Jeu de chatTout sur les chiensForum chiens Jeux d'animaux gratuits Dreamzer - Sites éditoriaux et jeux gratuits sur les animaux

Faire faire une prise de sang à son chat

Faire faire une prise de sang à son chat

La prise de sang est un acte souvent mis en œuvre lors de la consultation vétérinaire. L’analyse du sang de votre compagnon est riche en information et constitue l’examen complémentaire de première intention dans la confirmation de nombreux troubles.


Il est donc important de tout mettre en œuvre pour que les résultats soient le plus fiables possible, ce qui implique de bien préparer votre chat.

Partager :  

Pourquoi faire une prise de sang ? Quelles informations en attendre ?

Le sang est un des liquides corporels circulants, et il possède de nombreux rôles:

  • il transporte de l’énergie et de l’oxygène vers les cellules (rôle nourricier) ;
  • il récupère et transporte vers les organes « filtrants » de l’organisme des déchets (déchets azotés, dioxyde de carbone…) ;
  • il véhicule certaines informations (hormones…),
  • certaines de ses cellules (les globules blancs ou leucocytes) jouent un rôle dans la défense de l’organisme. 

 

La mise en évidence de certains éléments dans le sang informe sur les maladies infectieuses : ce sont les anticorps ou les antigènes.

 

En outre, depuis quelques années, il est aussi possible grâce à une prise de sang de rechercher certains marqueurs de maladies génétiques.

 

La mesure de paramètres sanguins renseigne donc sur le fonctionnement de nombreux organes ou systèmes.

A quoi servent les principaux examens du sang d'un animal ?

La numération formule sanguine

Il s'agit du comptage et de l’identification des différentes cellules du sang :

 

  • Les globules rouges, ou hématies.
    Le rôle des hématies est principalement de transporter l’oxygène vers les cellules grâce à l’hémoglobine. En cas de déficit de globules rouges, on parle d’anémie. La présence et le nombre de cellules précurseurs, les volumes cellulaires et la teneur en hémoglobine permettent d’apprécier la régénération éventuelle du contingent de globules rouges.

 

  • Les globules blancs.
    Le  plus souvent, l’augmentation de leur nombre est le signe d'une infection. Là aussi, la formule, c'est-à-dire l’identification des différents types de leucocytes, permet d’affiner le diagnostic. La lignée blanche comporte de nombreuses cellules différentes : éosinophiles, basophiles, macrophages, lymphocytes... Chacune a un rôle propre, et lorsque leur population varie, c'est le signe d'un type d’affection donné.

  • Les plaquettes, ou thrombocytes.
    Elle sont responsables notamment de la coagulation. 

Les examens de biochimie sanguine

 Avec les progrès de la médecine, de plus en plus de paramètres peuvent être explorés.

 

Votre vétérinaire utilise ces informations pour conduire son diagnostic. On peut notamment avoir une idée de l’état rénal (mesure notamment de l’urée, de la créatinine et du phosphore) et du fonctionnement hépatique (albumine, transaminases…).

 

La mesure du taux de calcium renseigne pour sa part sur le fonctionnement de la glande thyroïde, tandis que la mesure du glucose - ou glycémie - permet de détecter un diabète.

 

Si ces examens sont le plus souvent réalisés presque instantanément grâce au matériel dont est dotée votre clinique vétérinaire, certains paramètres (tels que le dosage des hormones ou la recherche de facteurs pancréatiques) nécessitent un matériel plus sophistiqué.  Pour ce type d'examens, il est fait appel à des laboratoires spécialisés.

La recherche des anticorps

Pour certaines maladies, on dispose maintenant de petits kits fonctionnant simplement à partir de quelques gouttes de sang. il est alors possible, en quelques minutes seulement, de savoir si votre compagnon a été atteint de maladies virales ou bactériennes. C’est le cas, par exemple, pour la leucose chez le chat.

Comment préparer son compagnon à une prise de sang ?

De nombreux paramètres sanguins sont fortement affectés par les conditions dans lesquelles a été prélevé le sang de votre compagnon. Si ces conditions idéales ne sont pas respectées, il peut être difficile, voire impossible, d’interpréter certains résultats de l’analyse.

 

Ainsi, la proximité d’un repas peut modifier considérablement la glycémie (le glucose est le « sucre » du sang, la forme circulante de l’énergie), la présence de lipides ou graisses dans le sérum (triglycérides, cholestérol...), ainsi que, dans une moindre mesure,  l’augmentation des déchets azotés - a fortiori si votre chien ou votre chat reçoit une forte proportion de protéines dans sa ration.

 

C’est pour cette raison que, la plupart du temps, la prise de sang doit être réalisée à jeun. Il convient donc de vous assurer que votre animal n'a digéré aucun aliment dans les six à douze heures précédentes. En revanche, vous pouvez lui laisser accès à l’eau.

 

Il convient également d'éviter tout effort important dans les heures précédant la prise de sang. Le stress est aussi à prendre en compte, en particulier le stress chez le chat. Chez un chat stressé par le transport ou par l’attente dans des conditions inadaptées, certains paramètres peuvent être fortement modifiés et donc conduire à fausser le diagnostic, ou rendre certains chiffres ininterprétables. C’est notamment le cas de la glycémie, qui peut fortement augmenter sans pour autant qu’il y ait diabète.

 

Pour ces animaux anxieux, il est judicieux d’informer votre vétérinaire et de prendre un rendez-vous à un moment approprié (en début de matinée ou d’après-midi, le plus souvent) afin de ne pas attendre, et de laisser votre compagnon dans votre voiture (s’il ne fait pas chaud, et qu'elle est à l’ombre !) ou avec quelqu’un en qui il a confiance en dehors de la salle d’attente, le temps de prévenir de votre arrivée.

 

Enfin la prise de certains médicaments peut aussi influencer les résultats : n’oubliez pas le cas échéant d'informer votre vétérinaire des traitements en cours.

Est-il nécessaire de faire un examen sanguin pour un animal en pleine santé ?

Même si votre chien ou votre chat semble en parfaite santé, il n'en reste pas moins pertinent de procéder à un examen sanguin, et ce pour au moins deux raisons importantes.

 

D'une part, bien que des standards aient été évalués pour tous les paramètres sanguins de nos compagnons, certaines races, voire certains individus, ont des paramètres légèrement différents. Faire un examen de routine alors que tout va bien permet d’avoir à disposition une sorte d’ « état normal » pour votre compagnon, ce qui permettra de constater plus précisément une variation lors d’une maladie, et ainsi de pouvoir réagir plus rapidement et efficacement. Certains chiens ont par exemple un taux normal de créatinine plus élevé que d’autres.

 

La seconde raison de pratiquer régulièrement un contrôle sanguin, c’est de déceler précocement certaines maladies, comme par exemple un diabète ou une insuffisance rénale. De même que chez l’homme il est recommandé de réaliser un examen sanguin régulier, il est intéressant chez un animal de plus de cinq ans de faire pratiquer régulièrement cet examen simple. Votre vétérinaire saura vous conseiller utilement sur la fréquence et le type d’analyse à réaliser en fonction de votre animal et de son profil de risque, son mode de vie, sa race, son âge, etc. N’hésitez pas à le questionner lors de la visite annuelle sur l’intérêt d'une éventuelle prise de sang.

Le mot de la fin

Le sang est un élément précieux de l’organisme de votre chat. Collecter un petit volume de ce liquide à des fins d’analyse est peu coûteux (du moins pour les examens courants), peu douloureux, souvent riche d’informations,  et donne des résultats rapidement. Il est donc intéressant de pratiquer cet examen, non seulement lors de maladies, mais aussi lorsque tout va bien, pour évaluer l’état général de votre chat.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :