Jeu de chatTout sur les chiensForum chiens Jeux d'animaux gratuits Dreamzer - Sites éditoriaux et jeux gratuits sur les animaux

Arthrose du chat : symptômes et traitements

Arthrose du chat : symptômes et traitements

Grâce à l'augmentation de la qualité des soins et de leur alimentation, les chats vivent de plus en plus longtemps. Il n'est ainsi par rare de les voir atteindre l'âge de 15 ou 16 ans.


Cependant, au-delà de l'âge de 10 ans, le chat est un senior. Il peut souffrir de maux liés au vieillissement de certains organes et notamment de ses articulations.

Partager :  

Qu'est ce que l'arthrose du chat ?

L'arthrose est une maladie dégénérative, progressive et malheureusement irréversible. Les articulations subissent une destruction progressive de leur cartilage, qui perdent peut à peu leur rôle d'amortisseurs des chocs.

 

On a pensé durant de nombreuses années que l'arthrose était rare chez les chats, mais de nouvelles études on montré que 90% des chats âgés de plus de 10 ans en sont atteints, ce qui en fait la maladie dégénérative la plus fréquente chez les félins domestiques. Malgré cela, peu de propriétaires s'en rendent compte, car le chat sait camoufler sa douleur.

Les symptômes de l'arthrose chez le chat

Animal solitaire et indépendant, le chat montre en général beaucoup moins sa douleur que le chien. Alors que ce dernier boîte et se plaint, le chat, lui, n'exprime sa souffrance que de manière très discrète. Dans la majorité des cas, les symptômes semblent peu évocateurs par rapport à ce qui se passe chez les humains ou les chiens. C'est pourquoi il peut être difficile de diagnostiquer de l'arthrose chez un chat.

 

Lorsqu'un chat est atteint d'arthrose, on peut en général noter une modification de son comportement. Il réduit ainsi certains mouvements de grande ampleur, notamment les sauts, ou prend plus de précaution en les effectuant. Cette diminution de l'exercice quotidien (sauter, grimper, monter les escaliers, etc.), qui peut aller jusqu'à la léthargie, provoque une fonte des muscles, surtout au niveau des membres postérieurs. Le chat paraît alors émacié à ce niveau.

 

S'il a du mal à monter dans son bac à litière, le chat peut ne plus être propre et faire ses besoins à côté ou dans un autre endroit de la maison. En outre, il est possible que les raideurs articulaires l'empêchent aussi d'entretenir son pelage correctement, et qu'il devienne terne et ébouriffé.

 

Dans un autre registre, certains chats perdent l'appétit lorsqu'ils souffrent d'arthrose.

 

Enfin, un chat arthrosique peut devenir plus irritable, surtout lorsqu'on le caresse au niveau du dos ou de l'arrière train, zones plus souvent frappées par l'arthrose. Dans certains cas, une agressivité inhabituelle liée à la douleur apparaît, notamment avec toute personne ou animal tentant de jouer avec lui, ce qui réveille ses douleurs. Irritabilité, agressivité, nervosité et inquiétude, ces troubles du comportement peuvent être des signes d'arthrose chez le chat.

Diagnostiquer l'arthrose du chat

Afin de confirmer la présence d'arthrose au niveau des articulations du chat, le vétérinaire procède à un examen attentif de ses membres et de son dos.

 

Une mobilité réduite, difficile et douloureuse ainsi que la présence d'une chaleur locale ou d'un gonflement sont autant de signes évoquant l'arthrose. Ce sont ces derniers que le vétérinaire va chercher en palpant le chat avec douceur.

 

Le vétérinaire peut également prendre plusieurs clichés radiographiques pour localiser les lésions et déterminer leur sévérité.

Soigner un chat atteint d'arthrose

Le traitement de l'arthrose chez le chat, comme chez les autres espèces, fait souvent appel à plusieurs types de thérapie.

 

La première chose à faire est de supprimer la douleur. Le vétérinaire prescrit les anti-inflammatoires les plus adaptés à l'animal. Il est en effet très important de ne pas donner n'importe quel médicament utilisé couramment chez l'être humain sans l'avis du vétérinaire : certains peuvent s'avérer très toxiques pour le chat.

 

Une fois la douleur prise en charge, il existe toute une panoplie de traitements permettant de ralentir la progression de l'arthrose et d'améliorer le bien-être de l'animal. C'est le cas notamment des chondroprotecteurs (la glucosamine et la chondroitine) et des oméga 3, en particulier le DHA et l'EPA. Ces compléments alimentaires protègent les articulations et permettent de ralentir l'évolution de la maladie. Ils sont commercialisés sous forme de comprimés ou sont directement incorporés dans des croquettes spéciales pour chats atteints de troubles articulaires.

 

La médecine naturelle a également de bons résultats sur un chat atteint d'arthrose. Ainsi la physiothérapie, bien que difficile à mettre en œuvre chez le chat, lui est souvent bénéfique.

 

D'autre part, mettre le chat au régime peut-être nécessaire. Une surcharge pondérale accélère en effet le vieillissement des articulations.

 

Enfin, dans certains cas, l'intervention chirurgicale pourra être souhaitable.

Le mot de la fin

Même si l'arthrose est une maladie progressive et irréversible, l'utilisation conjointe des thérapies actuellement disponibles peut permettre un nette amélioration du confort de vie du chat.

 

Les traitements médicaux de gestion de la douleur et, dans une certaine mesure, ceux contrôlant la progression de la maladie, donnent des résultats rapidement visibles : le chat retrouve sa mobilité, son entrain et se met de nouveau à jouer et à rechercher le contact.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :