Jeu de chatTout sur les chiensForum chiens Jeux d'animaux gratuits Dreamzer - Sites éditoriaux et jeux gratuits sur les animaux

Protection des animaux : législation et droit des animaux

Protection des animaux : législation et droit des animaux

Depuis la loi du 16 février 2015, les animaux sont juridiquement considérés comme des êtres doués de sensibilité. Si cela ne change pas grand chose, les animaux étant toujours soumis au régime des biens, il s'agit tout de même d'un symbole fort.


Et cela d'autant plus que les animaux sont toujours fortement exploités par l'Homme, que ce soit à travers des expérimentations scientfiques ou des activités sportives, culturelles ou d'exhibition.


Cela pose la question de la protection des animaux : les activités en lien avec les animaux sont-elles encadrées ? Ont-ils des droits ?

Page 1 :
L'expérimentation scientifique sur les animaux
Page suivante :
Les droits des animaux

Très controversée, l'expérimentation animale est présentée par certains scientifiques et chercheurs comme essentielle et obligatoire : sans elle, bien peu de découvertes auraient pu être faites en biologie, physiologie et pathologie. Ils indiquent que les traitements médicamenteux efficaces, antiobiotiques ou vaccins par exemple, ont été mis au point grâce aux animaux, car une expérimentation directe sur l'Homme est totalement proscrite. Les progrès en matière de traitement de maladies graves comme le cancer, le sida et les maladies cardiaques dépendent toujours de cette expérimentation.

 

Les défenseurs des droits des animaux proposent souvent d'abandonner ces expériences au profit de tests réalisés sur des cultures cellulaires. Cette méthode existe déjà et est couramment employée dans les laboratoires.

 

Malheureusement, si elle peut parfois être utilisée pour des tests de toxicité d'un médicament par exemple, elle est, à ce jour, totalement inadaptée lorsqu'il s'agit d'étudier des phénomènes biologiques complexes (comme les réactions immunitaires), des fonctions physiologiques faisant intervenir plusieurs organes (régulation de la tension artérielle par exemple) ou des fonctions psychophysiologiques (sommeil, mémoire, vision, etc.).

 

Pour marquer leur opposition aux expériences faites sur les animaux, les défenseurs du droit animal font signer des pétitions, organisent des manifestations, mais provoquent aussi parfois des incendies criminels dans des magasins, ou saccagent des laboratoires. Grâce aux réseaux sociaux, de nombreux organismes diffusent également des vidéos chocs montrant les conditions de vie des animaux de laboratoire. Et, en 2016, la Peta a dénoncé le soutien du Téléthon à l'expérimentation animale. Le but est de montrer la réalité des recherches effectuées sur l'animal et, ainsi, de faire bouger les mentalités et les lois.

En France, l'expérimentation animale est encadrée par le code rural et de la pêche maritime, régulièrement modifié par des décrets. Ces articles concernent le traitement, le logement, l'élevage des animaux et les conditions d'expérimentation.

 

Il y est ainsi indiqué que les expérimentations animales ne peuvent avoir lieu que si aucune autre méthode susceptible de donner le même niveau d'information ne peut être utilisée. De plus, toute douleur, souffrance, angoisse ou dommages durables doit être minimisée.

 

Sachez qu'il est possible d'adopter des animaux de laboratoire. Ce peut-être une manière d'offrir une seconde vie à un animal qui a souffert.

Page 1 :
L'expérimentation scientifique sur les animaux
Page suivante :
Les droits des animaux
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :