L'arbre à chat : comment le choisir et l'utiliser

Un chat gris endormi au sommet d'un arbre à chat

Même s'ils passent beaucoup de temps à dormir, les chats ont besoin aussi de se dépenser et de se divertir. Or, s'il n'est pas très difficile pour ceux qui ont accès l'extérieur d'y trouver comment s'occuper, les choses sont plus compliquées pour ceux qui vivent en appartement, en particulier si ce dernier est de petite taille.


Il est donc important d'aménager son intérieur pour son chat, afin que celui-ci s'y sente bien et y trouve tout ce dont il a besoin pour être heureux. Se pose alors la question de l'arbre à chats.


Quelle est l'utilité d'un tel accessoire, et dans quels cas est-il indispensable ? Quel sont les différents types de modèles disponibles, et quel budget faut-il prévoir ? Où l'installer, et comment faire en sorte que l'intéressé soit enclin à l'utiliser ?

Qu'est-ce qu'un arbre à chat ?

Un chat allongé sur son arbre à chat

Un arbre à chat est une structure verticale de plusieurs niveaux formant des sortes de paliers sur lesquels l'animal peut se poser voire s'allonger. Il est généralement fabriqué en bois, en tissu et/ou en fibres végétales.

 

Le but premier de cet accessoire est de divertir le chat en lui permettant de grimper, se placer en hauteur, se cacher ou encore limer ses griffes, comme il pourrait le faire dans un vrai arbre. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est ainsi nommé.

 

Le principe est donc assez simple, ce qui n'empêche pas qu'il existe toutes sortes d'arbres à chats : des petits comme des grands, des basiques comme des sophistiqués... À chacun de choisir celui qui répond le mieux aux attentes de son animal, mais aussi à ses propres contraintes en termes de place, de budget, etc.

À quoi sert un arbre à chat ?

Si les chats raffolent autant des arbres à chat autant que des vrais arbres, ce n'est pas un hasard. En effet, ils leur sont utiles pour tout un tas de raisons, notamment mettre en pratique leurs talents de grimpeurs.

Se placer en hauteur

Un chat allongé au sommet de son arbre

Il est de notoriété publique que les chats adorent grimper partout et se placer en hauteur pour observer ce qu'il se passe autour d'eux. Il faut dire que leur corps est taillé pour cela : une grande souplesse, des pattes arrière musclées, des griffes solides et pointues, une longue queue qui leur sert de balancier, ainsi qu'un sacré sens de l'équilibre.

 

Mettre un arbre à chat à disposition du petit félin de la maison est une bonne solution pour éviter qu'il ne soit tenté d'escalader les armoires ou les étagères. Il a ainsi tout le loisir d'y grimper, de s'installer en hauteur et d'avoir une vue dégagée sur l'ensemble de la pièce - voire aussi l'extérieur, si l'objet est placé près d'une fenêtre.

Se cacher

Un chat caché dans son arbre à chat

Les chats sont connus pour être très joueurs, mais ils apprécient aussi d'avoir la paix et de pouvoir s'isoler de temps à autres.

 

Les cachettes généralement placées sur les paliers des arbres à chat sont donc parfaites pour eux : en plus d'être en hauteur et confortables, elles leur permettent de faire une sieste voire de dormir sans être dérangés, loin de l'agitation et du remue-ménage habituel.

 

Elles leur plaisent d'autant plus qu'elles constituent des points d'observation très pratiques permettant de voir sans être vu - un aspect indispensable pour d'aussi bons chasseurs.

Jouer

Un chaton Maine Coon joue avec un pompon accroché à son arbre

Les chats n'utilisent pas les arbres uniquement pour grimper et se reposer : ils s'en servent aussi pour jouer.

 

Qu'il s'agisse de se cacher puis de bondir soudainement sur un congénère ou un humain qui passe en-dessous, de passer des heures à tenter d'attraper la corde ou le plumeau fixé sous un des paliers, ou de faire des courses-poursuites endiablées entre petits félins, ce ne sont pas les occasions de s'amuser qui manquent avec un arbre à chat !

Faire ses griffes

Un chat fait ses griffes sur son arbre à chat

De nombreux arbres à chat comprennent une surface ou un tronçon en bois, en carton ou en fibre végétale (par exemple du sisal), afin de faire office de griffoir et d'inciter l'animal à faire ses griffes dessus plutôt que sur les meubles ou les rideaux de la maison.

 

De cette façon, les griffes du chat restent en bon état et à la bonne longueur - en particulier s'il n'a pas d'accès à l'extérieur et n'a pas beaucoup d'autres occasions d'en faire usage. Cela lui permet également de marquer son territoire et de déposer ses phéromones, ce qui est une façon pour lui de dire que cet objet lui appartient.

Un arbre à chat est-il indispensable ?

Un chat gris tabby allongé sur un arbre à chat

En théorie, un arbre à chat n'est pas aussi indispensable que d'autres accessoires comme la gamelle, le panier ou la litière. Dans la pratique, force est de reconnaître qu'il est parfois difficile de s'en passer - en particulier pour un chat vivant en appartement.

 

En effet, autant les distractions sont nombreuses en extérieur, autant elles se font généralement plus rares en intérieur - a fortiori dans le cas d'un logement aux dimensions réduites. Un petit félin qui n'a pas la possibilité de sortir pourrait donc avoir tôt fait de tourner en rond et de s'y ennuyer, surtout s'il est actif ou aime grimper partout. Il pourrait également être tenté de faire ses griffes n'importe où (sur les meubles, les rideaux...) s'il n'a pas d'endroit plus approprié pour cela.

 

Ainsi, compte tenu des avantages qu'il représente et des services qu'il rend, on considère généralement que cet objet fait partie des accessoires indispensables pour un chat, même si un individu ayant accès à l'extérieur peut généralement s'en passer.

Comment choisir un arbre à chat

Il existe une foultitude de modèles d'arbres à chat, et une très grande diversité en termes de hauteur, d'apparence, d'équipements... De fait, il y en a pour tous les budgets, tous les espaces et tous les goûts - certains peuvent même parfaitement s'intégrer à un intérieur, voire en compléter la décoration.

 

Les principaux critères pour choisir un arbre à chat sont sa hauteur, sa stabilité, son ergonomie, les équipements et accessoires dont il dispose, ainsi que sa facilité d'entretien. En revanche, le matériau utilisé n'a pas vraiment d'importance - sachant que la plupart des modèles sont en bois, en carton ou en matières similaires.

La hauteur

Un chat perché au sommet de son grand arbre

Pour que le chat apprécie son arbre, il est important que celui-ci soit suffisamment grand et haut pour lui. Par exemple, un Maine Coon a naturellement besoin d'un modèle de plus grande envergure qu'un Singapura, puisqu'il est lui-même beaucoup plus grand. Que l'on commande en ligne ou que l'on achète en magasin, il est important d'avoir cet aspect en tête au moment de faire son choix.

 

Ainsi, la hauteur conseillée pour un arbre à chat est de :

  • 1 mètre environ pour un chaton, car il n'est pas encore très habile et pourrait se faire mal en tombant de plus haut ;
  • 1,30 à 1,70 mètre pour un chat adulte et en bonne santé (voire davantage s'il est grand et/ou adore grimper) ;
  • 50 à 70 centimètres pour un chat vieux, malade, ou qui a des difficultés à se déplacer et à escalader.

 

Ces dimensions sont données à titre indicatif : ce sont des valeurs moyennes permettant généralement de faire le bonheur de l'animal, mais qui ne fonctionnent pas forcément sur tous. Il ne faut hésiter à ajuster en fonction de ses besoins, son caractère et son état de santé.

La stabilité

Un arbre à chat de grande taille

Par définition, un chat est amené à régulièrement grimper sur son arbre, à jouer dessus, à s'y suspendre... Il faut donc que la structure soit un minimum stable et solide, pour qu'elle reste bien en équilibre et ne tombe pas à la première occasion.

 

Il est donc recommandé d'opter pour un modèle disposant d'un socle assez lourd et large, voire de plusieurs socles s'il est lui-même plutôt haut, large, ou équipé de hamacs susceptibles de le déséquilibrer lorsque l'animal s'installe dedans.

L'ergonomie

Deux chats jouent sur un grand arbre à chat

Même s'ils sont bien plus doués que nous dans ce domaine, tous les chats ne sont pas des as de l'escalade - en particulier les très jeunes, les plus âgés et/ou ceux qui ont des problèmes articulaires. Pour que l'animal puisse profiter pleinement de son arbre, il faut donc que grimper dessus ne soit pas trop compliqué.

 

Pour cela, il est conseillé de choisir un modèle doté de plusieurs paliers placés à différentes hauteurs, qui font office en quelque sorte de marches d'escalier et l'aide à grimper. Quant aux différents poteaux, l'idéal est qu'ils ne soient pas trop lisses pour qu'il soit possible d'y planter ses griffes, et donc de prendre appui dessus pour l'escalader.

Avec ou sans griffoir ?

Un chat bengal joue avec son griffoir

Bon nombre d'arbres à chats comprennent aussi un ou plusieurs griffoirs. Dans la plupart des cas, ce sont directement les piliers qui jouent ce rôle, en plus de celui de soutien de la structure.

 

Un griffoir intégré à un arbre à chat rencontre généralement plus de succès qu'un griffoir standard. En effet, dès lors que le petit félin passe du temps à cet endroit (pour jouer, observer son environnement, dormir...), il est d'autant plus enclin à le marquer comme faisant partie de son territoire et à y laisser son odeur.

 

Comme pour un griffoir distinct, les matières utilisées pour fabriquer cette partie-là sont assez variées ; les plus courantes sont le sisal, le carton, la peluche ou encore le bois. Chaque matou a ses préférences, mais les deux premières options plaisent à la plupart d'entre eux et représentent donc un choix peu risqué.

 

Quoi qu'il en soit, il faut vérifier que les surfaces en question sont suffisamment hautes. En effet, un chat fait ses griffes en courbant son dos et en étirant ses pattes avant bien au-dessus de sa tête : si le tronc censé servir de griffoir est trop court, il est plus difficile à utiliser.

Combien de niches et de coussins ?

Deux chats et un arbre à chat dans un appartement

Un arbre à chat est généralement composé de plusieurs plateformes qui permettent au chat de se percher à la hauteur qu'il souhaite. Bien souvent, une ou plusieurs petites niches, coussins, hamacs ou même espaces fermés y sont accrochés, ce qui lui permet de s'installer confortablement et en fait un très bon refuge pour lui.

 

Si le foyer ne comporte qu'un seul chat, il n'est pas forcément nécessaire de prévoir un arbre avec de multiples emplacements pour dormir : un ou deux lui suffisent normalement bien assez.

 

En revanche, pour faire cohabiter plusieurs chats ensemble et s'il n'est pas possible d'avoir un arbre pour chacun, mieux vaut prévoir au moins autant d'emplacements que de petits félins. Cela ne garantit pas qu'ils ne se disputent pas les meilleures places, mais limite tout de même le risque de conflits, puisqu'ils peuvent tous l'utiliser en même temps.

La facilité de nettoyage

Un chat caché dans son arbre à chat

Un point essentiel auquel on ne pense  pas forcément au moment de choisir un arbre à chat est qu'il faut de temps en temps le nettoyer et le laver.

 

C'est particulièrement vrai pour les éventuels niches, coussins et hamacs. En effet, ces équipements ont tendance à se salir au fur et à mesure des utilisations, mais peuvent aussi abriter des microbes ou des parasites (par exemple des puces). Il faut donc régulièrement les laver et les désinfecter afin de limiter les risques de contamination - en particulier si plusieurs animaux sont présents dans le foyer.

 

Le mieux est donc d'opter pour un arbre avec des accessoires amovibles, déhoussables et/ou lavables en machine, de sorte que leur nettoyage soit beaucoup plus facile à réaliser. C'est loin d'être le cas de tous les modèles d'arbres à chats disponibles sur le marché, donc il est utile de prendre le temps de vérifier ce qu'il en est avant de faire son choix.

Combien coûte un arbre à chat ?

Un chat gris allongé sur son arbre à chat

Le prix d'un arbre à chat est assez variable, car il dépend grandement de ses caractéristiques, à commencer par sa hauteur et son nombre de paliers. Ainsi, il est évident qu'un petit modèle de base avec un seul étage est nettement moins cher qu'un grand modèle sophistiqué comportant plusieurs paliers et griffoirs.

 

 Dans l'ensemble, il faut compter autour de :

 

  • 20 à 40 euros pour les modèles les plus petits et basiques (moins d'un mètre, un seul étage et sans accessoire particulier) ;

 

  • 40 à 80 euros pour les modèles à plusieurs étages avec un coussin, une niche et/ou un hamac ;

 

  • 100 euros (voire plus) pour les modèles les plus grands et sophistiqués.

Plusieurs chats peuvent-ils partager le même arbre ?

Deux Devon Rex assis sur un arbre à chat

Dans le cas où on possède plusieurs chats, il n'est pas forcément nécessaire de prévoir un arbre pour chacun d'entre eux : ils peuvent parfaitement le partager.

 

Il faut simplement que celui-ci soit suffisamment grand et doté de plusieurs paniers ou coussins pour qu'ils puissent s'en servir en même temps s'ils le souhaitent. Cela implique toutefois d'opter pour un modèle très stable et de bonne qualité, car à défaut il risquerait de tomber ou de se casser sous leur poids s'ils grimpent dessus en même temps.

 

Acheter plusieurs arbres à chat peut toutefois présenter un intérêt si jamais les petits félins n'ont pas les mêmes besoins - par exemple si l'un est très actif et l'autre plutôt calme, si l'un est très jeune et l'autre adulte, etc. En effet, cela permet alors de choisir pour chacun la structure la plus adaptée à ses besoins. Dans les autres cas, un seul arbre fait normalement très bien l'affaire.

Peut-on fabriquer soi-même un arbre à chat ?

Un homme et une femme font du bricolage avec leur chat

Compte tenu du nombre d'années que cet objet a vocation à servir, acheter un arbre à chat est un investissement sur la durée. Il s'avère néanmoins onéreux si on souhaite acquérir un modèle de grande taille et/ou intégrant divers accessoires (niche, cordes, hamac...).

 

Pour ceux qui sont un peu bricoleurs, le fabriquer soi-même constitue une option intéressante pour réduire les dépenses tout en choisissant très exactement ce à quoi il ressemble. De fait, la structure est assez simple, et quelques matériaux assez basiques récupérés de-ci de-là peuvent suffire pour construire un arbre de qualité : des planches, des bouts de bois, de la ficelle, sans oublier bien sûr des tissus pour rendre l'ensemble confortable...

Où installer l'arbre à chat ?

Un chat observe les environs du sommet de son arbre

Pour qu'un chat apprécie son arbre, il est important que celui-ci soit positionné à un endroit stratégique du domicile et lui permette d'avoir une bonne vision de ce qu'il se passe autour de lui.

 

En général, il existe trois bons endroits pour placer un arbre à chat :

 

  • près d'une fenêtre avec vue sur l'extérieur, car le petit félin peut passer des heures à regarder au dehors ;

 

  • dans une grande pièce fréquentée telle que le salon ou un couloir assez large, pour surveiller les allées et venues des uns et des autres ;

 

  • à l'intersection de plusieurs pièces ouvertes, ce qui lui permet de savoir d'un coup d'oeil ce qu'il se passe dans le foyer.

 

Charge à chacun de choisir l'emplacement de l'arbre à chat en fonction de la configuration de son domicile, mais il est important dans tous les cas qu'il ne soit pas situé dans un angle mort ou dans une pièce de petite taille ou peu fréquentée (du style salle de bains ou chambre à coucher). En effet, il y aurait alors des chances que cet endroit ne soit pas pleinement à son goût, et qu'il le délaisse au moins en partie au profit d'autres plus stratégiques (par exemple le sommet d'une armoire).

Habituer son chat à un arbre à chat

Un chaton joue dans un arbre à chat

Ce n'est pas tout d'acheter et d'installer un arbre à chat : encore faut-il que l'intéressé s'en serve. C'est particulièrement vrai si l'objet comporte un griffoir, et que c'est sur celui-ci qu'il est supposé faire ses griffes.

 

Le plus simple pour l'y habituer est de lui prendre délicatement les pattes avant, d'appuyer doucement sur ses coussinets pour qu'elles en sortent, et de les passer sur la partie griffoir de l'arbre. Dans le cas où ce dernier est présent dès l'arrivée du chat dans le foyer, réitérer l'expérience quelques fois devrait lui faire comprendre que c'est là qu'il doit faire ses griffes.

 

En revanche, les choses se compliquent s'il est installé alors que le chat a déjà pris l'habitude de déposer ses marques à d'autres endroits : meubles, rideaux... Lui faire poser ses pattes sur l'arbre risque alors de ne pas suffire pour qu'il l'adopte. Le mieux à faire est donc de placer le nouvel objet près de ce qui lui sert habituellement de griffoir, pour qu'il associe les deux. Si cela ne suffit pas, il peut être nécessaire de rendre son support habituel inutilisable, par exemple en le recouvrant d'un drap ou en y apposant du répulsif pour chat (ou tout autre produit dont il déteste l'odeur). Il est possible également d'appliquer de l'herbe à chats euphorisante sur le nouvel objet : s'il y est réceptif, il a toutes les chances d'apprécier.

 

En tout cas, s'il ne semble pas très intéressé par son arbre dès les premiers jours, il n'y a pas d'inquiétude à avoir : il peut avoir besoin de temps pour s'y habituer et prendre ses aises avec.

Comment nettoyer un arbre à chat

L'entretien d'un arbre à chat est plus difficile qu'il n'y paraît, notamment parce que les matériaux qui composent sa structure ne sont pas lavables. Il est néanmoins indispensable pour que l'accessoire reste propre et ne soit pas un accumulateur de poils morts, poussières, saletés et microbes en tout genre.

 

Voici donc quelques astuces pour nettoyer un arbre à chat dans les meilleures conditions.

Enlever les poils morts et les saletés

Enlever les poils morts et les saletés

Le nettoyage d'un arbre à chat commence par un bon coup d'aspirateur afin de retirer la plus grande partie des poils morts, des poussières et des saletés accumulés au fil des jours.

 

Pour cela, un petit aspirateur portatif fait très bien l'affaire : il est très pratique pour nettoyer les endroits difficiles d'accès ou exigus, tels les niches ou les paniers fixés sur l'arbre.

 

Une fois que cela est fait, un coup de brosse adhésive (comme celle que l'on utilise pour les vêtements) permet de retirer les saletés les plus incrustées et qui résistent à l'aspirateur.

Désinfecter l'arbre à chat

Un nettoyeur vapeur

La plupart des arbres à chat étant fabriqués en bois, en carton ou en matériaux similaires, il n'est pas possible de les laver à l'eau, car ils ne sécheraient pas et pourraient même se détériorer voire finir par pourrir.

 

Une bonne alternative pour consiste à utiliser un nettoyeur vapeur. Le principe est simple : il fonctionne un peu comme un fer à repasser et émet de la vapeur d'eau qui permet à la fois de nettoyer et de désinfecter la structure.

 

Si l'on ne possède pas un tel appareil, une autre option efficace consiste à utiliser du bicarbonate de soude. Ce produit non toxique pour les chats possède en effet des propriétés désinfectantes et désodorisantes. Il suffit d'en répandre sur l'ensemble de l'arbre, de le laisser agir pendant environ une heure (en faisant en sorte que le chat ne s'en serve pas pendant ce temps), puis de passer l'aspirateur.

 

Une fois le nettoyage terminé, l'idéal est si c'est possible de placer l'objet en extérieur - ou au moins près d'une fenêtre ouverte - le temps d'une journée. En effet, les acariens supportent assez mal l'air frais et la lumière : c'est donc là un bon moyen d'éliminer ceux qui ont résisté à la désinfection.

Passer les coussins et niches à la machine

Une femme met son linge dans la machine

Dans le cas où les coussins, niches, paniers et autres accessoires situés sur l'arbre sont déhoussables, il est préférable de les passer à la machine de temps en temps, afin de les désinfecter complètement et de les rendre aussi propres qu'au premier jour. C'est d'autant plus important que ce sont généralement les parties que le chat utilise le plus, et donc qui se salissent le plus vite.

 

S'ils ne sont pas lavables, il est possible d'utiliser à la place le nettoyeur vapeur et/ou le bicarbonate de soude, comme pour le reste de l'arbre.

 

On constate au passage qu'il vaut mieux opter lors de l'achat pour une structure avec des éléments amovibles : cela facile largement le nettoyage et le rend moins fastidieux.

La durée de vie d'un arbre à chat

Un chat allongé sur un arbre à chat

La durée de vie d'un arbre à chat est assez variable, car elle dépend de deux facteurs :

  • la qualité de la structure et des matériaux qui la composent ;
  • l'utilisation qu'en fait l'intéressé (est-ce qu'il s'en sert beaucoup, est-ce qu'il fait souvent ses griffes dessus, etc.).

 

C'est ainsi que certains arbres durent plusieurs années, tandis que d'autres doivent être renouvelés plusieurs fois par an - en particulier les modèles bas de gamme, qui sont généralement peu résistants. De plus, les chats n'ayant pas d'occasions de sortir et passant beaucoup de temps sur cet objet ont tendance à l'user plus vite que leurs congénères : à modèle égal, il faut donc s'attendre à devoir le changer plus souvent.

 

Si l'animal auquel on le destine a vocation à beaucoup s'en servir, mieux vaut probablement opter pour un modèle de qualité, quitte à payer un peu plus cher au départ afin de le garder plus longtemps : il y a de grandes chances que cela soit un bon calcul sur le plan financier.

Le mot de la fin

Mettre un arbre à chat à la disposition de son animal présente des avantages indéniables, et est même indispensable si celui-ci vit cantonné en intérieur et n'a que peu de distractions. Au vu de la variété de modèles existants, le choix est vaste : il n'est normalement pas difficile d'en trouver un qui soit adapté tant au chat qu'au logement, mais il convient d'être attentif à certains points au moment de choisir.

 

Pour augmenter ensuite les chances qu'il soit utilisé, le mieux est de l'installer à un endroit stratégique du domicile, si possible avant l'arrivée du chat dans le foyer.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 11/05/2021.

Discussions sur ce sujet