte est préférable pour garder votre chat près de vous en cas de problème. En revanche, une fois qu’il est habitué aux promenades, un modèle plus long s’avère mieux adapté, afin de lui offrir davantage de liberté.


Quant aux chatons, il existe sur le marché des modèles de harnais qui leur sont adaptés, avec des brides plus fines pour ne pas les gêner, des matériaux plus légers pour qu’ils ne se sentent pas écrasés, et qui sont ajustables de manière plus précise afin d’éviter qu’ils n’arrivent à s’en échapper. Il est possible de commencer à entraîner son chaton à la marche en laisse dès ses 2 mois, auquel cas le modèle le plus petit doit être privilégié. À partir de 8 à 10 mois, vous pouvez utiliser une taille adulte.


Quoi qu’il en soit, plus on s’y prend tôt, plus il est facile d’habituer son chat à marcher en laisse.

Comment habituer son chat à la laisse ?

Si vous décidez d’apprendre à votre chat à sortir en laisse, il ne faut pas oublier tout d’abord qu’il est plus difficile d’entraîner un chat qu’un chien. Le chien, qui dans la nature est endurant et peut traquer sa proie sur de grandes distances jusqu’à l’épuisement, tentera de faire plaisir à son maître pendant de longs moments pour recevoir une petite récompense et des louanges, et ne reculera pas devant la difficulté.

 

Le chat, lui, est nettement moins endurant. À l’état sauvage, il économise son énergie en dormant beaucoup pour chasser des petites proies sur de courtes distances. Il n’est pas non plus très réceptif aux compliments et ne va pas dépenser plus d’énergie que celle que lui apportera une éventuelle récompense. Ainsi, si vous en demandez trop à votre chat, il est probable que celui-ci refuse de s’exécuter.

 

Par contre, si vous lui proposez une récompense qu’il juge bénéfique, il se montre plus coopératif. Par conséquent, une friandise pour chats est la récompense la plus appropriée, tandis que les éloges verbaux, qui marchent bien chez les chiens, ne feront sans doute pas bouger votre compagnon. Attention toutefois à ne pas avoir la main trop lourde avec ces friandises pour chats, qui ont un certain apport calorique. Par ailleurs, comme il faut récompenser le chat immédiatement lorsqu’il répond aux ordres, afin qu’il comprenne que c’est son comportement qui lui apporte ces récompenses, les sessions d’entraînement doivent rester plutôt courtes.

 

Comme pour beaucoup d’autres choses relatives à l’éducation d’un chat, les mots d’ordre pour habituer son chat à être promené en laisse sont la patience et la persévérance. Il est généralement relativement facile d’apprendre à un chaton à tolérer le harnais et la laisse, mais un chat adulte peut se montrer plus réticent.

  • Dans un premier temps, à l’intérieur, présentez l’accessoire au chat et laissez-le l’inspecter, le renifler et jouer avec pendant plusieurs jours, pour qu’il se familiarise avec cet objet inconnu. Une astuce est de laisser l’accessoire près de son bol ou de l’endroit où il aime faire la sieste, pour qu’il l’associe à des moments de plaisir.

 

  • Toujours à l’intérieur, vous pouvez ensuite essayer de placer le harnais ou la veste sur le chat. Veillez à ce que l’accessoire soit bien positionné et ne soit pas trop serré. Votre chat pourra réagir de deux manières : soit il acceptera l’accessoire, soit il essayera de se débattre. Dans ce dernier cas, laissez-le faire, sauf s’il risque de se blesser. Vous pouvez essayer de le distraire en lui amenant son jouet préféré ou en lui donnant son repas. Après quelques minutes, retirez l’accessoire, et récompensez votre compagnon en le caressant ou en lui offrant une friandise pour chat. Répétez cet exercice pendant plusieurs jours, en augmentant progressivement le temps qu’il passe avec le harnais ou la veste sur lui.

 

  • Une fois qu’il n’essaie plus de retirer l’accessoire et se comporte normalement avec, vous pouvez procéder de la même manière avec la laisse : laissez-le d’abord l’inspecter et se familiariser avec l’objet, puis attachez-la au harnais et laissez-la traîner derrière votre chat.

 

  • Une fois que votre compagnon se sera accoutumé à la laisse, vous pourrez la prendre en main. Au début, il est alors important de laisser l’initiative à l’animal, pour qu’il prenne confiance, et ne perçoive pas encore trop cet équipement comme une contrainte. Puis, petit à petit, vous pourrez essayer de lui imposer des directions, en douceur et sans le forcer, et en le récompensant s’il s’exécute.

 

Dans tous les cas, il ne faut en aucun cas forcer votre chat à vous suivre, car cela serait contre-productif. En quelque sorte, c’est lui qui vous promène, et vous n’êtes là que pour le tenir et l’inciter gentiment à aller dans une direction. En clair, on ne promène pas un chat comme on peut promener son chien.

Les premières sorties avec un chat en laisse

Une fois que vous sentez que votre chat a totalement accepté le port de l’accessoire et le fait d’être tenu en laisse, il est temps de sortir. Là encore, il faut être patient et procéder progressivement.

 

Tout d’abord, ne forcez pas votre chat à sortir, sans quoi il risque de ne plus jamais vouloir retenter l’expérience. Essayez de le faire sortir, et observez sa réaction. S’il se laisse faire, vous pouvez y aller. S’il refuse, réessayez une autre fois.

 

Pour la première sortie, choisissez un endroit sûr, pas trop bruyant et si possible vert. Essayez d’éviter les endroits avec des enfants, des chiens ou des vélos/trottinettes/poussettes/skateboards, qui pourraient l’effrayer. Un parc ou un jardin calme sont les meilleurs endroits pour commencer à promener votre chat. À nouveau, laissez votre compagnon prendre l’initiative et ne le forcez pas à aller dans une direction donnée. Gardez la laisse courte dans un premier temps. Vous pourrez l’allonger si vous sentez qu’il est en confiance et ne risque pas de fuir. Il est également recommandé de ne pas trop s’approcher des arbres, afin d’éviter qu’il ne cherche à y grimper.

 

Lors de la première promenade ainsi que lors de toutes les suivantes, il est important de bien observer son comportement. S’il refuse de bouger, laissez-le et ne le forcez pas à avancer. Rassurez-le en le caressant et en lui parlant. S’il a peur et essaie de s’échapper, ne tirez pas sur la laisse, mais essayez de le prendre dans vos bras, de le caresser et de le rassurer. S’il ne se calme pas, il vaut mieux rentrer. En effet, il est inutile de le forcer, car cela pourrait le dégoûter à jamais du monde extérieur. Il est d’ailleurs recommandé de toujours emporter un sac de transport pour chats, afin de pouvoir le mettre à l’abri en cas de frayeur. S’il réagit plutôt bien mais reste apeuré, mieux vaut éviter de s’éterniser : ne restez pas plus de 10 minutes dehors.

 

En revanche, si votre chat réagit bien et commence à explorer les alentours, accompagnez-le et laissez-le découvrir l’endroit. Si la première sortie doit tout de même rester relativement courte, entre 10 et 20 minutes, pour ne pas le sur-stimuler et le stresser, par la suite, vous pourrez augmenter le temps des sorties au fur et à mesure que votre compagnon se montre de plus en plus à l’aise. Il n’y a pas vraiment de limite à la durée des promenades une fois que votre chat y sera habitué. Il faudra simplement rentrer dès qu’il aura l’air d’en avoir assez, ce qu’il montrera souvent en refusant d’avancer, ou bien sûr à tout moment s’il prend peur.

 

Dans tous les cas, une fois rentré, n’oubliez pas de tout de suite récompenser votre compagnon à l’aide de généreuses caresses ou de friandises pour chat.

 

 

 

Les règles d'or à respecter pour promener son chat en laisse

Afin que tout se passe au mieux lorsque vous promenez votre chat en laisse, certains comportements sont à adopter, tandis que d’autres sont à éviter :

 

  • Gardez toujours un œil sur votre compagnon et ne lâchez jamais sa laisse. Par exemple, ne l’attachez jamais à une barrière ou à un arbre, même pour quelques minutes. Votre chat pourrait réussir à s’extirper du harnais et s’enfuir, ou prendre peur, tirer sur la laisse et se blesser.

  • Veillez à ce que votre chat soit muni d’un collier avec médaille d’identité indiquant votre nom et votre adresse ou numéro de téléphone, ou du moins qu’il soit tatoué ou pucé. L’identification du chat est d’ailleurs obligatoire en France pour les chats nés après le premier janvier 2012 et en Belgique pour ceux nés après le premier novembre 2017. De cette manière, si votre chat est perdu ou fugue, la personne qui le retrouvera pourra vous contacter ou l’amener chez un vétérinaire qui fera de même.

 

  • Assurez-vous que les vaccins du chat soient systématiquement à jour. En effet, le monde extérieur l’expose à de nombreuses maladies et parasites, ainsi qu’à d’autres animaux. Mieux vaut être prévoyant et vacciner son chat avant sa première sortie. Par la suite, il convient donc de veiller à ce qu’il soit à jour de ses vaccins et rappels.

  • Surveillez bien les alentours lors de vos promenades. Si vous apercevez un chien ou quelque chose qui risque d’effrayer votre chat, jouez la carte de la sécurité en le prenant temporairement dans vos bras (ou dans son sac de transport), ou en l’emmenant un peu plus loin. Adoptez le même comportement si vous remarquez un danger potentiel pour lui, tel que du verre par terre, des plantes toxiques pour les chats (muguet, hortensia, lys, laurier-rose…), etc.

  • Soyez prêt à réagir si vous croisez un autre chat. En effet, si les chiens aiment se rencontrer et se voient comme camarades de jeu, les chats se considèrent plutôt comme des rivaux potentiels, et une rencontre peut vite dégénérer en bagarre.

  • Observez en permanence le comportement de votre compagnon. C‘est la meilleure façon de savoir s’il a peur ou s’il n’a plus envie de se promener. S’il aplatit ses oreilles en arrière, essaie de se faire petit, hérisse le poil ou émet des bruits tels que sifflements, grognements ou vocalises, il est peut-être effrayé. S’il se laisse tomber au sol et refuse de bouger, le message est très clair : la promenade ne l’intéresse plus.

  • Ne tirez jamais sur la laisse, car cela pourrait effrayer voire blesser votre chat.

Le mot de la fin

Avec beaucoup de patience, il est possible d’apprendre à presque n’importe quel chat à se promener en laisse. Le jeu en vaut la chandelle, car si elles sont menées correctement, ces sorties ont de nombreux bienfaits pour l’animal.

 

Il est toutefois important de ne jamais oublier qu’un chat n’est pas un chien, et qu’il est bien difficile – et souvent peu recommandé – de lui faire faire quelque chose contre son gré. Il ne faut jamais le forcer ou le brusquer, et toujours observer attentivement son comportement. Les premières expériences de sortie en laisse sont particulièrement cruciales car au moindre problème, il risque d’être traumatisé à jamais par le monde extérieur.

Dernière modification : 26/04/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Discussions sur ce sujet