L'oligothérapie : soigner son chat avec des minéraux et métaux

L'oligothérapie : soigner son chat avec des minéraux et métaux

L'oligothérapie est le traitement de certaines maladies du chat grâce à l'utilisation des minéraux et métaux qui interviennent en très petites quantités dans les fonctions et échanges biologiques de l'organisme.


Quels sont les principaux oligo-éléments employés en oligothérapie, et comment les utiliser chez un chat ?

Partager :  

Que sont les oligo-éléments ?

Les oligo-éléments sont une classe de nutriments (minéraux et métaux) indispensables que l'on trouve en infime quantité dans un organisme vivant, qu'il s'agisse d'un être humain, d'un animal ou d'un végétal.

 

Ces oligo-éléments interviennent dans l'assimilation et le métabolisme des aliments, mais aussi dans le renouvellement des tissus. Ils renforcent également les défenses de l'organisme contre les infections, consolidant alors son système immunitaire, et aident à diminuer les réactions allergiques du chien ou du chat. Ils permettent aussi de conserver ou d'améliorer le bon équilibre de l'organisme.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat n'est pas assuré et tombe gravement malade ?

Essayez notre comparateur des offres d'assurances et mutuelles : c'est gratuit et sans engagement !

Les principaux oligo-éléments

Les principaux oligo-éléments sont l'aluminium, l'argent, le bismuth, le calcium, le cobalt, le chrome, le cuivre, le fer, le fluor, l'iode, le lithium, le magnésium, le manganèse, le molybdène, le nickel, l'or, le phosphore, le potassium, le sélénium, le silice, le sodium, le soufre et le zinc.


Malgré leur présence en très faible quantité dans l'organisme, les oligo-éléments ont une importance primordiale. Ils jouent en effet un rôle de catalyseurs enzymatiques dans les réactions biochimiques de l'organisme. Ils sont ainsi nécessaires au fonctionnement du corps, car ils permettent d'activer les métabolismes, dont l'équilibre définit la santé.

 

Même si les doses d'oligo-éléments prescrites dans le cadre d'un traitement sont extrêmement faibles, elles sont tout de même pondérables et loin d'être infinitésimales.

Présentation et mode d'utilisation des oligo-éléments

On trouve en pharmacie différents types d'oligo-éléments, vendus sous plusieurs formes :

  • les solutions buvables en ampoules de 2 ml ;
  • les flacons unidoses ;
  • les flacons d'oligo-éléments en synergie.

 

La voie perlinguale ou sub-linguale est la forme habituelle d'utilisation chez l’humain. Il faut conserver le liquide pur ou le comprimé sous la langue pendant environ deux à trois minutes, ce qui permet l'absorption directe des ions catalytiques dans le sang. En effet, le contact avec les sucs digestifs acides entraînerait une certaine dégradation des oligo-éléments.

 

Chez le chien, on préfère la voie des comprimés sublinguaux. Cependant, les 2 modes d’administration peuvent être retenus. Chez le chat, on administre les oligo-éléments sous forme d’ampoules. Il est recommandé pour les animaux de choisir les formes liquides, ceux-ci se mélangeant plus facilement dans l'eau ou dans de la nourriture fraîche.


Le meilleur moment pour prendre les oligo-éléments est le matin à jeun. La voie injectable intramusculaire est rarement utilisée. Le potassium et le magnésium, qui semblent avoir un effet plus rapide dans le traitement des phénomènes douloureux arthrosiques, sont parfois prescrits par cette voie. La voie locale n'est utilisée que pour l'association manganèse-cuivre comme cicatrisant et anti-inflammatoire.

Les doses d'oligo-éléments ne varient pas, quel que soit l'âge ou le poids du malade. Cependant, elles diffèrent évidemment si le patient est un animal. En revanche, la fréquence des prises et la durée du traitement sont variables. L'oligothérapie se marie parfaitement à toute autre thérapie : il n'y a pas d'interaction médicamenteuse entre les oligo-éléments et les médicaments allopathiques. Pour autant, l’auto-médication est déconseillée : seule une connaissance approfondie de l’oligothérapie permet de sélectionner le remède approprié pour l'animal et d’en établir la posologie.

Le mot de la fin

Il est important de faire la distinction entre l'oligothérapie et l'homéopathie féline.

 

La première est l'utilisation thérapeutique de minéraux et de métaux pour rééquilibrer l'organisme de l'animal, alors que la seconde est l'utilisation d'une forme extrêmement diluée d'une substance capable de produire des signes semblables à ceux que l'animal présente déjà, pour mieux les contrer.

 

Pour simplifier, on peut dire que l'homéopathie féline soigne des maladies ou des troubles bien définis en fonction d'un terrain donné, alors que l'oligothérapie soigne l'animal en fonction presque exclusivement de son profil et de son terrain.

 

Malgré leurs conceptions théoriques et leurs applications pratiques bien différentes, ces deux disciplines thérapeutiques sont parfaitement compatibles et souvent complémentaires : on peut alors soigner son chat avec des plantes ou à l'aide de compléments alimentaires pour chat.

Reproduction interdite sans autorisation.
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat n'est pas assuré et tombe gravement malade ?

Essayez notre comparateur des offres d'assurances et mutuelles : c'est gratuit et sans engagement !

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer