Chat qui vieillit : comment prendre soin d'un chat âgé ?

Chat qui vieillit : comment prendre soin d'un chat âgé ?

Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, l'espérance de vie d'un chat se situe de nos jours entre 15 et 18 ans en moyenne. Elle varie suivant les races de chat et le mode de vie de l'animal (chat d'intérieur ou qui sort souvent, vacciné et vermifugé régulièrement, type de nourriture pour chat...). Les chats vivent ainsi mieux et plus longtemps.


Pour autant, passé 10 ans, un chat est considéré comme vieux, et il n'est pas épargné par la sénescence. Les signes de vieillesse concernent principalement la santé, le physique et les réflexes du chat, mais également son comportement.


Comment aider un chat à bien vieillir, et comment s’adapter aux changements qu’il subit ?

Page 1 :
La santé du chat âgé
Page suivante :
L'alimentation d'un chat senior

Les changements physiologiques chez le chat âgé

La vieillesse du chat affaiblit son système immunitaire, détériorant irréversiblement son organisme. Au bout d'un certain temps, certains organes du chat peuvent ne plus remplir correctement leur fonction première, ce qui est susceptible d'avoir des répercussions sur l'ensemble de l'organisme.

Déficience rénale

Le chat âgé peut souffrir d’insuffisance rénale chronique et se mettre à uriner n’importe où. L'insuffisance rénale, importante cause de mortalité chez le chat senior, peut-être minimisée par un traitement alimentaire spécifique si elle est dépistée à temps.

Plus qu’avec un autre chat, il faut éviter de le gronder s'il urine partout. On peut installer des alèses (vendues en magasin de puériculture ou en pharmacie) ou des tapis d'éducation pour chiot sur son fauteuil favori par exemple. On rapprochera aussi son bac de litière pour chat de son lieu de repos privilégié, voire on lui fournira plus de lieux d’élimination, afin de lui éviter de devoir traverser tout le foyer pour faire ses besoins.

Déficience visuelle

L'âge fait aussi se dégrader naturellement la qualité de la vision, en particulier par une diminution de la transparence du cristallin de l'œil, qui devient bleu. Le chat senior souffre alors de cataracte, aussi appelée cataracte sénile

 

Or, qui dit difficultés pour voir, dit difficultés pour se repérer et se déplacer, même en terrain connu. Le chat peut certes compter sur sa mémoire pour effectuer ses déplacements habituels et faciliter son orientation, mais si l'intérieur de la maison est fréquemment réorganisé, il ne sera pas simple pour lui de s'y retrouver. 

 

Il est conseillé aux propriétaires d'éviter au maximum de bouger le mobilier pour que les trajets principaux du chat (lieu de repos jusqu'au lieu d’alimentation ou d’élimination) ne soient pas d’une difficulté insurmontable. 

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat n'est pas assuré et tombe gravement malade ?

Essayez notre comparateur des offres d'assurances et mutuelles : c'est gratuit et sans engagement !

De plus, si le chat y voit mal, la présence de son maître peut le surprendre. En entrant dans la pièce où il se trouve, et en particulier s’il est en train de se déplacer, l'humain peut s'annoncer en lui parlant gentiment. En s'approchant, il peut lui faire sentir sa main avant de le caresser. Certains spécialistes affirment que l’olfaction et la perception des phéromones se modifient peu avec l’âge. En sentant son maître, il l'identifiera donc plus facilement.

 

Un entretien régulier des yeux évitera toutes les affections qui pourraient aggraver la cataracte du chat.

Déficience auditive

La baisse auditive est un phénomène naturel et incontournable chez le chat âgé, pouvant parfois aller jusqu'à la surdité du chat. Elle touche les deux oreilles en même temps et de la même façon. Le chat s’adapte progressivement à cette perte sensorielle. 

Le chat qui entend de plus en plus mal peut avoir peur s’il n'entend pas arriver son propriétaire ou que celui-ci le caresse brusquement. Pour éviter ce genre de situations, il faut toujours se présenter face au chat et le laisser flairer une main avant de le câliner.

 

La prévention tout au long de la vie du chat joue ici un rôle important : nettoyer les oreilles de son chat à intervalle régulier permet d'éviter la dégradation de cet organe par des infections à répétition.

L'insomnie

Il n’est pas rare que le chat senior souffre d’insomnies, miaule excessivement ou déambule sans but la nuit dans le foyer. Plusieurs maladies peuvent provoquer ce genre de symptômes, comme par exemple l'insuffisance rénale ou l'hypertension artérielle. Dans ces cas-là, une visite chez un vétérinaire est conseillée.

Les sorties du chat âgé

Comme le chat perd ses capacités sensorielles en vieillissant, il peut avoir des difficultés à se déplacer, chez lui comme à l’extérieur. En effet, même si le jardin a toujours été son terrain de chasse favori, celui-ci peut lui apparaître désormais comme un vrai labyrinthe.

 

En outre, les pertes de capacités d’orientation peuvent rendre le retour au gîte plus difficile.

 

Est-il alors préférable de laisser un vieux chat aller et venir à sa guise ou, au contraire, faut-il le confiner à la maison ? Le meilleur compromis est peut-être de le faire sortir en journée et sous surveillance. Dans tous les cas, seul le maître est décisionnaire. 

L'entretien d'un chat âgé

Le chat senior a plus de mal à assurer seul sa toilette, souvent à cause de l'arthrose du chat, et son pelage n'est plus ce qu'il était (peau moins élastique, poils secs...). De plus, il sera peut-être dans l'incapacité d'évacuer ses boules de poils. Il est donc nécessaire de le brosser plus souvent, mais avec une brosse aux poils doux ou un gant de toilettage. En effet, la diminution de sa masse musculaire ou de l'élasticité de sa peau peut rendre douloureux l'entretien de la peau et du pelage du chat.

 

Il faut également penser à lui couper les griffes, pour éviter que celles-ci ne s'incarnent, surtout si le chat utilise moins souvent son griffoir pour chat.

 

Il peut aussi arriver que le chat ait des difficultés pour manger, à cause du tartre, de l'usure ou encore d'un déchaussement des dents. L'entretien de ces dernières, à travers le détartrage des dents, le brossage des dents ou encore les extractions de dents malsaines, est aussi un facteur de longévité pour l'animal, puisqu'il diminue considérablement les risques d'infections à l'origine d'affections rénales et cardiaques.

Les visites annuelles chez le vétérinaire

Afin de prévenir les maladies du chat liées à la vieillesse, comme une insuffisance rénale ou le diabète sucré du chat, deux bilans annuels tous les six mois sont à prévoir chez le vétérinaire. Ce dernier fera un bilan général de l'état de santé de l'animal, ainsi qu'un bilan plus spécifique avec prise de sang, mesure de la pression artérielle...

 

Il faut également veiller à la régularité des vaccins du chat et à sa vermifugation. En effet, avec un système immunitaire affaibli, le chat est plus sensible aux maladies et aux infections.

Page 1 :
La santé du chat âgé
Page suivante :
L'alimentation d'un chat senior
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chat n'est pas assuré et tombe gravement malade ?

Essayez notre comparateur des offres d'assurances et mutuelles : c'est gratuit et sans engagement !

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Discussions sur ce sujet